Autolia atteint le milliard d’euros de chiffre d’affaires consolidé

Publié le par .

Une page se tourne chez Autolia. Le groupement présidé par André Brutinel veut passer à la vitesse supérieure avec l’intégration d’Alternative Autoparts.

André Brutinel, président d'Autolia.
André Brutinel, président d'Autolia.

Un an après l’intégration du groupe TVI et de l’espagnol ARE, Autolia étoffe une nouvelle fois ses rangs avec Alternative Autoparts (AA). Un renfort de poids pour le groupement, qui assoit ainsi ses positions au niveau national avec un réseau constitué de 408 distributeurs et grossistes. Son outil logistique s’articule autour de cinq plates-formes nationales (une superficie de stockage totale de 70 000 m²) et sept sites régionaux pour un dépannage en H + 4.

Mais c’est surtout la puissance d’achat du groupement qui prend une nouvelle dimension avec l’intégration d’Alternative Autoparts puisque le chiffre d’affaires consolidé des adhérents atteint désormais plus d’un milliard d’euros. De quoi offrir à ses adhérents de meilleures conditions d’achat auprès de leurs fournisseurs. « Nous avons besoin de ces conditions pour nous battre aujourd’hui  » indique Patrice Godefroy, président d’AA.

Nouer des synergies et préserver l’autonomie

JPEG - 321.5 ko
L’équipe d’Alternative Autoparts.
Pour renforcer sa puissance d’achat, le groupement se dit d’ailleurs prêt à accueillir de nouveaux grossistes parmi ses membres « à condition qu’ils partagent nos valeurs basées sur le respect des indépendants et l’esprit coopératif » précise André Brutinel, président d’Autolia. Cette stratégie d’ouverture a en effet ses limites puisque le groupement n’envisage pas aujourd’hui d’intégrer des sites de vente en ligne de pièces détachées. « Ils nous ont posé des questions mais la porte est fermée », insiste André Brutinel.

Si la mutualisation des approvisionnements est plus que jamais à l’ordre du jour, les adhérents du groupement entendent bien conserver leur indépendance dans certains domaines, en particulier avec leur réseau de garages. Avec Technicar Services, Autolia dispose aujourd’hui d’un portefeuille de huit enseignes différentes (Proximeca, Point Repar, Club Auto Conseil…). Pas question toutefois de regrouper ces dernières sous une même bannière : chaque réseau gardera son autonomie. Idem pour la MDD, la création d’une marque de distributeurs commune au groupement n’est pas prévue.

Mots clefs associés à cet article : Autolia, Alternative Autoparts

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Autodistribution en croissance de 2 % en 2016
    Autodistribution en croissance de 2 % en 2016
  • Les filtres Mann référencés par Van Heck Interpieces
    Les filtres Mann référencés par Van Heck Interpieces
  • Doyen Auto (Autodis Group) se renforce au Benelux en faisant l’acquisition d’ADB
    Doyen Auto (Autodis Group) se renforce au Benelux en faisant l’acquisition d’ADB
  • Yannick Fichot rejoint Alternative Autoparts
    Yannick Fichot rejoint Alternative Autoparts
  • Allopneus.com : nouvelle plate-forme logistique dans le Sud
    Allopneus.com : nouvelle plate-forme logistique dans le Sud
  • INDRA ouvre les portes de son site pilote de recyclage
    INDRA ouvre les portes de son site pilote de recyclage
  • Un nouvel Autossimo dès septembre
    Un nouvel Autossimo dès septembre
  • Bonnieres Pieces Auto rejoint Alternative Autoparts !
    Bonnieres Pieces Auto rejoint Alternative Autoparts !
  • Autodistribution : + 26 % de résultat net
    Autodistribution : + 26 % de résultat net
  • Misfat poursuit le déploiement international des filtres Lucas
    Misfat poursuit le déploiement international des filtres Lucas
  • Autodistribution se lance sur les terres italiennes
    Autodistribution se lance sur les terres italiennes
  • ASD Pièces Autos rejoint le groupement Alternative Autoparts
    ASD Pièces Autos rejoint le groupement Alternative Autoparts
  • Pour Syncron, la gestion des stocks des pièces détachées est à repenser
    Pour Syncron, la gestion des stocks des pièces détachées est à repenser
  • Logistique des pièces : une industrialisation à construire
    Logistique des pièces : une industrialisation à construire
  • Distribution de pièces : une reprise d’ampleur limitée
    Distribution de pièces : une reprise d’ampleur limitée

Newsletter
Recherche