CarGarantie dénonce une nette augmentation des pannes du système d’alimentation

Publié le par .

Le spécialiste de la garantie livre les résultats de l’analyse de son portefeuille d’assurances 2016 portant sur plus de 940 000 véhicules neufs et d’occasion. L’étude fait apparaître, par rapport à l’année 2015, une nette augmentation des pannes du système d’alimentation.

CarGarantie dénonce une nette augmentation des pannes du système d’alimentation

Le niveau de complexité croissant des véhicules présente de grands avantages en termes de performance, de sécurité et de confort mais a tendance à augmenter le risque de pannes et avec lui le montant des frais de réparation. C’est un des premiers constats de l’étude du garantisseur CarGarantie, qui dénonce un coût moyen des réparations s’élevant à 502 euros par sinistre.

Le moteur en tête

En termes de sinistre, c’est toujours le moteur qui est la cause des plus grandes dépenses pour les véhicules d’occasion. Sa part est passée de 21,7 % à 22,9 %. Après le moteur vient le système d’alimentation (turbocompresseur inclus), puis la boîte de vitesses (4e place en 2015) et l’installation électrique (3e place en 2015).
Dans le domaine des extensions de garantie pour véhicules neufs, c’est le système d’alimentation qui arrive en tête des pannes avec 20,2 %, soit 7,3 % de plus qu’en 2015. Les pannes du système d’alimentation représentent donc plus d’un cinquième des interventions de garantie en montant versé pour les voitures neuves. La part des coûts du système d’alimentation dépasse celle de 2015, mais aussi celle des années précédentes. Aux places suivantes viennent le moteur avec 15,8 %, puis la boîte de vitesses avec 13,7 %, soit une augmentation de 3 %. L’installation électrique arrive, quant à elle, en quatrième position avec 11,4 %.

Le système d’alimentation montré du doigt

En termes de fréquence des pannes, c’est le système d’alimentation qui arrive également en tête. Chez les véhicules d’occasion, il reste en première place et accuse une augmentation de 0,3 % pour atteindre 19,6 %. Avec 17,7 %, l’installation électrique arrive à nouveau en deuxième place. Le moteur et l’électronique de confort occupent les troisième et quatrième positions avec respectivement 10,9 % et 10,4 %.
Le classement de la fréquence des pannes pour les véhicules neufs présente de plus grandes différences avec l’année précédente. Le système d’alimentation arrive en tête des éléments les plus sujets aux pannes, avec 21,6 % (15 % en 2015). La part des pannes augmente sensiblement aux positions suivantes : + 0,8 % pour l’installation électrique, qui atteint la deuxième place avec 17,5 %, + 3 % pour le système de refroidissement, en troisième position avec 11,3 %, et + 0,2 % pour l’électronique de confort, qui représente 7,7 %.

les voitures neuves : pas épargnées

Pour les VO, les statistiques de pannes en fonction du kilométrage ne présentent pratiquement aucune différence par rapport à l’année dernière. Avec 31,7 %, la part des voitures d’occasion qui nécessitent une intervention de la garantie dans les 5 000 premiers kilomètres reste inchangée. Il en va autrement pour le neuf : jusqu’à 25 000 kilomètres, on constate une augmentation d’environ 2 % dans chaque catégorie. En tout, 31,7 % des voitures ont recours à la garantie avant d’atteindre 25 000 kilomètres.
Cette tendance s’inverse si l’on considère la durée d’utilisation. Pour les voitures d’occasion, on ne constate que quelques petites différences : 81,8 % des dommages surviennent la première année (81,5 % en 2015). Pour les voitures neuves, c’est le contraire : en 2015, 57,3 % des prestations de garantie avaient lieu durant la première année. Cette part passe à 48,9 % en 2016. Les dommages arrivent donc plus tôt en termes de kilométrage, et plus tard en termes de durée.

Laurent Geffard, directeur général Europe de l’Ouest de CarGarantie, commente : « Comme l’étude le révèle, les coûts de réparation des véhicules restent élevés. Cela est dû essentiellement à la complexité croissante des technologies automobiles, qui facilitent à bien des égards la vie du conducteur mais font augmenter la facture en cas de sinistre. Par conséquent, il vaut mieux se protéger de tels coûts, non seulement avec une voiture d’occasion mais aussi avec une voiture neuve. »

JPEG - 187.3 ko
Taux de sinistre en fonction des kilomètres parcourus (voitures d’occasion et véhicules neufs).

Dans la même rubrique :

  • GarageScore toujours plus performant dans la sauvegarde des clients
    GarageScore toujours plus performant dans la sauvegarde des clients
  • Le CNPA en campagne pour un entretien éco-responsable
    Le CNPA en campagne pour un entretien éco-responsable
  • DriveQuant au service de l’entretien prédictif
    DriveQuant au service de l’entretien prédictif
  • Feedback Energie se lance dans la pose de bornes de recharge
    Feedback Energie se lance dans la pose de bornes de recharge
  • Emplois : la bonne dynamique du secteur
    Emplois : la bonne dynamique du secteur
  • [video] Salon Rétromobile 2019
    [video] Salon Rétromobile 2019
  • Le Salon automobile de Lyon s’annonce
    Le Salon automobile de Lyon s’annonce
  • Les voyants au vert pour l’essence bio
    Les voyants au vert pour l’essence bio
  • 76 % des actifs français vont travailler en voiture
    76 % des actifs français vont travailler en voiture
  • Le site en ligne First Class fait peau neuve
    Le site en ligne First Class fait peau neuve
  • Tchek automatise l’inspection automobile
    Tchek automatise l’inspection automobile
  • L’éditeur ETAI de retour à Rétromobile
    L’éditeur ETAI de retour à Rétromobile
  • Fernando Lopez nommé directeur général du GiPA
    Fernando Lopez nommé directeur général du GiPA
  • 76 % des Français utilisent la voiture dans le cadre professionnel
    76 % des Français utilisent la voiture dans le cadre professionnel
  • Bioéthanol : Flexfuel décroche de nouvelles homologations
    Bioéthanol : Flexfuel décroche de nouvelles homologations

Newsletter
Recherche