Avec Sensoris, Here et l’industrie automobile avancent sur le véhicule autonome

Publié le par .

Here et l’industrie automobile s’allient pour créer un format de données universel pour les échanges de données voiture-cloud. Un premier pas vers le développement de véhicules autonomes.

Après plusieurs mois de négociations, Here vient d’annoncer son rapprochement avec plusieurs constructeurs et entreprises de cartographie en vue de créer un format de donnée universel pour les échanges voiture-cloud.

Baptisé Sensoris, ce standard mondial a été confié au consortium Ertico – ITS Europe, qui s’est fixé pour objectif de concevoir une spécification d’interface standardisée utilisable par l’ensemble de l’industrie automobile. Onze entreprises ont déjà accepté de rallier la plate-forme Sensoris : Aisin Aw, Robert Bosch, Continental, Daimler, Elektrobit, Harman, Here, LG Electronics, NavInfo, Pioneer et TomTom. De nouveaux partenaires devraient rejoindre à terme cette alliance, née sous l’impulsion de Here il y a un an.

Spécialiste de la cartographie et de la localisation en mode cloud, le fournisseur estime en effet que l’adoption de la conduite automatisée dépendra de la mise en commun de données analogues provenant de millions de véhicules. Cette démarche garantira à chaque véhicule une perspective en temps quasi réel des conditions et dangers de la route, favorisant de meilleures décisions de conduite.

« Notre objectif a toujours été de transmettre cette spécification à une organisation qui la développera selon une démarche ouverte, accessible à tous et mondiale. Nous venons de franchir une étape cruciale pour la création d’un réseau de partage d’informations pour des routes plus sûres » explique Dietmar Rabel, responsable des produits de conduite autonome chez Here. Et d’ajouter : « Si une voiture freine au coin de la rue à cause d’un obstacle, il faut pouvoir transmettre l’information, comme un signal aux conducteurs qui la suivent de la nécessité de ralentir par avance. Cela rendra les trajets plus fluides et réduira le risque d’accidents. Mais cela n’est envisageable que si toutes les voitures parlent et comprennent la même langue. »

Dans la même rubrique :

  • Bosch innove au Salon automobile de Detroit
    Bosch innove au Salon automobile de Detroit
  • Voiture autonome : Continental s’allie à Nexteer
    Voiture autonome : Continental s’allie à Nexteer
  • CES 2017 : BMW introduit les commandes de bord holographiques
    CES 2017 : BMW introduit les commandes de bord holographiques
  • Gestion de flotte : Openmatics s’ouvre aux véhicules de tourisme avec Dashboard
    Gestion de flotte : Openmatics s’ouvre aux véhicules de tourisme avec Dashboard
  • Ford et Toyota lancent le consortium SmartDeviceLink
    Ford et Toyota lancent le consortium SmartDeviceLink
  • Voiture connectée : PSA s’allie à Ericsson et Orange
    Voiture connectée : PSA s’allie à Ericsson et Orange
  • ZF développe de nouveaux concepts d’airbag
    ZF développe de nouveaux concepts d’airbag
  • ZF : l’algorithme X2Safe présenté au CES de Las Vegas
    ZF : l’algorithme X2Safe présenté au CES de Las Vegas
  • Hyundai développe sur son propre système d’exploitation
    Hyundai développe sur son propre système d’exploitation
  • Audi se connecte aux feux de signalisation aux États-Unis
    Audi se connecte aux feux de signalisation aux États-Unis
  • Continental mise sur la donnée météo
    Continental mise sur la donnée météo
  • Ford lance un moteur trois cylindres avec désactivation de piston
    Ford lance un moteur trois cylindres avec désactivation de piston
  • Nouveau dispositif d’étanchéité d’amortisseur chez SKF
    Nouveau dispositif d’étanchéité d’amortisseur chez SKF
  • Les boîtes de vitesses automatiques s’imposent
    Les boîtes de vitesses automatiques s’imposent
  • Véhicule autonome : le nouveau marché d’Intel
    Véhicule autonome : le nouveau marché d’Intel

Newsletter
Recherche