Bosch : un chiffre d’affaires en hausse grâce à l’automobile

Publié le par .

Plus de 73 milliards d’euros : c’est le montant du chiffre d’affaires enregistré par Bosch en 2016. Des résultats en progression grâce à la bonne tenue des ventes de l’équipementier allemand dans l’automobile.

Le concept-car de Bosch présenté à Las Vegas lors du CES donne un aperçu de l’assistant personnel auto.
Le concept-car de Bosch présenté à Las Vegas lors du CES donne un aperçu de l’assistant personnel auto.

Bosch vient de boucler un nouvel exercice en hausse. Dans son bilan de 2016, l’équipementier fait état d’un chiffre d’affaires de 73,1 milliards d’euros, soit une augmentation de 3,5 % en valeur nominale. Hors effets de change, le groupe aurait enregistré une progression de 5,4 %.

Des résultats positifs que Bosch doit en grande partie à ses activités dans l’automobile puisque sa filiale « Solutions pour la mobilité » a progressé en 2016 de 5,5 % en valeur nominale, à 44 milliards de dollars. Le groupe de Stuttgart précise d’ailleurs avoir battu un nouveau record de ventes avec ses systèmes d’injection avec un total de 250 millions d’euros. Les systèmes d’assistance au conducteur et d’info-loisirs ont également « enregistré d’importants succès ».

Bosch veut devenir leader de l’Internet des objets

Outre la progression de ses affaires, l’exercice 2016 restera comme l’année du virage stratégique amorcé par Bosch vers l’Internet des objets (IoT) et le passage à l’électromobilité. Deux secteurs dans lesquels le fabricant germanique a investi plusieurs milliards d’euros, dont près de 300 millions d’euros dans un nouveau centre d’intelligence artificielle. Ces installations, qui ont ouvert leurs portes en début d’année, doivent aider le groupe à s’affirmer comme l’un des leaders du secteur des assistants numériques intelligents. Selon les prévisions de l’institut Tractica, le nombre d’utilisateurs de ces assistants devrait augmenter de plus de 350 % d’ici à 2021.

Du côté de l’électromobilité, Bosch mène des recherches intensives pour améliorer les performances des technologies de batterie et les rendre abordables, investissant chaque année près de 400 millions dans cette filière. Dans son site de Feuerbach à Stuttgart, l’entreprise a regroupé ses activités de développement dans le domaine de la cellule de batterie et des packs de batterie sur le Battery Campus.

En parallèle, Bosch continuera à investir dans le perfectionnement du moteur à combustion classique. Avec les carburants de synthèse, les moteurs à combustion pourront également préserver les ressources et afficher un fonctionnement neutre en CO2. « À l’horizon 2025, plus de 80 % des véhicules neufs devraient toujours être équipés de moteurs à combustion. Mais ils contribueront eux aussi largement à la protection de l’environnement » a conclu Volkmar Denner, président du directoire de Bosch.

Mots clefs associés à cet article : Bosch, Consumer Electronics Show

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Amerigo International nomme Fabien Moebs pour développer l’activité
    Amerigo International nomme Fabien Moebs pour développer l’activité
  • Pièces d’occasion : le transport en question
    Pièces d’occasion : le transport en question
  • Roady s’allie à Alliance Automotive pour la pièce de réemploi
    Roady s’allie à Alliance Automotive pour la pièce de réemploi
  • Flauraud étend son maillage dans le Sud-Est avec A.I.D.
    Flauraud étend son maillage dans le Sud-Est avec A.I.D.
  • Autodis (Autodistribution) : après la Bourse, les obligations
    Autodis (Autodistribution) : après la Bourse, les obligations
  • Pièces de carrosserie : la Feda redemande la fin au monopole
    Pièces de carrosserie : la Feda redemande la fin au monopole
  • Les ventes de pièces techniques progressent chez Autolia Group
    Les ventes de pièces techniques progressent chez Autolia Group
  • Autolia Group fait évoluer ses solutions digitales
    Autolia Group fait évoluer ses solutions digitales
  • Le nouveau visage de Flauraud
    Le nouveau visage de Flauraud
  • Distribution de pièces : vers une fiscalité plus juste ?
    Distribution de pièces : vers une fiscalité plus juste ?
  • Alternative Autoparts s’installe à Nancy
    Alternative Autoparts s’installe à Nancy
  • Exadis inaugure une plate-forme de distribution à Bordeaux
    Exadis inaugure une plate-forme de distribution à Bordeaux
  • Autodis Group fait l’acquisition de Geevers Auto Parts
    Autodis Group fait l’acquisition de Geevers Auto Parts
  • [Vidéo] #Connect Aftermarket : Deauville capitale de la distribution de pièces
    [Vidéo] #Connect Aftermarket : Deauville capitale de la distribution de pièces
  • Le Golda récompense les meilleures pratiques
    Le Golda récompense les meilleures pratiques

Newsletter
Recherche