Carnet d’entretien numérique : Renault en toute transparence

Publié le par .

Renault s’associe à Microsoft et Viséo pour créer sa propre offre de carnet d’entretien numérique. Le constructeur s’appuiera sur la technologie « Blockchain », qui assure le stockage et la transmission d’informations de façon transparente et sécurisée.

Renault crée un prototype de carnet d'entretien dématérialisé.
Renault crée un prototype de carnet d'entretien dématérialisé.

Le groupe Renault réalise un prototype de carnet d’entretien numérique qui rassemblera les informations émanant de l’automobiliste et de son véhicule (celles du constructeur, des assureurs et des réparateurs notamment). Viséo, société conseil, a assuré la réalisation du projet tandis que Microsoft a fourni l’accès à la technologie Azure Blockchain. Cette dernière permet de conserver et de transmettre des informations sécurisées en toute transparence. L’automobiliste gardera le contrôle de son carnet d’entretien numérique et pourra choisir de transmettre les données inhérentes à son véhicule à un potentiel acheteur par exemple.

« Ce carnet d’entretien numérique pourrait nous permettre d’apporter des nouveaux services à nos clients dans un écosystème avec les assureurs et les concessionnaires. La technologie Blockchain est en mesure de créer un protocole de confiance réellement fiable » explique Elie Elbaz, directeur digital et véhicule connecté du groupe Renault. Et d’ajouter : « Au-delà de ce projet, cette technologie va permettre une évolution majeure pour le véhicule connecté, mais aussi pour les microtransactions et les besoins en sécurité qui y sont liés. »

D’ailleurs le constructeur, par l’entremise de l’Alliance Renault-Nissan, s’était déjà allié à Microsoft pour développer de nouvelles technologies autour du véhicule connecté. Le groupe s’est engagé à mettre sur le marché plus de dix véhicules autonomes à l’horizon 2020.

Mots clefs associés à cet article : Alliance Renault-Nissan, Renault, Service

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Pièces de réemploi : PSA se tourne vers Indra
    Pièces de réemploi : PSA se tourne vers Indra
  • Questions à : Jacques-Édouard Daubresse, directeur pièces et services de PSA France
    Questions à : Jacques-Édouard Daubresse, directeur pièces et services de PSA France
  • Un budget moyen de 22 900 euros pour l’achat d’un véhicule neuf
    Un budget moyen de 22 900 euros pour l’achat d’un véhicule neuf
  • Véhicules neufs : + 3 % en 2018
    Véhicules neufs : + 3 % en 2018
  • Électrique : 9 % de part de marché en 2022 ?
    Électrique : 9 % de part de marché en 2022 ?
  • Le marché de l’occasion en baisse en 2018
    Le marché de l’occasion en baisse en 2018
  • Achat neuf ou occasion : le diesel reste toujours majoritaire
    Achat neuf ou occasion : le diesel reste toujours majoritaire
  • Leads Awards : Toyota, Hyundai et Peugeot sur le podium 2018
    Leads Awards : Toyota, Hyundai et Peugeot sur le podium 2018
  • Baisse des immatriculations de véhicules neufs
    Baisse des immatriculations de véhicules neufs
  • PSA investit de nouveau dans la distribution chinoise
    PSA investit de nouveau dans la distribution chinoise
  • [Vidéo] Volkswagen lance sa solution de connectivité automobile
    [Vidéo] Volkswagen lance sa solution de connectivité automobile
  • La dernière Ford Focus décroche 5 étoiles EuroNCAP
    La dernière Ford Focus décroche 5 étoiles EuroNCAP
  • Toyota poursuit son objectif de zéro accident
    Toyota poursuit son objectif de zéro accident
  • PSA met en compétition ses techniciens d’atelier
    PSA met en compétition ses techniciens d’atelier
  • Wyz Group signe avec Ford
    Wyz Group signe avec Ford

Newsletter
Recherche