Carfit et le CEA se penchent sur l’étude des vibrations automobiles

Publié le par .

Carfit et le CEA se sont associés dans le cadre d’un projet d’étude des vibrations automobiles. L’idée est de mettre au point une intelligence artificielle capable de prévenir des pannes.

Carfit et le CEA ont signé un accord portant sur la création d’un laboratoire commun consacré à l’étude des vibrations des voitures et à leur interprétation.

Carfit et le CEA (Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives) ont signé un accord portant sur la création d’un laboratoire commun consacré à l’étude des vibrations des voitures et à leur interprétation. Objectif ? Le développement de méthodes d’intelligence artificielle pour identifier les signes de défaillances mécaniques révélées par les vibrations des voitures.

Les deux partenaires sont convenus de mener une recherche commune conduisant à la conception et au développement de solutions optimisées et innovantes de maintenance prédictive pour les véhicules utilitaires légers.

Améliorer la précision du diagnostic

« La création d’un laboratoire commun avec le CEA est une étape clé pour Carfit. Ce laboratoire augmentera nos capacités en intelligence artificielle au-delà de ce que nous aurions pu faire seuls et ouvre des opportunités avec l’écosystème automobile qui collabore déjà avec le CEA » explique Nicolas Olivier, P-DG de Carfit.

Cette coopération doit rendre possible le développement d’une architecture innovante, tirant profit du deep learning (apprentissage) pour améliorer la précision du diagnostic, anticiper les défaillances et maximiser la couverture des défauts mécaniques des composants du véhicule par l’analyse des vibrations.

Mots clefs associés à cet article : Innovation

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Stratasys partenaire d’Audi pour la conception des feux arrière
    Stratasys partenaire d’Audi pour la conception des feux arrière
  • Federal-Mogul lance une nouvelle technologie de segment de piston
    Federal-Mogul lance une nouvelle technologie de segment de piston
  • L’hydrogène oui, mais pas pour tout de suite
    L’hydrogène oui, mais pas pour tout de suite
  • Volkswagen explore le gaz naturel
    Volkswagen explore le gaz naturel
  • Ford accompagne les malvoyants
    Ford accompagne les malvoyants
  • Nauto : la conduite sous haute surveillance
    Nauto : la conduite sous haute surveillance
  • Schaeffler se projette dans l’avenir avec le 48 volts
    Schaeffler se projette dans l’avenir avec le 48 volts
  • Bosch et e.GO s’accordent sur un service de voiturier automatique
    Bosch et e.GO s’accordent sur un service de voiturier automatique
  • [Vidéo] Nexteer paré pour la conduite autonome
    [Vidéo] Nexteer paré pour la conduite autonome
  • Brevets : l’automobile toujours en tête de l’innovation
    Brevets : l’automobile toujours en tête de l’innovation
  • BASF souhaite mieux maîtriser la densité de la mousse des volants
    BASF souhaite mieux maîtriser la densité de la mousse des volants
  • BASF anticipe les déformations des thermoplastiques
    BASF anticipe les déformations des thermoplastiques
  • Continental au service de la voiture autonome
    Continental au service de la voiture autonome
  • ZF travaille sur un concept d’airbag de genoux allégé
    ZF travaille sur un concept d’airbag de genoux allégé
  • Dürr développe l’étuve de demain
    Dürr développe l’étuve de demain

Newsletter
Recherche