Audi accélère sur les carburants de synthèse

Publié le par .

En partenariat avec Ineratec, le constructeur allemand Audi prévoit d’investir dans une nouvelle installation pilote pour la production d’e-diesel à Laufenburg (Suisse). Pour la première fois, l’électricité nécessaire sera fournie par une source d’énergie hydraulique renouvelable. L’installation sera capable de produire près de 400 000 litres par an.

Dans le domaine des e-carburants, le constructeur allemand dispose déjà de sa propre centrale « power to gas » à Werlte, dans le nord de l’Allemagne, qui fabrique l’e-gas Audi (méthane synthétique) pour les modèles g-tron, A3, A4 et A5.
Dans le domaine des e-carburants, le constructeur allemand dispose déjà de sa propre centrale « power to gas » à Werlte, dans le nord de l’Allemagne, qui fabrique l’e-gas Audi (méthane synthétique) pour les modèles g-tron, A3, A4 et A5.

Depuis quelques années déjà, Audi s’intéresse aux carburants à base de CO2 respectueux de l’environnement. Après la mise au point de l’e-gaz, de l’e-gasoline (essence) ou de l’e-diesel de fabrication synthétique, le constructeur est prêt à passer à l’étape suivante dans la production d’e-diesel.

L’e-diesel Audi pourrait permettre aux moteurs à combustion conventionnels de fonctionner sans presque rejeter de CO2. Pour sa production, la centrale « power to liquid  » transforme l’excédent d’électricité hydraulique en carburant synthétique selon le principe chimique suivant : l’énergie verte générée sur place au sein de la centrale hydroélectrique produit de l’hydrogène et de l’oxygène à partir de l’eau via un procédé d’électrolyse. L’hydrogène entre alors en réaction avec le CO2 à l’aide d’une technologie de micro-traitement innovante et très compacte. Le CO2 peut être recueilli dans l’air ambiant ou obtenu à partir de biogaz résiduaires et, comme pour tous les e-carburants de la marque, il constitue la seule source de carbone. De longues chaînes d’hydrocarbures se forment alors et, au cours de la dernière étape, celles-ci sont séparées afin d’obtenir le produit final, l’e-diesel Audi, ainsi que des cires qui seront réutilisées pour d’autres activités du secteur.

Les premiers litres d’e-diesel devraient être produits à Laufenburg dès l’année prochaine. Audi et ses partenaires sur le projet, Ineratec et Energiedienst, présenteront leur planning pour une installation d’ici à quelques semaines. Le lancement des travaux est prévu pour début 2018.

Mots clefs associés à cet article : Audi

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Bosch teste un carburant diesel totalement renouvelable
    Bosch teste un carburant diesel totalement renouvelable
  • Le biocarburant R33 BlueDiesel de VW fait ses preuves
    Le biocarburant R33 BlueDiesel de VW fait ses preuves
  • ZF présente les airbags de pré-collision
    ZF présente les airbags de pré-collision
  • Ford localise les zones accidentogènes
    Ford localise les zones accidentogènes
  • Conduite autonome : Bosch mise sur la précision
    Conduite autonome : Bosch mise sur la précision
  • Faurecia lance une ligne d’échappement sans silencieux
    Faurecia lance une ligne d’échappement sans silencieux
  • Bosch incurve le combiné d’instruments
    Bosch incurve le combiné d’instruments
  • ZF présente le pont AR interconnecté
    ZF présente le pont AR interconnecté
  • Kia et Hyundai s’intéressent à la recharge solaire
    Kia et Hyundai s’intéressent à la recharge solaire
  • DataPrint et Bosch améliore la gestion du stationnement
    DataPrint et Bosch améliore la gestion du stationnement
  • Ford supprime les feux aux intersections
    Ford supprime les feux aux intersections
  • ZF observe l’habitacle en 3D
    ZF observe l’habitacle en 3D
  • Volkswagen et Siemens s’approprient les carrefours
    Volkswagen et Siemens s’approprient les carrefours
  • Dyson poursuit ses travaux sur sa voiture électrique
    Dyson poursuit ses travaux sur sa voiture électrique
  • Volkswagen dévoile son châssis électrique
    Volkswagen dévoile son châssis électrique

Newsletter
Recherche