Aramisauto a vendu 36 000 véhicules en 2017

Publié le par .

Le spécialiste de la vente en ligne de véhicules neufs et d’occasion affiche un chiffre d’affaires en croissance de 20 %. La prise de participation de PSA à la plate-forme digitale en 2016 et l’accent mis sur le reconditionnement de véhicules d’occasion en 2017 ne sont pas étrangers à ce succès.

Aramisauto a vendu 4 000 véhicules de plus qu'en 2016 et atteint un CA de 435~millions d'euros.
Aramisauto a vendu 4 000 véhicules de plus qu'en 2016 et atteint un CA de 435~millions d'euros.

Aramisauto.com boucle une excellente année 2017. Le spécialiste de la vente en ligne de véhicules neufs et d’occasion réalise un chiffre d’affaires de 435 millions d’euros, soit 20 % de plus qu’en 2016. Aramisauto espère poursuivre ce rythme de croissance pour doubler son CA à l’horizon 2022.

Avec 36 000 transactions réalisées en 2017 – contre 32 000 en 2016 – via la plate-forme en ligne, Aramisauto a pu compter sur les synergies offertes par la prise de participation du groupe PSA en octobre 2016, notamment en se développant à l’international. « La puissance du groupe PSA nous a permis de nous étendre à l’international » commente Guillaume Paoli, cofondateur de la plate-forme.

Les voitures d’occasion, vecteur de croissance

Aramisauto s’est ainsi déployé en Espagne quelques mois après son alliance avec le constructeur. Le spécialiste y exploite notamment un bâtiment industriel du groupe PSA en cours de transformation pour son activité de reconditionnement de véhicules d’occasion.

Si le succès du vendeur en ligne intervient dans un contexte favorable au marché (+ 4,7 % pour les VN en 2017 et + 1,4 % pour le marché VO), l’accent mis sur son activité de reconditionnement VO a fortement contribué à sa croissance. Aramisauto a notamment accéléré la cadence de production de son site dédié, situé dans la Drôme, pour atteindre un rythme de 13 000 véhicules annuels. Pour rappel, outre son activité de vente de véhicules neufs, l’entreprise remet en état (mécanique et carrosserie) des véhicules d’occasion « reconditionnés », qui sont ensuite revendus en ligne et garantis un an ou 15 000 kilomètres.

Mots clefs associés à cet article : E-commerce, Véhicules d’occasion, Véhicules neufs, Groupe PSA

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Le marché de l’occasion confirme sa chute
    Le marché de l’occasion confirme sa chute
  • Autoviza enrichit son rapport historique des véhicules
    Autoviza enrichit son rapport historique des véhicules
  • Le contrôle technique au service de la prime à la conversion
    Le contrôle technique au service de la prime à la conversion
  • Occasion : Expedicar profite de la digitalisation des transactions
    Occasion : Expedicar profite de la digitalisation des transactions
  • La chute du marché de l’occasion se poursuit
    La chute du marché de l’occasion se poursuit
  • AutoVisual : le big data au service des pro
    AutoVisual : le big data au service des pro
  • Kyump se déploie à Lille
    Kyump se déploie à Lille
  • L’essence davantage plébiscité en occasion
    L’essence davantage plébiscité en occasion
  • Prime à la conversion : AutoVisual liste les véhicules éligibles
    Prime à la conversion : AutoVisual liste les véhicules éligibles
  • Mon Spécialiste Auto veut doubler ses effectifs de mécaniciens indépendants
    Mon Spécialiste Auto veut doubler ses effectifs de mécaniciens indépendants
  • Vente de véhicules d’exception : CarJager compte sur les garagistes
    Vente de véhicules d’exception : CarJager compte sur les garagistes
  • Mauvais temps pour les véhicules d’occasion
    Mauvais temps pour les véhicules d’occasion
  • Youpicar : le groupe Colin lance sa plate-forme en ligne
    Youpicar : le groupe Colin lance sa plate-forme en ligne
  • Bonne année… pour le marché du VO
    Bonne année… pour le marché du VO
  • Le marché VO à l’ère du digital
    Le marché VO à l’ère du digital

Newsletter
Recherche