Alliance Automotive : la révolution Labeloccasion

Publié le par .

Alliance Automotive s’engage dans le recyclage de véhicules ! Le groupement de distributeurs a annoncé aujourd’hui le lancement de sa marque dédiée à la pièce d’occasion : Labeloccasion. Une gamme qui sera alimentée par un nouveau réseau de centres de VHU, Préférence Recyclage.

Labeloccasion, la nouvelle marque du groupe Alliance Automotive.
Labeloccasion, la nouvelle marque du groupe Alliance Automotive.

Labeloccasion : c’est le nom choisi par Alliance Automotive pour sa marque dédiée à la pièce de réemploi. Une nouvelle gamme qui s’inscrit dans l’ambitieuse stratégie dévoilée par le groupement pour se préparer à l’entrée vigueur, le 1er janvier 2017, du décret obligeant les garagistes à proposer des pièces d’occasion pour certaines de leurs prestations. Commercialisée aux côtés des pièces d’équipementiers et des MDD, Labeloccasion sera déployée dès 2017 auprès des 1 000 points de vente du groupe, membres des réseaux Groupauto, Précisium, Partner’s et Gef’Auto.

La marque s’articulera principalement autour de quatre familles de produits : moteurs et boîtes de vitesse, pièces de carrosserie, équipement intérieur (tableau de bord, garniture, etc.) et équipements électriques (alternateurs, démarreurs, compresseurs, etc.). « Des produits en grande partie complémentaires aux familles de pièces traditionnelles commercialisées par nos distributeurs » précise Éric Girot, directeur général d’Alliance Automotive, qui voit dans cette nouvelle offre un véritable relais de croissance pour ses réseaux.

Préférence Recyclage, un nouveau réseau de centres de VHU

Pour alimenter le catalogue Labeloccasion, pas question pour Alliance Automotive de faire appel à une source d’approvisionnement externe. Le groupement a prévu de se constituer son propre réseau de centres de traitement de véhicules hors d’usage (VHU), baptisé Préférence Recyclage. Première pierre de ce réseau : la société Genève Occasion, localisée à Niort et à La Rochelle, jusqu’ici affiliée à l’enseigne Careco. Rachetée officiellement le 20 septembre dernier, l’entreprise dirigée par François Logeay est spécialisée depuis plus de quatre-vingts ans dans le démantèlement de VHU, le négoce de véhicules d’occasion et accidentés ainsi que dans la revente de pièces de réemploi toutes marques. Cette année, le centre a prévu de traiter près de 6 000 VHU pour en extraire environ 75 000 pièces, visant un chiffre d’affaires d’environ 18 millions d’euros.

« Cette acquisition concrétise notre volonté d’engagement dans cette filière. Avec le rachat de Genève Occasion, qui est une référence sur le marché de la déconstruction de véhicules hors d’usage, notre groupe se positionne sur une nouvelle activité industrielle » commente Éric Girot. Genève Occasion n’est qu’un premier maillage de Préférence Recyclage qui devrait, à terme, en compter au minimum six ou sept sites pour approvisionner dans les meilleurs délais les distributeurs du groupement.

« Il y a deux contraintes qui nous obligent à acquérir plusieurs centres. La première est géographique : il n’est pas rentable pour un centre d’aller récupérer un VHU situé au-delà de 200 kilomètres. Une majeure part des récupérations de véhicules est donc réalisée dans une zone très localisée. La seconde contrainte est d’ordre logistique : le coût de transport de ces pièces d’occasion, dont la valeur peut être très réduite, serait trop élevé si les centres étaient situés à une trop longue distance de nos points de vente », explique le dirigeant du groupement.

« Je ne m’attends pas à un raz-de-marée »

JPEG - 407.4 ko
Genève Occasion, c’est 72 salariés, 69 000 m² de surface de stockage et 120 000 pièces d’occasion référencées.
Pour faciliter le déploiement de Labeloccasion, le programme sera prochainement dévoilé aux différents réseaux de réparation du groupement (Top Garage, Précisium, Mon Garage, etc.). « Nous allons profiter d’événements organisés ces prochains mois au sein du groupe, à l’instar du Rendez-vous Groupauto, pour présenter Labeloccasion à l’ensemble des réparateurs présents. L’objectif sera de les sensibiliser à la réglementation qui entrera bientôt en application ainsi qu’à la commercialisation de cette nouvelle gamme », confirme Éric Girot.

S’il se veut ambitieux et optimiste avec Labeloccasion, ce dernier se montre également plutôt prudent. Le VHU représente un nouveau métier pour le groupement. De même, le déploiement de l’offre demandera de la pédagogie auprès d’un client automobiliste encore peu familiarisé à ces pièces de seconde main. « Je ne m’attends pas un raz-de-marée dès le 1er janvier 2017… C’est une activité qui nécessitera du temps pour se développer : il faudra former les réparateurs et informer les consommateurs » conclut Éric Girot.

Mots clefs associés à cet article : Alliance Automotive, Recyclage

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • La consommation de carburant en légère hausse en 2017
    La consommation de carburant en légère hausse en 2017
  • Temot International accueille le finlandais Motoral Oy
    Temot International accueille le finlandais Motoral Oy
  • Belle année 2017 pour le réseau Partner’s
    Belle année 2017 pour le réseau Partner’s
  • OTOP, l’achat en ligne pensé pour les pros
    OTOP, l’achat en ligne pensé pour les pros
  • Amazon Business, le service aux pros d’amazon.fr
    Amazon Business, le service aux pros d’amazon.fr
  • Pneumatiques : l’hiver sauve la mise
    Pneumatiques : l’hiver sauve la mise
  • Temot International grandit en Égypte
    Temot International grandit en Égypte
  • Wyz Group se déploie en Europe via Toyota et Michelin
    Wyz Group se déploie en Europe via Toyota et Michelin
  • IDLP grossit dans l’Ouest avec la reprise de Riche Diffusion
    IDLP grossit dans l’Ouest avec la reprise de Riche Diffusion
  • Autodis : l’entrée en Bourse se dessine
    Autodis : l’entrée en Bourse se dessine
  • Temot International : nouveau directeur du développement et nouvel actionnaire
    Temot International : nouveau directeur du développement et nouvel actionnaire
  • Pièces d’occasion : + 10 % en 2017
    Pièces d’occasion : + 10 % en 2017
  • Automotor se réorganise
    Automotor se réorganise
  • Data, diesel, fiscalité, formation : les quatre grands chantiers de la Feda pour 2018
    Data, diesel, fiscalité, formation : les quatre grands chantiers de la Feda pour 2018
  • Vers une harmonisation des prix des pièces en Europe ?
    Vers une harmonisation des prix des pièces en Europe ?

Newsletter
Recherche