Batterie électrique : l’Europe veut combler son retard

Publié le par .

La Commission européenne annonce la mise en place d’un plan stratégique dès le début de l’année 2018. L’objectif est de développer la production de batteries électriques sur le territoire et ainsi de concurrencer les entreprises asiatiques.

L'UE va réfléchir à une stratégie de production européenne de batteries électriques.
L'UE va réfléchir à une stratégie de production européenne de batteries électriques.

Bruxelles s’est décidé à réagir. Alors que le marché de la batterie électrique est essentiellement dominé par les entreprises asiatiques, l’Union européenne va élaborer un plan stratégique destiné à développer une filière européenne de production.

La Commission européenne a en effet réuni les professionnels du secteur et des ministres de l’UE, mercredi 11 octobre, afin de déterminer une feuille de route pour pouvoir concurrencer l’Asie. « Nous sommes en retard en Europe et nous devons nous concentrer et cibler notre approche dans ce secteur » a admis Matthias Machnig, secrétaire d’État allemand à l’énergie. La Commission a ainsi fait savoir via un communiqué qu’elle prévoyait « une explosion de la demande pour les batteries électriques dans les années à venir », notamment dans le secteur automobile.

Des projets européens transnationaux

D’où l’intérêt économique de pallier un risque de dépendance de l’Europe face aux entreprises asiatiques. « Nous allons joindre nos efforts pour élaborer un plan au début de l’année prochaine » a assuré Maros Sefcovic, commissaire européen et vice-président de l’exécutif européen chargé de l’union de l’énergie. La Commission présentera donc une « Alliance pour les batteries dans l’UE » dès le mois de février 2018.

Maros Sefcovic a indiqué que des fonds seraient attribués spécifiquement à cette industrie notamment grâce aux « projets d’intérêt commun ». Ces derniers permettent aux États membres de soutenir financièrement des projets européens transnationaux, notamment dans le domaine de l’énergie.

Mots clefs associés à cet article : Environnement, Véhicule électrique

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • VPN Autos lance ses premiers soldes
    VPN Autos lance ses premiers soldes
  • Speedy nouveau partenaire de DKV
    Speedy nouveau partenaire de DKV
  • EDF cible la recharge des véhicules électriques
    EDF cible la recharge des véhicules électriques
  • Sécurité au volant : source de diversification des activités des ateliers
    Sécurité au volant : source de diversification des activités des ateliers
  • ARC Europe Group mondialise son offre
    ARC Europe Group mondialise son offre
  • Paiement connecté à la pompe : Mobivia investit dans CarPay-Diem
    Paiement connecté à la pompe : Mobivia investit dans CarPay-Diem
  • Les ateliers soignent leur accueil téléphonique
    Les ateliers soignent leur accueil téléphonique
  • 2018 : une addition encore plus salée pour les automobilistes
    2018 : une addition encore plus salée pour les automobilistes
  • Peugeot 206 : la voiture la plus révisée en 2017
    Peugeot 206 : la voiture la plus révisée en 2017
  • Embouteillages : entre 5 et 7 euros perdus par jour
    Embouteillages : entre 5 et 7 euros perdus par jour
  • Flexfuel Energy Development se réjouit de l’homologation des boîtiers de conversion au superéthanol
    Flexfuel Energy Development se réjouit de l’homologation des boîtiers de conversion au superéthanol
  • Autoeco aide à refacturer la gestion des déchets
    Autoeco aide à refacturer la gestion des déchets
  • Le casse-tête de l’entretien du réseau routier
    Le casse-tête de l’entretien du réseau routier
  • Le connecteur OBD ne sera finalement pas supprimé
    Le connecteur OBD ne sera finalement pas supprimé
  • Eco-entretien : 2 propositions retenues par le gouvernement
    Eco-entretien : 2 propositions retenues par le gouvernement

Newsletter
Recherche