Bosch améliore ses outils de diagnostics

Publié le par .

L’équipementier met sur le marché la 4é génération de sa valise de diagnostic KTS et améliore son logiciel d’atelier Esitronic.

Bosch a présenté lors du salon Automechanika à Francfort une nouvelle valise de diagnotic et une version 2.0 de son logiciel d'atelier.
Bosch a présenté lors du salon Automechanika à Francfort une nouvelle valise de diagnotic et une version 2.0 de son logiciel d'atelier.

La valise KTS de Bosch fête ses 30 ans et à cette occasion l’équipementier allemand propose une nouvelle version. Mis sur le marché en 1988, cet outil de diagnostic avait pour but de permettre aux ateliers indépendants de tester les systèmes électroniques des véhicules.

Présentée lors du salon Automechanika, la quatrième génération de la valise baptisée KTS 250 vise les réparateurs qui recherchent avant tout une solution à bas coût. L’outil, entrée de gamme de l’équipementier, est doté d’un système Android. Conçu pour une utilisation mobile, il pèse 1,2 kilogramme et peut également faire l’objet d’une solution d’appoint. « Il s’utilise comme un Smartphone avec un système de plug and play  », assure Thierry Leblanc, directeur général rechange pour la France et le Benelux de Bosch.

Un logiciel d’ateliers désormais en ligne

Le testeur s’appuie sur les données VIN du véhicule pour permettre le diagnostic et couvre actuellement 150 modèles de véhicules sur le marché. En outre, il est équipé du logiciel d’ateliers Esitronic dans sa dernière version conçu par l’équipementier. En effet, Bosch lance par ailleurs une nouvelle version à l’occasion du Salon, Esitronic 2.0. Le logiciel amélioré permet d’accéder via un portail en ligne dédié à beaucoup plus d’informations de données de diagnostic, des instructions de réparations, des plans de maintenance et des schémas électriques. Il propose par ailleurs un module de fiches de "pannes connues" pour accompagner le technicien en relatant des données contextuelles. Bosch promet une recherche et un temps de téléchargement rapides pour accéder aux informations recherchées.

Les utilisateurs du logiciel, qui équipe un atelier indépendant sur trois en Europe selon Bosch, peuvent accéder gratuitement à la version 2.0. Les deux versions hors ligne (Esitronic 2018) et en ligne sont utilisables sur un même appareil.

Mots clefs associés à cet article : Bosch

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Gruau aménage les utilitaires en 3D
    Gruau aménage les utilitaires en 3D
  • Ferodo équipe en première monte la nouvelle Ford Fiesta
    Ferodo équipe en première monte la nouvelle Ford Fiesta
  • ZF rappelle l’importance de ne pas négliger le liquide de frein
    ZF rappelle l’importance de ne pas négliger le liquide de frein
  • NGK enregistre une belle croissance
    NGK enregistre une belle croissance
  • ZF et TRW Aftermarket officialise la gestion marketing commune
    ZF et TRW Aftermarket officialise la gestion marketing commune
  • Bosch fait sa campagne d’essuyage
    Bosch fait sa campagne d’essuyage
  • Garrett certifie les réparateurs en ligne
    Garrett certifie les réparateurs en ligne
  • Nissan récompense NSK
    Nissan récompense NSK
  • ExxonMobil garantit gratuitement
    ExxonMobil garantit gratuitement
  • Hella connecte le SAV
    Hella connecte le SAV
  • Magneti Marelli Aftermarket : des composants pour boîtes de vitesses robotisées au catalogue
    Magneti Marelli Aftermarket : des composants pour boîtes de vitesses robotisées au catalogue
  • Valeo étoffe ses gammes machines tournantes
    Valeo étoffe ses gammes machines tournantes
  • Groupauto récompense Schaeffler
    Groupauto récompense Schaeffler
  • TRW maximise la protection de ses segments de frein
    TRW maximise la protection de ses segments de frein
  • Bridgestone plaide pour le DriveGuard Run-Flat
    Bridgestone plaide pour le DriveGuard Run-Flat

Newsletter
Recherche