Aramis Auto veut développer ses achats en ligne

Publié le par .

Depuis sa création, Aramis Auto a servi près de 130 000 clients particuliers.
Depuis sa création, Aramis Auto a servi près de 130 000 clients particuliers.

Digitaliser l’achat de voiture ? Les automobilistes – du moins certains – en ont rêvé, Aramis Auto l’a fait. Depuis cet été, le mandataire a mis en ligne une version totalement renouvelée de sa plate-forme d’achat de véhicules neufs et d’occasion. Ce nouveau portail bénéficie de nouvelles fonctionnalités grâce auxquelles il entend « réinventer l’expérience utilisateur ».

Concrètement, la recherche d’un modèle se veut plus simple avec un comparateur de véhicules d’occasion et neuf, un nouveau moteur de recherche sémantique et une visualisation à 360° des modèles présentés. L’internaute peut ainsi faire son choix parmi plus de 3 000 voitures et plus de 30 marques. L’ensemble du processus d’achat est, en outre, digitalisé jusqu’à la livraison dans l’un des 23 points de vente d’Aramis Auto. Cette solution complète intègre également la reprise et le financement du véhicule.

Une nouvelle vitrine pour les VO reconditionnés

JPEG - 121.2 ko
Guillaume Paoli, cofondateur d’Aramisauto.com.
Sur ce portail, le négociant valorise tout particulièrement son offre de VO reconditionnés dans son usine de Donzère, dans la Drôme. Ce site emploie plusieurs dizaines de mécaniciens, techniciens, carrossiers et peintres qui s’attellent à réparer et rénover la quarantaine de voitures qui passent quotidiennement entre leurs mains. Plus de 5 000 voitures seront ainsi reconditionnées cette année.

« Aujourd’hui, acheter intégralement sa voiture neuve ou d’occasion sur Internet devient aussi simple que d’acheter un séjour en ligne. Demain 20 % des voitures d’occasion du marché seront vendues sur Internet. Nous proposons aux automobilistes une offre globale digitalisée qui permet dans un seul espace de faire un choix rationnel, afin que l’achat et la revente de leur voiture se fassent dans les meilleures conditions possibles » déclare Guillaume Paoli, cofondateur d’Aramisauto.com.

Avec ce nouveau site, le pure player ambitionne notamment d’augmenter son taux d’achat en ligne à 50 % d’ici à 2020 contre 15 % aujourd’hui. Aramis Auto entend aussi tripler ses ventes de véhicules d’occasion et d’atteindre les 30 000 unités en 2018. En 2014, le négociant a commercialisé plus de 22 000 voitures pour un chiffre d’affaires d’environ 356 millions d’euros.

Mots clefs associés à cet article : Véhicules neufs, Véhicules d’occasion

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Le marché de l’occasion confirme sa chute
    Le marché de l’occasion confirme sa chute
  • Autoviza enrichit son rapport historique des véhicules
    Autoviza enrichit son rapport historique des véhicules
  • Le contrôle technique au service de la prime à la conversion
    Le contrôle technique au service de la prime à la conversion
  • Occasion : Expedicar profite de la digitalisation des transactions
    Occasion : Expedicar profite de la digitalisation des transactions
  • La chute du marché de l’occasion se poursuit
    La chute du marché de l’occasion se poursuit
  • AutoVisual : le big data au service des pro
    AutoVisual : le big data au service des pro
  • Kyump se déploie à Lille
    Kyump se déploie à Lille
  • L’essence davantage plébiscité en occasion
    L’essence davantage plébiscité en occasion
  • Prime à la conversion : AutoVisual liste les véhicules éligibles
    Prime à la conversion : AutoVisual liste les véhicules éligibles
  • Mon Spécialiste Auto veut doubler ses effectifs de mécaniciens indépendants
    Mon Spécialiste Auto veut doubler ses effectifs de mécaniciens indépendants
  • Vente de véhicules d’exception : CarJager compte sur les garagistes
    Vente de véhicules d’exception : CarJager compte sur les garagistes
  • Mauvais temps pour les véhicules d’occasion
    Mauvais temps pour les véhicules d’occasion
  • Aramisauto  a vendu 36 000 véhicules en 2017
    Aramisauto a vendu 36 000 véhicules en 2017
  • Youpicar : le groupe Colin lance sa plate-forme en ligne
    Youpicar : le groupe Colin lance sa plate-forme en ligne
  • Bonne année… pour le marché du VO
    Bonne année… pour le marché du VO

Newsletter
Recherche