CNPA : premier bilan pour Francis Bartholomé

Publié le par .

Un an après son élection, Francis Bartholomé a présenté un premier bilan de mandature.
Un an après son élection, Francis Bartholomé a présenté un premier bilan de mandature.

Élu président du CNPA en juin 2014, Francis Bartholomé a présenté le 1er juillet dernier, lors de la conférence générale du syndicat, un premier bilan de sa mandature.

Le dirigeant, qui s’est promis de donner un « Nouvel Élan » à l’organisation patronale, est revenu sur ses actions les plus marquantes, en particulier sur la création des États généraux du commerce et des services de l’automobile, qui se sont tenus le 30 mars dernier en présence du ministre de l’Économie, Emmanuel Macron. Un événement inédit qui a permis d’aborder, au cours de six tables rondes, les risques et opportunités pour les professionnels de l’aval de l’automobile.

C’est d’ailleurs au cours de cette journée que le CNPA a décidé de mettre en place un pacte de mobilité qui devrait aider les métiers du service automobile à reprendre la main sur « la gestion des parcs ». Ce pacte de mobilité sera d’ailleurs présenté à Bercy en décembre prochain.

Francis Bartholomé est également revenu sur l’évolution du nombre d’adhérents au sein du syndicat. Si le Conseil national dénombre 15 000 sites parmi ses rangs pour 165 000 salariés, il espère réunir 19 000 membres pour 200 000 salariés avant la fin de l’année. L’organisation patronale a bénéficié, il est vrai, d’un renfort de poids avec la création en janvier dernier de la Smava, qui fédère plusieurs enseignes de centres-autos, pneumaticiens, fast-fitters (Feu Vert, Norauto, Midas, Speedy, etc.).

En parallèle, le CNPA a également intensifié ses actions sur le terrain en renforçant son équipe d’animateurs territoriaux, passée de 3 à 46 personnes. En 2014, 14 307 visites d’adhérents ont ainsi pu être menées contre 6 477 en 2013.

Pour séduire de nouveaux membres, Francis Bartholomé entend d’ailleurs finaliser rapidement la réforme des statuts, qui devrait contribuer à la modernisation des instances de l’organisation. Ces nouveaux statuts seront soumis au vote des adhérents, lors d’une assemblée générale extraordinaire, le 14 octobre prochain, au Salon Equip Auto.

Mots clefs associés à cet article : Equip Auto, CNPA

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Des brouilleurs contre les outils d’aide à la conduite
    Des brouilleurs contre les outils d’aide à la conduite
  • Kleen accompagne l’automobiliste au lavage
    Kleen accompagne l’automobiliste au lavage
  • Filtre d’habitacle : Feu vert propose trois nouveaux forfaits
    Filtre d’habitacle : Feu vert propose trois nouveaux forfaits
  • Le boom de l’assistance, qui a doublé en dix ans
    Le boom de l’assistance, qui a doublé en dix ans
  • Patrick Poincelet réélu président des recycleurs du CNPA
    Patrick Poincelet réélu président des recycleurs du CNPA
  • EBP MéCa optimise ses logiciels de gestion
    EBP MéCa optimise ses logiciels de gestion
  • Point Loc de ADA ouvre sa 400<sup>e</sup> agence
    Point Loc de ADA ouvre sa 400e agence
  • La corvée du nettoyage du véhicule
    La corvée du nettoyage du véhicule
  • DAF Conseil lance My Network Management Center
    DAF Conseil lance My Network Management Center
  • CarGarantie dénonce une nette augmentation des pannes du système d’alimentation
    CarGarantie dénonce une nette augmentation des pannes du système d’alimentation
  • Les auto-écoles manifestent contre « l’ubérisation » de l’Éducation routière
    Les auto-écoles manifestent contre « l’ubérisation » de l’Éducation routière
  • Proxiserve franchit le cap des 25 000 points de recharge installés en France
    Proxiserve franchit le cap des 25 000 points de recharge installés en France
  • Crédit du Nord se lance dans la location longue durée
    Crédit du Nord se lance dans la location longue durée
  • Légère reprise d’activité pour les garagistes en 2016
    Légère reprise d’activité pour les garagistes en 2016
  • La FNAA demande une TVA à 7 % sur les factures d’entretien-réparation
    La FNAA demande une TVA à 7 % sur les factures d’entretien-réparation

Newsletter
Recherche