Avec son système EHRS, Faurecia exploite les pertes thermiques à l’échappement

Publié le par .

Avec son système EHRS, Faurecia exploite les pertes thermiques à l’échappement

Un tiers de l’énergie produite par un moteur thermique est perdue sous forme de chaleur dans le système d’échappement. C’est ce qui a conduit l’équipementier Faurecia à mettre au point il y a dix ans un premier système de récupération de cette énergie calorifique nommé Energy Recovery Heat System.

Un dispositif que vient de reprendre en première mondiale Hyundai pour équiper sa nouvelle Ioniq hybride. La chaleur à l’échappement y est récupérée par un échangeur thermique de moins de 3 kg intégré à la ligne d’échappement. Jusqu’à 3 kilowatts d’énergie (40 % de récupération) peuvent être transférés au système de refroidissement du moteur et ensuite être utilisés pour réchauffer le moteur comme l’habitacle. Une fois la bonne température du liquide de refroidissement atteinte, une vanne pilotée permet au système d’être contourné pour éviter une surchauffe du moteur.

« C’est la solution la plus compétitive disponible sur le marché et qui apporte une baisse de consommation pouvant aller jusqu’à 7 %, grâce à une meilleure montée en température du moteur et une plus longue utilisation du mode électrique » explique le fabricant, qui annonce travailler sur le développement d’autres systèmes qui permettront dès 2020 de convertir la chaleur à l’échappement en puissance mécanique ou en électricité.

Mots clefs associés à cet article : Faurecia

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • ZF et son système sMotion lissent la route
    ZF et son système sMotion lissent la route
  • ZF développe un renfort de traction électrique
    ZF développe un renfort de traction électrique
  • Stratasys partenaire d’Audi pour la conception des feux arrière
    Stratasys partenaire d’Audi pour la conception des feux arrière
  • Federal-Mogul lance une nouvelle technologie de segment de piston
    Federal-Mogul lance une nouvelle technologie de segment de piston
  • L’hydrogène oui, mais pas pour tout de suite
    L’hydrogène oui, mais pas pour tout de suite
  • Volkswagen explore le gaz naturel
    Volkswagen explore le gaz naturel
  • Ford accompagne les malvoyants
    Ford accompagne les malvoyants
  • Nauto : la conduite sous haute surveillance
    Nauto : la conduite sous haute surveillance
  • Schaeffler se projette dans l’avenir avec le 48 volts
    Schaeffler se projette dans l’avenir avec le 48 volts
  • Bosch et e.GO s’accordent sur un service de voiturier automatique
    Bosch et e.GO s’accordent sur un service de voiturier automatique
  • [Vidéo] Nexteer paré pour la conduite autonome
    [Vidéo] Nexteer paré pour la conduite autonome
  • Brevets : l’automobile toujours en tête de l’innovation
    Brevets : l’automobile toujours en tête de l’innovation
  • BASF souhaite mieux maîtriser la densité de la mousse des volants
    BASF souhaite mieux maîtriser la densité de la mousse des volants
  • BASF anticipe les déformations des thermoplastiques
    BASF anticipe les déformations des thermoplastiques
  • Continental au service de la voiture autonome
    Continental au service de la voiture autonome

Newsletter
Recherche