Autoeco aide à refacturer la gestion des déchets

Publié le par .

Dans le cadre du développement des services attachés à sa plate-forme www.autoeco.com, Autoeco a développé une nouvelle fonctionnalité destinée à faciliter la refacturation de l’élimination des déchets pour les réparateurs et les réseaux automobiles.

Autoeco aide à refacturer la gestion des déchets

La refacturation au client des coûts d’élimination des déchets se révèle un enjeu financier important pour les réparateurs dans la mesure où ces derniers ont une totale liberté quant au choix de facturer ou non. Ainsi, l’opérateur peut :
– choisir de ne pas répercuter les coûts ou de les inclure de façon globale dans les charges d’exploitation sans les individualiser ;
– utiliser une autre méthode de refacturation, dès lors qu’il n’utilise pas de forfait et que le calcul effectué repose sur des charges réelles de l’entreprise.

Concernant la méthode de refacturation basée sur le principe des frais réels, celle-ci doit se faire en gardant à l’esprit les grands principes édictés par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes. Autoeco recommande de suivre à la lettre ces règles et de bien veiller à respecter les étapes clés :
1. Refacturer le service réellement rendu au client.
2. Répercuter les coûts de façon parfaitement transparente et se baser sur les coûts d’exploitation du site concerné.
3. Informer la clientèle de cette répercussion.
4. Avoir une gestion des déchets conforme à la réglementation en termes de tri, de stockage et de valorisation des déchets dans une filière agréée par les autorités compétentes.

Un outil pour couvrir tous les besoins

Avec cette nouvelle application pour le calcul du taux de refacturation de l’élimination des déchets, Autoeco propose aujourd’hui aux réparateurs et aux marques automobiles un outil complet et indispensable couvrant l’ensemble des besoins liés aux opérations de refacturation :
– la réception et le traitement des données de coûts relatives aux déchets collectés de chaque prestataire ;
– la mise à disposition de l’outil pré-rempli pour chaque réparateur ;
– l’analyse et la validation des données par la société de conseil Calix.

Enfin, et pour parfaire le tout, Autoeco propose en option l’aide en ligne et/ou l’étude sur place.

Mots clefs associés à cet article : Service

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • [video] Salon Rétromobile 2019
    [video] Salon Rétromobile 2019
  • Le Salon automobile de Lyon s’annonce
    Le Salon automobile de Lyon s’annonce
  • Les voyants au vert pour l’essence bio
    Les voyants au vert pour l’essence bio
  • 76 % des actifs français vont travailler en voiture
    76 % des actifs français vont travailler en voiture
  • Le site en ligne First Class fait peau neuve
    Le site en ligne First Class fait peau neuve
  • Tchek automatise l’inspection automobile
    Tchek automatise l’inspection automobile
  • L’éditeur ETAI de retour à Rétromobile
    L’éditeur ETAI de retour à Rétromobile
  • Fernando Lopez nommé directeur général du GiPA
    Fernando Lopez nommé directeur général du GiPA
  • 76 % des Français utilisent la voiture dans le cadre professionnel
    76 % des Français utilisent la voiture dans le cadre professionnel
  • Bioéthanol : Flexfuel décroche de nouvelles homologations
    Bioéthanol : Flexfuel décroche de nouvelles homologations
  • Connectivité : des conducteurs divisés
    Connectivité : des conducteurs divisés
  • Gil Warembourg nommé directeur France de CarGarantie
    Gil Warembourg nommé directeur France de CarGarantie
  • Autopromotec 2019 sur de bons rails
    Autopromotec 2019 sur de bons rails
  • 12 % des entrées en atelier sont refusées
    12 % des entrées en atelier sont refusées
  • L’Anfa lance monjobauto.fr
    L’Anfa lance monjobauto.fr

Newsletter
Recherche