Audi puise de l’énergie dans la suspension

Publié le par .

Le constructeur allemand premium travaille sur un prototype nommé eROT, dans lequel les amortisseurs hydrauliques utilisés aujourd’hui sont remplacés par des amortisseurs électromécaniques inédits permettant d’améliorer le confort mais surtout de récupérer l’énergie engendrée par le déplacement des roues.

Le nouveau système eROT est basé sur un système électrique de 48 volts à haut rendement.
Le nouveau système eROT est basé sur un système électrique de 48 volts à haut rendement.

Les amortisseurs installés aujourd’hui sur les véhicules absorbent l’énergie cinétique engendrée par les défauts de la route ; une énergie perdue sous forme de chaleur dans les différents composants de la suspension. Outre les lois d’amortissement perfectibles de ce type de suspension, qu’Audi propose d’améliorer avec son dispositif eROT, le constructeur profite pour y adjoindre un inédit système de récupération d’énergie.

Permettant de régler précisément la suspension grâce à de nombreuses nouvelles possibilités, ce dispositif actif adapte idéalement la suspension en fonction des irrégularités de la route et du style de conduite du conducteur. Cette suspension programmable via un logiciel permet ainsi de s’adapter à de nombreuses situations. Elle élimine l’effet de dépendance entre le pompage et la compression, qui limite les performances des amortisseurs hydrauliques classiques. Avec l’eROT, Audi configure la course de compression pour être confortable sans compromettre le dynamisme et le travail de filtration des amortisseurs.

En plus d’adapter automatiquement les caractéristiques de l’amortissement, le système eROT est capable de convertir l’énergie cinétique due aux irrégularités de la route et aux compressions de la suspension en électricité. Pour ce faire, un bras de levier absorbe le mouvement de l’axe de support de la roue. Il transmet ensuite cette force par une série d’engrenages au moteur électrique, qui la convertit en électricité. La puissance de sortie est de 100 à 150 watts en moyenne sur les essais réalisés sur les routes allemandes, allant de 3 watts sur une autoroute neuve et lisse à près de 613 watts sur une route secondaire rugueuse.

Le nouveau système eROT est basé sur un système électrique de 48 volts à haut rendement. Dans sa configuration actuelle, la batterie lithium-ion offre une capacité énergétique de 0,5 kWh et une puissance maximale de 13 kilowatts. Un convertisseur DC relie le sous-système électrique 48 volts au système électrique primaire de 12 volts, permettant ainsi d’améliorer l’efficience et la puissance en sortie de génératrice.

Dans le futur, le système sera probablement disponible sur les modèles produits en série. Le prérequis est le sous-système électrique de 48 volts, un élément central de la stratégie d’électrification lancée par le constructeur. Dans sa nouvelle version prévue en 2017, le système 48 volts deviendra le système électrique principal d’un nouveau modèle hybride de la marque. Il offrira des économies potentielles de carburant pouvant aller jusqu’à 0,7 l/100 km.

Dans la même rubrique :

  • Renault-Daimler lance son nouveau 1.3 l TCe
    Renault-Daimler lance son nouveau 1.3 l TCe
  • Renault prépare les infrastructures pour la voiture autonome de demain avec Scoop
    Renault prépare les infrastructures pour la voiture autonome de demain avec Scoop
  • Mann Hummel suit l’état du filtre à air avec Senzit
    Mann Hummel suit l’état du filtre à air avec Senzit
  • Bosch iDisc, la version 2.0 du disque de frein
    Bosch iDisc, la version 2.0 du disque de frein
  • Conduite autonome : Delphi acquiert nuTonomy
    Conduite autonome : Delphi acquiert nuTonomy
  • BASF fait briller les plastiques
    BASF fait briller les plastiques
  • Continental propose un nouveau concept de roue
    Continental propose un nouveau concept de roue
  • L’hydrogène : la piste oubliée de la transition énergétique
    L’hydrogène : la piste oubliée de la transition énergétique
  • Ford conçoit une casquette connectée anti-somnolence
    Ford conçoit une casquette connectée anti-somnolence
  • Audi accélère sur les carburants de synthèse
    Audi accélère sur les carburants de synthèse
  • BorgWarner dévoile sa suralimentation à deux turbo à géométrie variable
    BorgWarner dévoile sa suralimentation à deux turbo à géométrie variable
  • Renault vers la conduite autonome du niveau d’un pilote professionnel
    Renault vers la conduite autonome du niveau d’un pilote professionnel
  • BASF présente le premier polyamide semi-transparent
    BASF présente le premier polyamide semi-transparent
  • Valeo dévoile son savoir-faire à l’ITS de Montréal
    Valeo dévoile son savoir-faire à l’ITS de Montréal
  • NTN-SNR fait varier la tension de la courroie d’accessoires
    NTN-SNR fait varier la tension de la courroie d’accessoires

Newsletter
Recherche