Caréco veut faire de sa marque une référence

Publié le par .

Caréco a annoncé une multitude de projets à son assemblée générale.
Caréco a annoncé une multitude de projets à son assemblée générale.

Nouvelle dynamique pour le réseau de recycleurs Caréco, qui vient de tenir son assemblée générale à Albi, dans le Tarn, avec son nouveau directeur général, Philippe Renaud.

Ce dernier a annoncé son souhait de développer l’enseigne et ses gammes de produits par la vente multicanale : vente au comptoir, en magasins dédiés, en réseau et sur Internet. Il entend aussi installer une relation de confiance et de proximité entre le consommateur et Caréco, dont l’offre est annoncée comme « une réponse forte au défi du pouvoir d’achat en matière de réparation automobile ».

L’expert de la pièce de réemploi a d’ores et déjà décidé de placer les clients au cœur du processus de sélection et d’approvisionnement de pièces détachées avec le déploiement de nouvelles solutions informatiques dans les centres. Elles devront assurer une meilleure interactivité entre les professionnels et les automobilistes.

« La pièce de réemploi va vivre un âge d’or »

Un programme de tutoriels destinés aux automobilistes sur les thèmes de la sécurité et de la réparation sera également bientôt déployé. La création de la structure de formation Caréco Académie aura d’ailleurs pour première mission de former dès l’an prochain l’ensemble des collaborateurs en contact avec le client.

Enfin, Caréco veut afficher son leadership auprès des consommateurs et des professionnels avec le développement de boutiques en zone commerciale comme c’est déjà le cas à La Rochelle, Saint-Étienne ou Lille.

« Caréco va clairement à la rencontre des consommateurs des années 2020, qui seront éco-citoyens et encore plus attentifs à leur pouvoir d’achat. Nous sommes persuadés que la pièce de réemploi va vivre un âge d’or parce qu’elle correspond à la demande des consommateurs. C’est dans ce cadre que nous voulons que Caréco devienne une marque de référence pour les professionnels comme pour les automobilistes » déclare Didier Richaud, président de Caréco

Dix ans après sa création, Caréco, premier producteur de pièces de réemploi, compte :
- 80 points de vente et 1 200 salariés.
- un CA global de 200 millions d’euros.
- plus de 150 000 véhicules hors d’usage traités chaque année en atelier.

Mots clefs associés à cet article : Distribution pièces, Recyclage, Caréco

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Autodistribution en croissance de 2 % en 2016
    Autodistribution en croissance de 2 % en 2016
  • Les filtres Mann référencés par Van Heck Interpieces
    Les filtres Mann référencés par Van Heck Interpieces
  • Doyen Auto (Autodis Group) se renforce au Benelux en faisant l’acquisition d’ADB
    Doyen Auto (Autodis Group) se renforce au Benelux en faisant l’acquisition d’ADB
  • Yannick Fichot rejoint Alternative Autoparts
    Yannick Fichot rejoint Alternative Autoparts
  • Allopneus.com : nouvelle plate-forme logistique dans le Sud
    Allopneus.com : nouvelle plate-forme logistique dans le Sud
  • INDRA ouvre les portes de son site pilote de recyclage
    INDRA ouvre les portes de son site pilote de recyclage
  • Un nouvel Autossimo dès septembre
    Un nouvel Autossimo dès septembre
  • Bonnieres Pieces Auto rejoint Alternative Autoparts !
    Bonnieres Pieces Auto rejoint Alternative Autoparts !
  • Autodistribution : + 26 % de résultat net
    Autodistribution : + 26 % de résultat net
  • Misfat poursuit le déploiement international des filtres Lucas
    Misfat poursuit le déploiement international des filtres Lucas
  • Autodistribution se lance sur les terres italiennes
    Autodistribution se lance sur les terres italiennes
  • ASD Pièces Autos rejoint le groupement Alternative Autoparts
    ASD Pièces Autos rejoint le groupement Alternative Autoparts
  • Pour Syncron, la gestion des stocks des pièces détachées est à repenser
    Pour Syncron, la gestion des stocks des pièces détachées est à repenser
  • Logistique des pièces : une industrialisation à construire
    Logistique des pièces : une industrialisation à construire
  • Distribution de pièces : une reprise d’ampleur limitée
    Distribution de pièces : une reprise d’ampleur limitée

Newsletter
Recherche