Alliance Automotive rachète le groupe Vercaigne

Publié le par .

Incontournable dans le nord du pays, le groupe Vercaigne (Pièces Auto), spécialiste de la distribution de pièces de rechange, vient de passer dans le giron d’Alliance Automotive Group.

Après avoir maillé le Nord, le réseau Pièces Auto s’est étendu vers l’Ouest, en Normandie et en Bretagne.
Après avoir maillé le Nord, le réseau Pièces Auto s’est étendu vers l’Ouest, en Normandie et en Bretagne.

Après avoir multiplié ces dernières semaines les acquisitions en Allemagne et au Royaume-Uni, c’est en France que le groupe Alliance Automotive (AAG) a signé sa dernière opération de l’exercice 2016. Le groupement européen de distributeurs de pièces de rechange a en effet finalisé la reprise, fin décembre, du groupe de Jackie Vercaigne (JVDA), exploitant le réseau Pièces Auto.

Localisé essentiellement dans le nord du pays, ce maillage de magasins franchisés compte près de 80 sites avec une vingtaine d’ateliers intégrés. AAG met également main basse sur les trois plates-formes de la société familiale (IDEA Nord, IDEA Est et IDEA Ouest), stockant près de 45 000 références, ainsi que le magasin central pour le réseau de franchises (JVP). Le groupe emploie 160 salariés pour un chiffre d’affaires annuel d’environ 55 millions d’euros.

Jackie Vercaigne passe le relais

Autant dire que c’est une acquisition de taille pour Alliance Automotive, qui va ainsi consolider ses positions dans l’Hexagone, où il s’appuie sur les réseaux de distributeurs Groupauto, Précisium, Partner’s et Gef’Auto. Pour rappel, AAG avait déjà racheté au cours de l’exercice 2016 huit sociétés en France, représentant un chiffre d’affaires annuel de 56,8 millions d’euros sur 23 sites. Avec le groupe de Jackie Vercaigne, le montant total du CA de ses acquisitions se porte à plus de 100 millions d’euros.

JPEG - 85 ko
Jackie Vercaigne a ouvert son premier magasin Pièces Auto à Lille en 1994.
Du côté de Pièces Auto, c’est donc une page qui se tourne avec le départ de son fondateur. Jackie Vercaigne (70 ans) avait ouvert son premier magasin à Lille en 1994. Le succès fut vite au rendez-vous puisque l’entrepreneur ouvrit son deuxième point de vente six mois plus tard à Dunkerque. Plus de vingt ans plus tard, le dirigeant nordiste s’est imposé comme l’un des principaux distributeurs du pays, lorgnant même les marchés étrangers avec le réseau de plates-formes européennes S’Energie. Créée il y a dix ans, la structure qui fédérait 12 dépôts a toutefois été mise en liquidation judiciaire en juillet dernier, laissant une ardoise de 5 millions d’euros après le dépôt de bilan d’AutoReserve, l’un de ses principaux actionnaires.

Mots clefs associés à cet article : Alliance Automotive

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Autodistribution en croissance de 2 % en 2016
    Autodistribution en croissance de 2 % en 2016
  • Les filtres Mann référencés par Van Heck Interpieces
    Les filtres Mann référencés par Van Heck Interpieces
  • Doyen Auto (Autodis Group) se renforce au Benelux en faisant l’acquisition d’ADB
    Doyen Auto (Autodis Group) se renforce au Benelux en faisant l’acquisition d’ADB
  • Yannick Fichot rejoint Alternative Autoparts
    Yannick Fichot rejoint Alternative Autoparts
  • Allopneus.com : nouvelle plate-forme logistique dans le Sud
    Allopneus.com : nouvelle plate-forme logistique dans le Sud
  • INDRA ouvre les portes de son site pilote de recyclage
    INDRA ouvre les portes de son site pilote de recyclage
  • Un nouvel Autossimo dès septembre
    Un nouvel Autossimo dès septembre
  • Bonnieres Pieces Auto rejoint Alternative Autoparts !
    Bonnieres Pieces Auto rejoint Alternative Autoparts !
  • Autodistribution : + 26 % de résultat net
    Autodistribution : + 26 % de résultat net
  • Misfat poursuit le déploiement international des filtres Lucas
    Misfat poursuit le déploiement international des filtres Lucas
  • Autodistribution se lance sur les terres italiennes
    Autodistribution se lance sur les terres italiennes
  • ASD Pièces Autos rejoint le groupement Alternative Autoparts
    ASD Pièces Autos rejoint le groupement Alternative Autoparts
  • Pour Syncron, la gestion des stocks des pièces détachées est à repenser
    Pour Syncron, la gestion des stocks des pièces détachées est à repenser
  • Logistique des pièces : une industrialisation à construire
    Logistique des pièces : une industrialisation à construire
  • Distribution de pièces : une reprise d’ampleur limitée
    Distribution de pièces : une reprise d’ampleur limitée

Newsletter
Recherche