Automotor : le projet Amerigo se précise

Publié le par .

A l’occasion de la dernière rencontre du Club de la distribution automobile (CDA) organisées par la FEDA, le 15 mars 2018, Olivier van Ruymbeke, président d’Automotor France, a donné plus de précisions quant au projet Amerigo International. La création d’une société idoine est notamment dans les tuyaux.

Olivier van Ruymbeyke, président d'Automotor France, le 15 mars 2018 à Paris, fait état de l'avancement du projet Amerigo International.
Olivier van Ruymbeyke, président d'Automotor France, le 15 mars 2018 à Paris, fait état de l'avancement du projet Amerigo International.

Le projet Amerigo International semble en bonne voie de concrétisation. Rappelons qu’Automotor, par l’intermédiaire de son président pour la France, Olivier van Ruymbeke est à l’initiative de la création d’une société de services visant à faciliter les échanges commerciaux entre les équipementiers et les distributeurs pour conquérir de nouveaux marchés. En l’occurrence, les pays dits émergents.

Pour se faire, le président avait notamment réuni lors de la dernière édition d’Equip Auto, les acteurs de la profession pour les faire adhérer au projet. L’objectif était notamment d’appeler les distributeurs à entrer au capital d’Amerigo International. En décembre dernier déjà, douze distributeurs représentant neuf pays avaient fait part de leur intention d’adhérer au projet. Olivier van Ruymbeke a annoncé à la dernière rencontre, le 15 mars 2018, du Club de la distribution automobile (CDA) -organisées par la FEDA- que 30 adhérents d’Automotor présents sur 20 marchés ont signé une lettre d’intention pour devenir actionnaire.

Les outils d’Automotor en appui

« Le dernier distributeur en date qui a signé représente 500 millions d’euros d’achat de pièces  » a précisé, le président du groupement. Et d’ajouter : « Quinze équipementiers veulent être partenaires  ». Les adhérents et les fournisseurs seront réunis au mois d’Avril, à l’occasion d’un séminaire se déroulant à Chantilly, pour concrétiser leur participation. La société, elle, devrait être lancée à l’occasion d’Automechanika en septembre prochain.

Amerigo International s’appuiera sur Automotor France pour proposer divers services à ses membres. Il sera notamment mis à leur disposition un catalogue électronique de pièces adaptées aux parcs des pays ciblés (disponible en vingt-cinq langues), les services de facturation et logistiques d’Automotor France, un portail pour passer des commandes auprès du groupement ainsi qu’un accès à sa MDD AF.

Olivier van Ruymbeke a profité de son intervention pour rappeler qu’Automotor est passé d’un chiffre d’affaires de 50 millions d’euros en 2016 à 63 millions en 2017. « La centaine d’adhérents Automotor achètent pour un milliard d’euros de pièces détachées au total dont 360 millions d’euros sont réalisés par notre biais  », a –t-il indiqué.

Mots clefs associés à cet article : Distribution pièces, Automotor

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Louez des équipements de portage avec Flauraud
    Louez des équipements de portage avec Flauraud
  • L’Agra donne rendez-vous à Barcelone à ses réseaux de garages
    L’Agra donne rendez-vous à Barcelone à ses réseaux de garages
  • Stéphane Antiglio : « L’option Bourse est toujours sur la table »
    Stéphane Antiglio : « L’option Bourse est toujours sur la table »
  • Amerigo International nomme Fabien Moebs pour développer l’activité
    Amerigo International nomme Fabien Moebs pour développer l’activité
  • Pièces d’occasion : le transport en question
    Pièces d’occasion : le transport en question
  • Roady s’allie à Alliance Automotive pour la pièce de réemploi
    Roady s’allie à Alliance Automotive pour la pièce de réemploi
  • Flauraud étend son maillage dans le Sud-Est avec A.I.D.
    Flauraud étend son maillage dans le Sud-Est avec A.I.D.
  • Autodis (Autodistribution) : après la Bourse, les obligations
    Autodis (Autodistribution) : après la Bourse, les obligations
  • Pièces de carrosserie : la Feda redemande la fin au monopole
    Pièces de carrosserie : la Feda redemande la fin au monopole
  • Les ventes de pièces techniques progressent chez Autolia Group
    Les ventes de pièces techniques progressent chez Autolia Group
  • Autolia Group fait évoluer ses solutions digitales
    Autolia Group fait évoluer ses solutions digitales
  • Le nouveau visage de Flauraud
    Le nouveau visage de Flauraud
  • Distribution de pièces : vers une fiscalité plus juste ?
    Distribution de pièces : vers une fiscalité plus juste ?
  • Alternative Autoparts s’installe à Nancy
    Alternative Autoparts s’installe à Nancy
  • Exadis inaugure une plate-forme de distribution à Bordeaux
    Exadis inaugure une plate-forme de distribution à Bordeaux

Newsletter
Recherche