Bosch promet un bel avenir aux carburants de synthèse

Publié le par .

Dans un récent colloque, Bosch a brossé un avenir prometteur aux carburants de synthèse qui pourraient entièrement se substituer aux hydrocarbures en 2050.

Bosch promet un bel avenir aux carburants de synthèse

Alors que, le ministre de la transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot vise la fin de la production d’hydrocarbure d’ici à 2040, Bosch lui de son côté mise encore sur de belles années concernant le moteur thermique.

Conscient des enjeux environnementaux, l’équipementier planche toutefois sur une nouvelle génération de carburants, ceux de synthèse, issus d’énergies renouvelables. Une étape obligatoire pour l’industriel allemand.

Selon une récente étude publiée par l’équipementier, la montée en puissance des carburants de synthèse, en parallèle de l’électrification du parc, pourrait permettre une économie de 2,8 gigatonnes de CO2 entre 2025 et 2050.

100 % des carburants seront synthétiques et naturels en 2050

Les carburants de synthèse pourraient représenter 1 % des combustibles en 2025, 10 % en 2030, et 40 % en 2040, pour 100 % vers 2050. L’avantage de ces carburants du 21eme siècle, contrairement à l’électrique ou l’hydrogène, est de pouvoir profiter du réseau de distribution existant. Aujourd’hui chers à produire, les carburants de synthèse devront s’aligner sur les prix actuel pour conquérir le marché.

Bosch et Audi travaille activement sur l’utilisation de carburants alternatifs. Ils ont présenté la gamme présérie g-tron (A5, A4, A3) utilisant du gaz naturel compressé (e-gas) d’une autonomie de 500 kms profitant d’une baisse de 80 % des émissions de CO2.

Le gaz est ici du bio-méthane issu d’une réaction chimique verte mêlant hydrogène (produit à partir d’électricité éolienne) et CO2.

Mots clefs associés à cet article : Bosch, Audi, Environnement

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Hella à la rencontre des distributeurs
    Hella à la rencontre des distributeurs
  • SKF poursuit l’accompagnement de la rechange indépendante
    SKF poursuit l’accompagnement de la rechange indépendante
  • Irontek lance son « Pass contrôle technique »
    Irontek lance son « Pass contrôle technique »
  • Le marché de la pièce de suspension et de direction en quelques chiffres
    Le marché de la pièce de suspension et de direction en quelques chiffres
  • Michelin : ventes en hausse et marge qui s’érode
    Michelin : ventes en hausse et marge qui s’érode
  • Michelin : Florent Menegaux succédera à Jean-Dominique Senard
    Michelin : Florent Menegaux succédera à Jean-Dominique Senard
  • Motul digitalise son offre dédiée aux véhicules classiques
    Motul digitalise son offre dédiée aux véhicules classiques
  • NGK étoffe son offre de plus de 40 nouvelles références
    NGK étoffe son offre de plus de 40 nouvelles références
  • Une année 2017 record pour Bosch, qui mise sur le numérique
    Une année 2017 record pour Bosch, qui mise sur le numérique
  • Liqui Moly devient fournisseur officiel d’ADI
    Liqui Moly devient fournisseur officiel d’ADI
  • Pneumatiques : Il faudra compter sur les SUV
    Pneumatiques : Il faudra compter sur les SUV
  • Continental ajoute une courroie de distribution dans la boîte
    Continental ajoute une courroie de distribution dans la boîte
  • Tenneco s’associe à Suzuki pour ses suspensions
    Tenneco s’associe à Suzuki pour ses suspensions
  • Total et Temot annoncent un accord de coopération
    Total et Temot annoncent un accord de coopération
  • Bosch confie à SEG Automotive l’activité démarreurs et alternateurs
    Bosch confie à SEG Automotive l’activité démarreurs et alternateurs

Newsletter
Recherche