Biocarburants, la croissance conditionnée au défi de la deuxième génération

Publié le par .

Selon Xerfi, les biocarburants vont connaitre une croissance en volume de prés de 4 % par an jusqu’en 2020. Mais la filière reste fragilisée par le développement de produits de 2eme génération.

Biocarburants, la croissance conditionnée au défi de la deuxième génération

Dans une récente étude, le cabinet Xerfi s’est penché sur l’évolution du marché des biocarburants. Ses experts tablent sur une croissance annuelle moyenne de 3,7 % de leur consommation sur la période 2016-2020. Une hausse principalement tirée par la multiplication des stations-service distribuant de l’essence ou du gazole à forte teneur en biocarburants.

La part des stations proposant du SP95-E10 est passée de 15,7 % en 2009 à 45,9 % en 2015, et devrait atteindre 60 % à la fin de la décennie. Aussi, selon un sondage Ifop de juin 2014, 77 % des Français interrogés estimaient que les biocarburants constituaient une alternative intéressante pour réduire la dépendance au pétrole.

Si les pouvoirs publics privilégient les biocarburants pour atteindre l’objectif de 10,5 % de sources renouvelables dans la consommation énergétique des transports en 2020, ils tablent sur les biocarburants de 2e génération (2G) et limitent leurs aides aux biocarburants conventionnels, dont les bénéfices réels sur l’environnement sont contestés. Un problème pour les producteurs qui peinent ainsi à investir dans la 2G.

Une nouvelle dynamique attendue pour 2018

Cette position gouvernementale freine la croissance de la filière en terme de chiffre d’affaires. Même d’autres freins persistent comme la concurrence des produits importés à base de soja ou d’huile de palme, le maintien à bas niveau du prix du pétrole, la stagnation de la consommation de carburant, la multiplication des conflits d’usage avec l’alimentation ou encore la situation de surcapacités en Europe où chaque pays a développé sa filière nationale sans considérer la demande réelle.

Après une période de ralenti, une nouvelle dynamique devrait s’enclencher à compter de 2018 qui se matérialisera par une croissance d’activité de l’ordre de 5 % par an jusqu’en 2020 pour la filière qui se penche sur les biocarburants à base de graisses animales non alimentaires. « Bon nombre de projets de biocarburants 2G, actuellement au stade de la recherche ou de pilote, franchiront véritablement le cap industriel à partir de 2018 » explique Xerfi.

Le nombre d’unités de production et de distribution tournées vers le biométhane carburant, ou bioGNV (obtenu par épuration du biogaz issu de la méthanisation), devrait également s’accélérer à compter de 2018.

Dans la même rubrique :

  • Bruxelles annonce les seuils de CO2 en vigueur en 2020
    Bruxelles annonce les seuils de CO2 en vigueur en 2020
  • Les routes françaises mettent à rude épreuve les mécaniques
    Les routes françaises mettent à rude épreuve les mécaniques
  • Comment les Français fréquentent-il les garages ?
    Comment les Français fréquentent-il les garages ?
  • La Dacia Sandero conserve son titre de véhicule le plus économique à l’usage
    La Dacia Sandero conserve son titre de véhicule le plus économique à l’usage
  • Edito : Savoir-faire commercial spontané
    Edito : Savoir-faire commercial spontané
  • Les MRA anglais futures victimes du Brexit ?
    Les MRA anglais futures victimes du Brexit ?
  • Le CNPA salue l’élection d’Emmanuel Macron
    Le CNPA salue l’élection d’Emmanuel Macron
  • Budget de l’automobiliste, des hausses jusqu’à 8,6 % !
    Budget de l’automobiliste, des hausses jusqu’à 8,6 % !
  • La maintenance automobile, numéro un de l’inflation
    La maintenance automobile, numéro un de l’inflation
  • Pièce de réemploi : 73 % des garages la proposent déjà !
    Pièce de réemploi : 73 % des garages la proposent déjà !
  • Automobile : les défaillances d’entreprises sont restées stables en 2016
    Automobile : les défaillances d’entreprises sont restées stables en 2016
  • La Dacia Sandero reste le véhicule le moins cher à l’usage
    La Dacia Sandero reste le véhicule le moins cher à l’usage
  • Le piratage électronique devient la méthode n° 1 des vols
    Le piratage électronique devient la méthode n° 1 des vols
  • Quand Le Parisien conseille pour déjouer les pièges des garagistes
    Quand Le Parisien conseille pour déjouer les pièges des garagistes
  • Baromètre Allogarage : Club Auto Conseil toujours leader
    Baromètre Allogarage : Club Auto Conseil toujours leader

Newsletter
Recherche