Avec Sensoris, Here et l’industrie automobile avancent sur le véhicule autonome

Publié le par .

Here et l’industrie automobile s’allient pour créer un format de données universel pour les échanges de données voiture-cloud. Un premier pas vers le développement de véhicules autonomes.

Après plusieurs mois de négociations, Here vient d’annoncer son rapprochement avec plusieurs constructeurs et entreprises de cartographie en vue de créer un format de donnée universel pour les échanges voiture-cloud.

Baptisé Sensoris, ce standard mondial a été confié au consortium Ertico – ITS Europe, qui s’est fixé pour objectif de concevoir une spécification d’interface standardisée utilisable par l’ensemble de l’industrie automobile. Onze entreprises ont déjà accepté de rallier la plate-forme Sensoris : Aisin Aw, Robert Bosch, Continental, Daimler, Elektrobit, Harman, Here, LG Electronics, NavInfo, Pioneer et TomTom. De nouveaux partenaires devraient rejoindre à terme cette alliance, née sous l’impulsion de Here il y a un an.

Spécialiste de la cartographie et de la localisation en mode cloud, le fournisseur estime en effet que l’adoption de la conduite automatisée dépendra de la mise en commun de données analogues provenant de millions de véhicules. Cette démarche garantira à chaque véhicule une perspective en temps quasi réel des conditions et dangers de la route, favorisant de meilleures décisions de conduite.

« Notre objectif a toujours été de transmettre cette spécification à une organisation qui la développera selon une démarche ouverte, accessible à tous et mondiale. Nous venons de franchir une étape cruciale pour la création d’un réseau de partage d’informations pour des routes plus sûres » explique Dietmar Rabel, responsable des produits de conduite autonome chez Here. Et d’ajouter : « Si une voiture freine au coin de la rue à cause d’un obstacle, il faut pouvoir transmettre l’information, comme un signal aux conducteurs qui la suivent de la nécessité de ralentir par avance. Cela rendra les trajets plus fluides et réduira le risque d’accidents. Mais cela n’est envisageable que si toutes les voitures parlent et comprennent la même langue. »

Dans la même rubrique :

  • Les bienfaits de la connectivité auto : les calculs de Bosch et Prognos
    Les bienfaits de la connectivité auto : les calculs de Bosch et Prognos
  • Actia poursuit son engagement en faveur de la cyber-sécurité des véhicules
    Actia poursuit son engagement en faveur de la cyber-sécurité des véhicules
  • Bosch se projette en 2025
    Bosch se projette en 2025
  • Volvo Cars et Autoliv démarrent leurs activités pour la conduite autonome
    Volvo Cars et Autoliv démarrent leurs activités pour la conduite autonome
  • Federal Mogul analyse la résistance à la corrosion des chemises de cylindre pour diesel
    Federal Mogul analyse la résistance à la corrosion des chemises de cylindre pour diesel
  • L’Apple Car pour bientôt ?
    L’Apple Car pour bientôt ?
  • SKF adapte ses roulements à l’électrification des véhicules
    SKF adapte ses roulements à l’électrification des véhicules
  • Schaeffler et Diehl Metall sont synchro !
    Schaeffler et Diehl Metall sont synchro !
  • Véhicule urbain autonome : Bosch et Daimler unissent leur force
    Véhicule urbain autonome : Bosch et Daimler unissent leur force
  • Federal-Mogul présente la bougie Pokal
    Federal-Mogul présente la bougie Pokal
  • Brembo équipe l’Alpine A110 avec l’étrier ECS
    Brembo équipe l’Alpine A110 avec l’étrier ECS
  • Goodyear dévoile son Eagle 360 Urban
    Goodyear dévoile son Eagle 360 Urban
  • Renault et le CNRS s’associent pour le véhicule autonome
    Renault et le CNRS s’associent pour le véhicule autonome
  • Le nouveau Volvo XC60 tient le danger à distance
    Le nouveau Volvo XC60 tient le danger à distance
  • Les 6 innovations « plastiques » de Mecaplast Group qui pourraient séduire l’automobile
    Les 6 innovations « plastiques » de Mecaplast Group qui pourraient séduire l’automobile

Newsletter
Recherche