Caréco veut prendre pied dans les centres-ville

Publié le par .

Philippe Renaud, directeur général de Caréco.
Philippe Renaud, directeur général de Caréco.

Casser l’image de la « casse à papa » : c’est le leitmotiv que s’est fixé Philippe Renaud, nouveau directeur général de Caréco. Nommé fin septembre, le dirigeant entend apporter un nouveau souffle au réseau, spécialiste du recyclage des véhicules hors d’usage (VHU). « Caréco est à un tournant de son histoire. L’enseigne fête ses 12 ans avec une nouvelle stratégie qui doit redorer le blason de la profession. Il faut que nous passions du statut de casse automobile à celui de producteur de pièces détachées d’occasion », explique l’ancien responsable du réseau Mr Bricolage.

Pour mener à bien ses ambitions, Caréco s’est fixé pour défi de moderniser ses centres VHU. C’est notamment le cas du nouveau site de Gaillac, inauguré début octobre, qui bénéficie d’un bâtiment, d’un atelier et d’un espace de stockage respectant des règles environnementales en vigueur. S’étendant sur une superficie de 10 hectares, ce centre a nécessité un investissement de 7 millions d’euros. « C’est notre vaisseau amiral, annonce fièrement Philippe Renaud. Tous les sites ne pourront pas investir autant dans leurs installations mais c’est l’image du concept que nous voulons développer. »

Créer le « réflexe Caréco »

En plus de moderniser ses centres VHU, l’enseigne veut se rapprocher du grand public afin de créer « le réflexe Caréco ». Regrettant que la pièce d’occasion ne compte aujourd’hui que pour 2 % du marché de la pièce de rechange, Philippe Renaud estime que son réseau doit représenter pour les consommateurs une véritable alternative économique. Et pour accroître sa notoriété auprès des automobilistes, l’enseigne envisage désormais de se rapprocher des zones urbaines. « Nous pourrions avoir des points de service qui approvisionneront des centres de montage en centre-ville », ajoute le directeur général. Il estime par ailleurs que son réseau doit « jouer dans la même cour que Speedy et Midas ».

Pour faciliter son implantation dans les grandes agglomérations, Caréco n’exclut pas de s’appuyer sur des professionnels déjà établis, et notamment des garagistes. Ce déploiement pourrait bien d’ailleurs être accéléré par l’application attendue du projet de loi relatif à la transition énergétique, qui prévoit d’obliger tous les ateliers à proposer à leurs clients une offre en pièces d’occasion pour certaines réparations. « Nous nous inscrivons évidemment dans ce mouvement même si nous ne souhaitons pas que ce texte soit trop coercitif. Nous ne voulons pas nous mettre à dos les réparateurs, qui restent nos premiers clients », conclut Philippe Renaud.

Mots clefs associés à cet article : Equip Auto, Recyclage, Caréco

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Mondial Pare-Brise propose le pré-contrôle technique
    Mondial Pare-Brise propose le pré-contrôle technique
  • Carglass recrute chez les militaires
    Carglass recrute chez les militaires
  • Point S sur le marché indien
    Point S sur le marché indien
  • Interparebrise s’apprête à commercialiser Intervision, solution hydrophobe
    Interparebrise s’apprête à commercialiser Intervision, solution hydrophobe
  • First Stop modernise ses centres
    First Stop modernise ses centres
  • Le rachat de France Pare-Brise par Saint-Gobain en 3 questions
    Le rachat de France Pare-Brise par Saint-Gobain en 3 questions
  • Caréco renouvelle sa journée nationale du réemploi automobile
    Caréco renouvelle sa journée nationale du réemploi automobile
  • Carglass se met au traitement anti-pluie
    Carglass se met au traitement anti-pluie
  • Saint-Gobain rachète France Pare-Brise
    Saint-Gobain rachète France Pare-Brise
  • Le réseau Point S débarque en Asie
    Le réseau Point S débarque en Asie
  • Point S rallie les réseaux référencés par DKV
    Point S rallie les réseaux référencés par DKV
  • Belle dynamique du réseau Vulco sur les six premiers mois de l’année
    Belle dynamique du réseau Vulco sur les six premiers mois de l’année
  • Glass Auto Service en route vers la labellisation de ses centres
    Glass Auto Service en route vers la labellisation de ses centres
  • Carglass franchit le cap des 450 centres
    Carglass franchit le cap des 450 centres
  • Lionel Haberlé recruté par Point S
    Lionel Haberlé recruté par Point S

Newsletter
Recherche