Axone Nemo : la nouvelle référence de Texa

Publié le par .

Présentation de matériels inédits sur les 650 m2 de stand : tel était le programme d’Automechanika 2016 pour le spécialiste italien des solutions de diagnostic multimarques.

JPEG - 384.8 ko
Le dernier Axone est doté de deux caméras pour la sauvegarde et le partage des images de pièces et composants mécaniques.
C’est incontestable, pour cette rentrée Texa a fait le plein de nouveautés ! Cela commence par l’Axone Nemo, qui représente désormais le nouveau fleuron de la gamme de diagnostic avec son écran tactile de 12 pouces doté d’une résolution de 2 440 x 1 820 pixels. Le processeur est le Quad Core N3160 d’Intel, adossé à 8 Go de mémoire vive et 250 Go de stockage.

Le Nemo utilise la dernière version du logiciel IDC5 de la marque : le cœur même de cette station, qui dispose d’une architecture complètement nouvelle. Pour développer ce matériel, Texa s’est inspiré des vingt-cinq ans d’expérience acquise auprès des professionnels utilisateurs à travers le monde. Il s’agissait ici d’imaginer le travail du mécanicien de demain et d’anticiper ces besoins pour les prochaines années.

Ouvert aux technologies futures

Aussi, pour répondre à l’évolution future du diagnostic, l’outil est équipé d’un ensemble de capteurs, y compris un baromètre, un accéléromètre, un gyroscope et un capteur de lumière. De même, le dernier Axone est doté de deux caméras pour la sauvegarde et le partage des images de pièces et composants mécaniques. Un inédit module d’imageries thermographiques fait également son apparition pour repousser les performances dans la recherche de pannes sur des véhicules hybrides ou électriques, par exemple.

JPEG - 420 ko
L’interface graphique a été revue pour une plus grande fonctionnalité.
En ce qui concerne le soft qui accompagne ce matériel, c’est l’IDC5 plus rapide et plus intuitif que jamais qui prend place dans l’outil et garantit une communication optimale avec les unités de contrôle du véhicule. L’interface graphique du logiciel s’est fortement inspirée des dernières applications en vogue dans le grand public. En plus de cela, toutes les pages de diagnostic ont été redessinées pour donner au technicien une vue plus complète et plus pertinente des informations proposées. L’IDC5 se veut être en constante évolution et est ouvert à tout ce que les technologies laissent entrevoir dans un proche avenir, y compris, par exemple, celles qui offrent la possibilité de sélectionner et activer des fonctions de diagnostic par la voix.

Mots clefs associés à cet article : Texa, Automechanika

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Polydal intègre des LED à ses sols
    Polydal intègre des LED à ses sols
  • Petronas réédite ses lubrifiants pour FCA
    Petronas réédite ses lubrifiants pour FCA
  • [Vidéo] La géométrie sans contact de CEMB
    [Vidéo] La géométrie sans contact de CEMB
  • Prevost perfectionne sa soufflette
    Prevost perfectionne sa soufflette
  • Alpine protège le capital auditif
    Alpine protège le capital auditif
  • Visomax s’organise pour la retouche
    Visomax s’organise pour la retouche
  • Mapa s’agrippe
    Mapa s’agrippe
  • 3M miniaturise la protection auditive communicante
    3M miniaturise la protection auditive communicante
  • Les ateliers à l’ère du digital avec CarBeat
    Les ateliers à l’ère du digital avec CarBeat
  • Corghi assiste la dépose des roues
    Corghi assiste la dépose des roues
  • Mewa promeut la fontaine de dégraissage biologique
    Mewa promeut la fontaine de dégraissage biologique
  • Würth centralise sa production de stations de climatisation
    Würth centralise sa production de stations de climatisation
  • Kärcher renouvelle son offre libre service
    Kärcher renouvelle son offre libre service
  • GSDI : film de protection carrosserie
    GSDI : film de protection carrosserie
  • Provac renforce son offre
    Provac renforce son offre

Newsletter
Recherche