Autodistribution accentue son rôle de parfait grossiste

Publié le par .

Offre élargie, disponibilité accrue et rapidité renforcée dans les livraisons : Autodistribution souhaite jouer pleinement son rôle de grossiste.

Autodistribution accentue son rôle de parfait grossiste

Lors de sa conférence de presse annuelle, Autodistribution a commenté ses priorités stratégiques pour cette année. Aux côtés du travail sur la segmentation de l’approche commerciale en fonction du profil des clients (agent, garagiste, « semi-professionnel » ou grand compte), c’est essentiellement sur le développement de l’offre produits, leur disponibilité et la qualité de la logistique qu’entend progresser le groupement de distributeurs. « Nous souhaitons accentuer les affaires avec une offre élargie, davantage de disponibilité et plus de rapidité dans les livraisons. Ces trois composantes sont les vecteurs clés de prise de parts de marché » explique Laurent Desrouffet, directeur commercial.

L’élargissement de l’offre s’opère sur trois axes : une plus grande couverture du parc roulant, l’augmentation des fournisseurs (350 à ce stade) mais aussi et surtout plus de fonctions couvertes. L’exemple a été donné avec la réorganisation de Cora, qui intègre désormais le pare-brise. La plate-forme spécialisée dans la distribution de pièces de carrosserie en mode drop shipping a réalisé l’an passé 5 millions d’euros avec les ventes de 100 000 produits, dont 40 000 pare-brise. « Nous avons l’ambition d’atteindre cette année avec Cora les 10 millions d’euros » s’enthousiasme le directeur.

Centralisation des achats de produits de peinture

En début d’année, Autodistribution a lancé une plate-forme nationale inédite de 3 000 m2 dédiée à la peinture et qui pourrait bien faire école au sein des groupements concurrents. Jusqu’alors les stocks étaient supportés de manière locale par chaque distributeur avec l’obligation imposée par les producteurs de commander, quelle que soit la couleur, de très grosses quantités, compte tenu du mode de distribution avec exclusivité locale propre à la peinture. Une contrainte coûteuse et génératrice de gâchis face aux dates de péremption des pots surstockés.

Avec sa nouvelle plate-forme, qui centralise les achats, Autodistribution se défait de ces contraintes en cumulant 8 marques de peinture et 2 500 références de produits. Elle donne à ses magasins la possibilité d’une livraison en deux ou trois jours pour faire leur stock de manière mieux adaptée aux ventes, écoulé sur deux mois maximum. Les distributeurs gagnent même la possibilité de se faire livrer en dépannage, à l’unité, en J + 1 !

Basée à Brie-Compte-Robert, en Seine et Marne, la plate-forme classée Seveso 3 est gérée par un prestataire expérimenté (Portmann et Heppner) sur l’entreposage de produits dangereux. La peinture représente pour Autodistribution la troisième famille de produits avec un chiffre d’affaires de 70 millions d’euros.

Au tour du pneumatique

Encore plus récemment, c’est au marché du pneumatique que s’est attaqué Autodistribution. Jusqu’à peu, le grossiste livrait ses comptoirs par trois sources : Michelin, le grossiste spécialisé Dipro (importateur exclusif de Toyo) grâce à un partenariat signé il y a dix ans, et la plate-forme spécialisée Imagine Car. Cette dernière ayant fait le choix de la vente directe aux garagistes a été mise sur la touche. Une situation qui a contraint Autodistribution à revoir son schéma et à démarrer un nouveau partenariat avec les spécialistes Chrono Pneus (CA de 30 millions d’euros) et SLPA (CA de 21 millions d’euros). Autodistribution est allé jusqu’à entrer au capital de SLPA à hauteur de 34 %. Les deux sociétés proposent une offre de 100 000 références de gommes stockées sur quatre plates-formes régionales. Leurs offres se cumulent avec celles de Michelin et de Dipro pour offrir aux clients d’Autodistribution en J + 1 quatre gammes de pneumatiques sous 20 marques.

Avec ce dispositif, le groupement de distribution espère redonner aux garagistes traditionnels de la compétitivité sur ce marché alors que 50 % des professionnels achètent des pneus sur le Web. « Cette nouvelle organisation nous permet de réduire l’écart avec les sites de vente B to B  » souligne Laurent Desroufflet.

Pour mieux coordonner l’animation de toutes ses familles de produits, le groupe a créé en début d’année une nouvelle direction des ventes et de l’efficacité commerciale pour les activités VL.

Mots clefs associés à cet article : AD Garages, Autodistribution

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Autodistribution en croissance de 2 % en 2016
    Autodistribution en croissance de 2 % en 2016
  • Les filtres Mann référencés par Van Heck Interpieces
    Les filtres Mann référencés par Van Heck Interpieces
  • Doyen Auto (Autodis Group) se renforce au Benelux en faisant l’acquisition d’ADB
    Doyen Auto (Autodis Group) se renforce au Benelux en faisant l’acquisition d’ADB
  • Yannick Fichot rejoint Alternative Autoparts
    Yannick Fichot rejoint Alternative Autoparts
  • Allopneus.com : nouvelle plate-forme logistique dans le Sud
    Allopneus.com : nouvelle plate-forme logistique dans le Sud
  • INDRA ouvre les portes de son site pilote de recyclage
    INDRA ouvre les portes de son site pilote de recyclage
  • Un nouvel Autossimo dès septembre
    Un nouvel Autossimo dès septembre
  • Bonnieres Pieces Auto rejoint Alternative Autoparts !
    Bonnieres Pieces Auto rejoint Alternative Autoparts !
  • Autodistribution : + 26 % de résultat net
    Autodistribution : + 26 % de résultat net
  • Misfat poursuit le déploiement international des filtres Lucas
    Misfat poursuit le déploiement international des filtres Lucas
  • Autodistribution se lance sur les terres italiennes
    Autodistribution se lance sur les terres italiennes
  • ASD Pièces Autos rejoint le groupement Alternative Autoparts
    ASD Pièces Autos rejoint le groupement Alternative Autoparts
  • Pour Syncron, la gestion des stocks des pièces détachées est à repenser
    Pour Syncron, la gestion des stocks des pièces détachées est à repenser
  • Logistique des pièces : une industrialisation à construire
    Logistique des pièces : une industrialisation à construire
  • Distribution de pièces : une reprise d’ampleur limitée
    Distribution de pièces : une reprise d’ampleur limitée

Newsletter
Recherche