BMW adepte du rivetage-collage

Publié le par .

Une méthode indispensable pour assembler des pièces aux propriétés trop différentes.
Une méthode indispensable pour assembler des pièces aux propriétés trop différentes.

Afin d’alléger ses véhicules, BMW réalise ses carrosseries en combinant différents types de matériaux : acier, alliages à base d’aluminium et composites. Cela a obligé le constructeur à développer de nouvelles techniques de réparation. En effet, outre la difficulté de souder des aciers à très haute limite élastique, leur association avec des éléments conçus en différentes matières rend leur assemblage par soudure classique impossible.

BMW a donc adopté la méthode du rivetage-collage. Elle concerne essentiellement le remplacement des éléments de structure de la caisse, sur tous les nouveaux véhicules. « Soulignons que cette méthode de réparation peut très bien s’appliquer sur tous les véhicules BMW » indique SRA, qui traite l’information dans son dernier bulletin.

Une méthode plus sûre et plus rapide

Ainsi, pour les modèles les plus anciens, le réparateur a le choix dans sa technique de réparation, par soudage ou rivetage-collage. Cette dernière nécessite une formation spécifique et un matériel adapté. Lors de la commande des pièces de remplacement, les rivets et la colle sont systématiquement proposés. Le rivetage-collage est une méthode d’assemblage à froid. En conséquence, la mise en œuvre est moins compliquée que pour une réparation par soudage. Il y a moins de zones à protéger car il n’y a pas de risque d’endommagement des pièces par la chaleur. La dépose de certains garnissages et autres éléments n’est aussi plus nécessaire.

Le collage se réalise directement sur des surfaces propres traitées avec du primaire. Il permet enfin de préserver la protection d’origine contre la corrosion. Selon BMW, les temps de main-d’œuvre sont diminués de 20 %.

Mots clefs associés à cet article : BMW

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • La carrosserie en croissance de 2 % en 2016
    La carrosserie en croissance de 2 % en 2016
  • La FFC Réparateurs s’élève contre le forcing fait autour des pièces d’occasion
    La FFC Réparateurs s’élève contre le forcing fait autour des pièces d’occasion
  • Rôle économique de l’expert : les menaces de la FFC Réparateurs
    Rôle économique de l’expert : les menaces de la FFC Réparateurs
  • Leaseway et Five Star : nouveau service de véhicules de remplacement en cas d’assistance
    Leaseway et Five Star : nouveau service de véhicules de remplacement en cas d’assistance
  • Rôle économique de l’expert : la FNAA incrédule
    Rôle économique de l’expert : la FNAA incrédule
  • Rôle économique de l’expert : un arrêt non réglementaire selon le CNPA
    Rôle économique de l’expert : un arrêt non réglementaire selon le CNPA
  • François Mondello élu président de l’ANEA
    François Mondello élu président de l’ANEA
  • Five Star et PACT partenaires face à la grêle
    Five Star et PACT partenaires face à la grêle
  • Les experts confortés dans leur rôle de régulateur économique
    Les experts confortés dans leur rôle de régulateur économique
  • Five Star organisera son congrès à Barcelone en juin prochain
    Five Star organisera son congrès à Barcelone en juin prochain
  • Le Syndicat des experts indépendants se lance dans le recours direct
    Le Syndicat des experts indépendants se lance dans le recours direct
  • Le coût des pièces de carrosserie en hausse de 3,5 % en 2016
    Le coût des pièces de carrosserie en hausse de 3,5 % en 2016
  • Le CNPA réagit à l’incompréhensible hausse des primes d’assurance
    Le CNPA réagit à l’incompréhensible hausse des primes d’assurance
  • Agréments : les carrossiers en position de force selon la FFC Réparateurs
    Agréments : les carrossiers en position de force selon la FFC Réparateurs
  • Non ! Les carrossiers ne sont pas responsables de la hausse du coût de la réparation
    Non ! Les carrossiers ne sont pas responsables de la hausse du coût de la réparation

Newsletter
Recherche