Auto1 à la conquête du marché européen

Publié le par .

Lancée il y a quatre ans en Allemagne, la start-up Auto1 bouleverse les codes du marché VO avec un concept qui a séduit plus de 15 000 professionnels sur le Vieux Continent.

Plus de 1 000 véhicules sont ajoutés chaque jour à la plate-forme Auto1.
Plus de 1 000 véhicules sont ajoutés chaque jour à la plate-forme Auto1.

Qui arrêtera l’expansion d’Auto1 ? Créée en 2012 à Berlin, en Allemagne, la centrale d’achat et de revente de véhicules d’occasion s’est imposée en quelques années comme l’un des principaux opérateurs de la distribution automobile en Europe avec un concept simple : la reprise de véhicules et leur revente à des professionnels. Chaque voiture est contrôlée par des experts internes selon un processus standardisé pour l’ensemble des pays. Accompagnés de photos, de descriptifs et des détails des interventions à réaliser, les VO sont ensuite revendus en l’état à prix fixe ou selon un système d’enchères.

Et ça marche, puisque la société berlinoise affiche aujourd’hui un volume de 150 000 transactions annuelles. Active dans 23 pays, dont la France où elle compte une soixantaine d’agences, Auto1 collabore avec 15 000 distributeurs (dont 2 000 dans l’Hexagone) et dispose d’un stock moyen d’environ 10 000 voitures expertisées. Pour accompagner leur développement, les dirigeants de la plate-forme ont pu s’appuyer sur plusieurs levées de fonds, dont 100 millions de dollars récoltés l’an passé auprès de plusieurs investisseurs. L’entreprise est désormais valorisée à plus d’un milliard de dollars…

De quoi soutenir les ambitions du groupe allemand, qui veut étoffer ses services avec de nouvelles solutions pour fluidifier ses transactions auprès des professionnels. C’est dans ce but qu’a été déployée la prestation « Reprise Zéro Risque », leur permettant d’obtenir le meilleur prix de rachat européen, quels que soient la marque, l’âge ou l’état de leur(s) VO. Auto1 innove aussi dans le digital avec le lancement d’une nouvelle application (Google Play et App Store) offrant la possibilité de consulter son stock depuis un smartphone ou une tablette.

Dans la même rubrique :

  • Véhicules d’occasion : le digital révèle les disparités par région
    Véhicules d’occasion : le digital révèle les disparités par région
  • Occasion : le bug des cartes grises freine-t-il les ventes ?
    Occasion : le bug des cartes grises freine-t-il les ventes ?
  • Univers VO lance sa première réunion de club
    Univers VO lance sa première réunion de club
  • Le marché de l’occasion se stabilise mais…
    Le marché de l’occasion se stabilise mais…
  • Youpicar propose la revente en ligne
    Youpicar propose la revente en ligne
  • Univers VO devient un Club
    Univers VO devient un Club
  • Autovisual s’allie à Drust
    Autovisual s’allie à Drust
  • Le marché de l’occasion confirme sa chute
    Le marché de l’occasion confirme sa chute
  • Autoviza enrichit son rapport historique des véhicules
    Autoviza enrichit son rapport historique des véhicules
  • Le contrôle technique au service de la prime à la conversion
    Le contrôle technique au service de la prime à la conversion
  • Occasion : Expedicar profite de la digitalisation des transactions
    Occasion : Expedicar profite de la digitalisation des transactions
  • La chute du marché de l’occasion se poursuit
    La chute du marché de l’occasion se poursuit
  • AutoVisual : le big data au service des pro
    AutoVisual : le big data au service des pro
  • Kyump se déploie à Lille
    Kyump se déploie à Lille
  • L’essence davantage plébiscité en occasion
    L’essence davantage plébiscité en occasion

Newsletter
Recherche