Bosch développe l’essieu électrique Plug & Play

Publié le par .

Plus efficace et plus abordable que les autres entraînements électriques, la solution proposée par l’équipementier allemand Bosch intègre le moteur, l’électronique de puissance et la boîte de vitesses pour former un ensemble compact qui entraîne directement l’essieu du moteur.

Plus de 500 000 voitures électriques et hybrides équipées de composants Bosch circulent actuellement sur les routes du monde entier. L’équipementier dispose donc d’une longue expérience en matière de production de moteurs électriques, d’entraînement d’essieu et d’électronique de puissance.
Plus de 500 000 voitures électriques et hybrides équipées de composants Bosch circulent actuellement sur les routes du monde entier. L’équipementier dispose donc d’une longue expérience en matière de production de moteurs électriques, d’entraînement d’essieu et d’électronique de puissance.

« Avec l’essieu électrique, Bosch applique le principe trois-en-un à l’entraînement » explique Rolf Bulander, membre du directoire de Robert Bosch GmbH et président du secteur d’activité des Solutions pour la mobilité. C’est pourquoi ce nouvel entraînement recèle un formidable potentiel commercial pour la marque. Les composants affichent une grande flexibilité, avec un immense marché à la clé. L’essieu électrique ainsi composé peut en effet équiper des voitures hybrides et électriques, des voitures compactes, des SUV et même de petits véhicules utilitaires.

Des coûts de développement réduits

Bosch dispose donc d’une longue expérience en matière de production de moteurs électriques, d’entraînement d’essieu et d’électronique de puissance. « L’essieu électrique est l’entraînement “ start-up ” des voitures électriques, même pour les constructeurs automobiles établis. Il leur permet de réduire les coûteux temps de développement et de lancer les véhicules électriques nettement plus rapidement sur le marché », précise Rolf Bulander. Et comme Bosch adapte l’entraînement aux besoins du constructeur, le client fait l’économie de longs et coûteux nouveaux développements.

Pouvoir s’adapter à de nombreux types de véhicules

Avec une puissance comprise entre 50 et 300 kW, l’entraînement peut donc permettre à de gros véhicules tels que des SUV de rouler en mode 100 % électrique. Le couple à l’essieu du véhicule peut être compris entre 1 000 et 6 000 Nm. L’entraînement peut être monté aussi bien sur l’essieu avant que sur l’essieu arrière de voitures hybrides et électriques. Un essieu électrique d’une puissance de 150 kW pèse environ 90 kg, soit beaucoup moins que l’ensemble des composants individuels utilisés jusqu’à présent.

Par rapport aux produits des concurrents, l’essieu électrique de Bosch se caractérise par une puissance de crête particulièrement élevée associée à une forte puissance continue. L’entraînement électrique peut, de ce fait, mieux accélérer tout en maintenant des vitesses élevées sur une longue période. Bosch a non seulement repensé l’ensemble du système, mais aussi optimisé individuellement le moteur et l’électronique de puissance.

Mots clefs associés à cet article : Bosch

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Clarion redéfinit le son dans l’habitacle
    Clarion redéfinit le son dans l’habitacle
  • Magna Powertrain récompense le roulement-capteur de NTN-SNR et EFI Automotive
    Magna Powertrain récompense le roulement-capteur de NTN-SNR et EFI Automotive
  • Le pneu de demain, forcément intelligent
    Le pneu de demain, forcément intelligent
  • Pirelli se concentre sur les bruits de roulement
    Pirelli se concentre sur les bruits de roulement
  • Clarion présente un système de lavage multicaméra
    Clarion présente un système de lavage multicaméra
  • Continental récompensé pour sa porte sans clé
    Continental récompensé pour sa porte sans clé
  • SKF poursuit les développements de la céramique dans les roulements
    SKF poursuit les développements de la céramique dans les roulements
  • Bosch trouve la parade contre le vol « numérique » de voitures
    Bosch trouve la parade contre le vol « numérique » de voitures
  • Continental mise sur le pissenlit
    Continental mise sur le pissenlit
  • Bosch teste un carburant diesel totalement renouvelable
    Bosch teste un carburant diesel totalement renouvelable
  • Le biocarburant R33 BlueDiesel de VW fait ses preuves
    Le biocarburant R33 BlueDiesel de VW fait ses preuves
  • ZF présente les airbags de pré-collision
    ZF présente les airbags de pré-collision
  • Ford localise les zones accidentogènes
    Ford localise les zones accidentogènes
  • Conduite autonome : Bosch mise sur la précision
    Conduite autonome : Bosch mise sur la précision
  • Faurecia lance une ligne d’échappement sans silencieux
    Faurecia lance une ligne d’échappement sans silencieux

Newsletter
Recherche