Aramisauto agrandit son usine de reconditionnement de voitures d’occasion

Publié le par .

L’usine de reconditionnement de véhicules d’Aramisauto passe à la taille XL avec une nouvelle extension qui agrandit sa surface de stockage. De quoi renforcer les capacités de traitement du distributeur automobile qui va pouvoir rénover jusqu’à 10 000 VO par an.

Aramisauto commercialisera plus de 32 000 véhicules en 2016.
Aramisauto commercialisera plus de 32 000 véhicules en 2016.

Passé en octobre sous le giron de PSA, Aramisauto voit désormais plus grand. Pour accompagner la croissance de ses activités, le distributeur de véhicules d’occasion vient d’augmenter de trois hectares la superficie de son site de reconditionnement localisé à Donzère, dans la Drôme. Cette extension permet à l’usine de disposer d’une capacité de stockage supplémentaire de 1 300 véhicules. Les équipes, organisées en deux huit, pourront ainsi entretenir et rénover près de 1 000 véhicules par mois, soit près de 10 000 VO par an contre 6 500 auparavant.

« Notre site de Donzère est un succès industriel et commercial. Le retour de nos clients souligne la qualité et les prix compétitifs de nos véhicules et la pertinence de notre modèle de reconditionnement de voitures d’occasion. A travers l’extension de notre site, nous pourrons répondre aux attentes des automobilistes soucieux d’acheter un véhicule d’occasion de qualité, fiable et respectueux de l’environnement, à un prix attractifs » s’est félicité Nicolas Chartier, cofondateur d’Aramisauto.com.

Inauguré en 2014, le centre de traitement automobile de Donzère ne comptait que cinq employés à sa création. Il en emploie désormais plus de 60, essentiellement des mécaniciens, techniciens, carrossiers et peintres. L’année dernière, l’usine a reconditionné plus de 6 500 véhicules mis en vente sur aramisauto.com. Fort de succès, le négociant automobile envisage, selon nos confrères de France Bleu, l’ouverture d’un nouveau site de reconditionnement en région parisienne, dont l’ouverture est programmée en 2018.

Mots clefs associés à cet article : Véhicules d’occasion, Groupe PSA

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Les jeunes véhicules prisés sur le marché de l’occasion
    Les jeunes véhicules prisés sur le marché de l’occasion
  • L’Etat lance HistoVec pour pallier les fraudes sur le marché de l’occasion
    L’Etat lance HistoVec pour pallier les fraudes sur le marché de l’occasion
  • Cartch, la nouvelle appli sur le marché de l’occasion
    Cartch, la nouvelle appli sur le marché de l’occasion
  • AutoScout24 évalue les prix des occasions
    AutoScout24 évalue les prix des occasions
  • Parot poursuit son offensive digitale avec Zanzicar
    Parot poursuit son offensive digitale avec Zanzicar
  • Le marché de l’occasion demeure en berne
    Le marché de l’occasion demeure en berne
  • Autoviza s’allie à Carfax pour les véhicules importés
    Autoviza s’allie à Carfax pour les véhicules importés
  • Sébastien d’Aboville prend la direction commerciale de VO3000
    Sébastien d’Aboville prend la direction commerciale de VO3000
  • La LOA davantage prisée en occasion
    La LOA davantage prisée en occasion
  • Nouveau coup de frein pour le marché de l’occasion
    Nouveau coup de frein pour le marché de l’occasion
  • Occasion : les professionnels vont-ils reprendre la main ?
    Occasion : les professionnels vont-ils reprendre la main ?
  • Le véhicule d’occasion moyen : plus cher et moins de décote
    Le véhicule d’occasion moyen : plus cher et moins de décote
  • Le marché de l’occasion toujours en recul
    Le marché de l’occasion toujours en recul
  • Véhicules d’occasion : le digital révèle les disparités par région
    Véhicules d’occasion : le digital révèle les disparités par région
  • Occasion : le bug des cartes grises freine-t-il les ventes ?
    Occasion : le bug des cartes grises freine-t-il les ventes ?

Newsletter
Recherche