Aliapur pour l’apparition de l’éco-contribution sur la facture client

Publié le par .

Revendiquant son efficacité et appuyé par l’État, Aliapur s’attaque désormais aux pilleurs et aux fraudeurs. L’entreprise demande que l’éco-contribution apparaisse au niveau de la facture client.

En 2015, 320 000 tonnes de pneus usagés ont été collectées par Aliapur.
En 2015, 320 000 tonnes de pneus usagés ont été collectées par Aliapur.

Le leader français de la collecte et du recyclage des pneumatiques, Aliapur, a collecté en 2015 plus que prévu (102 %) avec 320 378 tonnes de pneumatiques récupérées (42,3 millions de pneus). Le record sur douze années d’activité. Sur ce volume, plus de 17 % ont pu être réutilisés (occasion ou rechapage). Le reste a été revalorisé sous forme de matière ou d’énergie.

Le chiffre d’affaires de la société s’est monté à 53 millions d’euros, ce qui constitue aussi un record. Le résultat net s’établit à 527 000 euros. Les plus grosses charges d’Aliapur sont la collecte (41 %), le broyage (23 %) et le transport (16 %). Malgré ces bons résultats, l’entreprise a pris la décision de conserver le même niveau de taxe écologique (éco-contribution), qui reste fixée pour 2016 à 1,25 euro par pneu VL vendu.

Vers une ligne séparée de l’éco-contribution

Ce record de collecte s’explique par une augmentation des ventes sur 2014 mais aussi par des contrôles plus draconiens de certains grossistes importateurs défaillants sur leurs déclarations de vente, pourtant obligatoires. Aliapur estime que 20 000 tonnes de pneus recyclés échappent ainsi à l’éco-contribution. Soit un manque à gagner de plus de 3 millions d’euros. L’État et l’organisme ont décidé de prendre ce problème de triche à bras le corps avec une forte verbalisation des contrevenants plus ou moins facilement identifiables. Les dirigeants d’Aliapur souhaitent aller plus loin en imposant que, sur chaque facture de vente de pneus aux particuliers, l’éco-contribution fasse l’objet d’une ligne séparée dès cette année. « Nous avons bon espoir que cette ligne séparée devienne réalité dès 2016  » lâche Serge Bonnel, P-DG d’Aliapur. Reste toutefois à convaincre le gouvernement.

Alors qu’Aliapur devrait être agréé par l’État en 2020, l’entreprise a subi un audit de la Cour des Comptes. La conclusion rendue évoque une société efficace et saine dans sa gestion financière.

Contrer les pillages

Malgré tout, Aliapur, qui contrôle 85 % de la collecte des pneumatiques en France, doit relever encore de nombreux défis. La collecte est lésée par les pillages, qui dégradent le volume de pneus réutilisables, source de revenus importants pour les 29 collecteurs mandatés par Aliapur (130 000 collectes par an). Pour contrer le phénomène, l’entreprise appelle à plus de fermeté de la part de l’État. L’utilisation de bennes fermées reste une priorité. À noter aussi que la baisse du rechapage, face à la montée des pneumatiques chinois bon marché, a aussi un impact sur cette réutilisation des pneumatiques.

Aliapur prévoit de collecter cette année 330 000 tonnes de pneus. Le record devrait être alors battu.

Mots clefs associés à cet article : Pneumatique, Recyclage

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Equip Auto dévoile les innovations « Coup de cœur » du Salon
    Equip Auto dévoile les innovations « Coup de cœur » du Salon
  • Equip Auto 2017 : de nécessaires adaptations
    Equip Auto 2017 : de nécessaires adaptations
  • Equip Auto : le Paris 2017 du SAV
    Equip Auto : le Paris 2017 du SAV
  • Le CNPA adhère à l’Éco Entretien
    Le CNPA adhère à l’Éco Entretien
  • Shell investit dans les solutions électriques
    Shell investit dans les solutions électriques
  • Évolution du contrôle technique, démêler le vrai du faux
    Évolution du contrôle technique, démêler le vrai du faux
  • Le taux d’insertion professionnelle de la branche s’améliore
    Le taux d’insertion professionnelle de la branche s’améliore
  • Assistance : naissance du géant européen ERA Automotive
    Assistance : naissance du géant européen ERA Automotive
  • Batterie électrique : l’Europe veut combler son retard
    Batterie électrique : l’Europe veut combler son retard
  • Primagaz et Avia inaugurent la première station GNV publique
    Primagaz et Avia inaugurent la première station GNV publique
  • Carte grise : fin de la manne financière ?
    Carte grise : fin de la manne financière ?
  • La FNA engage sa refondation
    La FNA engage sa refondation
  • La FIEV adhère à l’Association Eco Entretien
    La FIEV adhère à l’Association Eco Entretien
  • ATR International rejoint la plate-forme Caruso
    ATR International rejoint la plate-forme Caruso
  • Hertz : nouvelles nominations à la présidence européenne
    Hertz : nouvelles nominations à la présidence européenne

Newsletter
Recherche