Alliance Automotive Group : « Focalisez vous sur la panne et non pas sur la pièce ! »

Publié le par .

En marge de la convention Top Garage, les dirigeants d’Alliance Automotive Group ont livré quelques informations sur leurs pistes de développement. Révélations.

Éric Girot, directeur général d’Alliance Automotive Group France, lors de la convention Top Garage.
Éric Girot, directeur général d’Alliance Automotive Group France, lors de la convention Top Garage.

Avec 24 entreprises acquises l’an passé (189 millions d’euros de CA cumulés) sur ses trois marchés que sont la France, l’Angleterre et l’Allemagne, Alliance Automotive Group (AAG) annonce un chiffre d’affaires qui bondit de 17,7 % sur 2016. Son CA global avoisine désormais 1,9 milliard d’euros.

En intégrant dans ses comptes ses derniers rachats, le groupe annonce une croissance organique de 8,7 %. AAG ne souhaitant pas communiquer ses résultats pays par pays, il est difficile de connaître sa croissance en France. Précisons juste que la moitié de ses acquisitions 2016 concerne des sociétés françaises qui cumulent un CA approchant les 75 millions d’euros.

6 sociétés acquisent sur les 5 premiers mois de l’année

Vorace, le groupe poursuit sa croissance externe. Sur le premier trimestre de cette année, il a encore acquis trois sociétés anglaises générant un chiffre d’affaires annuel de 18,3 millions d’euros. Et en avril ce sont trois distributeurs français qui sont tombés dans son escarcelle (DAPA, Autoroul et Zahn Electro Diesel) pour un CA additionnel de 9 millions d’euros.

Répondre à 100 % des besoins d’un garage

Accompagné dans ce mouvement de concentration par le fond d’investissement Blackstone depuis août 2014, AAG ne compte pas en rester là et envisage d’acquérir cette année encore une dizaine d’entreprises en France. D’autres pays seraient même dans son collimateur si l’on se réfère aux propos de son directeur général pour la France, Éric Girot.

Si la centrale d’achat étend son maillage de distribution, elle travaille parallèlement l’étendue de son offre. Celle-ci touche désormais les familles « mécanique », « technique » et « carrosserie », mais aussi des segments de niche comme les pièces d’occasion ou celles destinées à la maintenance des véhicules de collection. Avec l’acquisition il y a deux ans de Saint Amand Service France, AAG couvre sept marques de véhicules pour 65 % des besoins d’un carrossier en pièces de carrosserie. Deux autres marques seront prochaines introduites, d’où l’extension récente de l’entrepôt.

Concernant les pièces techniques, cela fait deux ans que la centrale investit dans sa plate-forme LH, basée près du Mans, et ce afin de servir au mieux les garagistes « qui ont encore trop souvent le réflexe d’aller chez les concessionnaires pour acheter ce type de pièces » constate Jean-Sébastien Bignozzi, directeur chez AAG. Le groupement de distribution devrait prochainement annoncer la commercialisation d’une nouvelle offre importante concernant les turbocompresseurs, aussi bien en neuf qu’en rénové. « Nous avons l’ambition de devenir un acteur majeur dans la fourniture de turbos en France » lâche Éric Girot, qui pourrait bien s’inspirer d’une expérience acquise en Angleterre pour réussir son pari.

Le pneu et le vitrage à venir ?

Enfin, pour ce qui touche la pièce d’occasion, AAG a bien l’ambition, à travers sa nouvelle offre LabelOccasion, de faire campagne pour le réemploi. « Nous maîtrisons la source de production. Nous pouvons ainsi nous engager sur la qualité des pièces, qui sont d’ailleurs garanties un an », souligne Jean-Sébastien Bignozzi. Si le grossiste, en phase d’apprentissage de ce marché, n’est pour l’heure en mesure de fournir qu’un quart du territoire national, il se donne un an pour couvrir l’ensemble de la France avec l’acquisition programmée de plus de sept sites de recyclage.

Et Éric Girot d’adresser comme message aux ateliers : « On doit vous proposer toutes les pièces dont vous avez besoin. Focalisez vous sur la panne et non pas sur la pièce. » Pour être totalement en phase avec ses propos, le directeur devra encore travailler deux familles pour lesquelles son groupe sous-performe : le pneumatique et le vitrage. Des annonces sont attendues pour Equip Auto…

Mots clefs associés à cet article : Alliance Automotive

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Alliance Automotive racheté par un groupe de distribution américain
    Alliance Automotive racheté par un groupe de distribution américain
  • Autodis Group : une croissance de plus de 23 % ce premier semestre
    Autodis Group : une croissance de plus de 23 % ce premier semestre
  • Indra veut structurer le marché de la pièce de réemploi
    Indra veut structurer le marché de la pièce de réemploi
  • Bosch lance MyBoschBooster.com
    Bosch lance MyBoschBooster.com
  • Laurent Automobile se déploie en trois modèles
    Laurent Automobile se déploie en trois modèles
  • Jean-Michel Goulé prend la direction commerciale de Kraftwerk
    Jean-Michel Goulé prend la direction commerciale de Kraftwerk
  • Back2car : les précisions d’Alliance Automotive Group
    Back2car : les précisions d’Alliance Automotive Group
  • Alliance Automotive Group grossit en Allemagne
    Alliance Automotive Group grossit en Allemagne
  • Alliance Automotive Group avance dans la structuration de son offre en réemploi
    Alliance Automotive Group avance dans la structuration de son offre en réemploi
  • Alliance Automotive investit dans Groupauto Pologne
    Alliance Automotive investit dans Groupauto Pologne
  • Agra poursuit son développement
    Agra poursuit son développement
  • Laurent Automobile : la transformation se précise
    Laurent Automobile : la transformation se précise
  • Mecanissima rejoint Van Heck Interpieces
    Mecanissima rejoint Van Heck Interpieces
  • Nissan lutte contre les pièces contrefaites
    Nissan lutte contre les pièces contrefaites
  • Le groupe Laurent repense son réseau automobile en profondeur
    Le groupe Laurent repense son réseau automobile en profondeur

Newsletter
Recherche