Cession de créance : une bonne fois pour toutes

Publié le par .

La procédure est allégée pour inciter les automobilistes à y recourir.
La procédure est allégée pour inciter les automobilistes à y recourir.

Comme le révèle notre confrère apres-vente-auto.com, la Cour de cassation vient d’émettre un arrêt définitif qui pourrait bien redonner de l’allant à la cession de créance.

Pour rappel, la cession de créance est une procédure qui doit permettre à une carrosserie non agréée d’une compagnie de se faire régler directement par l’assureur les frais de remise en état d’un véhicule, sans que l’assuré ait à avancer cette somme.

Pour être valide dans la pratique, cette signification de cession de créance auprès de la compagnie doit être accompagnée d’un acte d’huissier valant une centaine d’euros. Ce qui évidemment freine considérablement son application. C’est ce qui a aussi conduit la FNAA à plutôt favoriser la subrogation conventionnelle.

Mais depuis le 12 novembre, cet arrêt n° 1261 F-D de la plus haute juridiction de l’ordre judiciaire français valide, pour faire simple, le fait qu’il suffise de signifier une fois pour toutes auprès d’un assureur son intention de pratiquer cette cession de créance pour que les demandes qui s’ensuivent auprès de la même compagnie puissent être faites sans voie d’huissier, simplement par un courrier envoyé en recommandé.

Cette simplification de la procédure découle d’une bataille juridique menée par Jean Païs, président de la région Rhône-Alpes de la FFC-Réparateurs et vice-président national. Il envisage des points de formation sur cette évolution de la cession de créance au sein de sa fédération.

Dans la même rubrique :

  • Top carrosserie tient sa deuxième convention
    Top carrosserie tient sa deuxième convention
  • Le baromètre FFC du premier trimestre est publié
    Le baromètre FFC du premier trimestre est publié
  • Grêle : la FFC Réparateur signe avec Réseau Débosselage Français
    Grêle : la FFC Réparateur signe avec Réseau Débosselage Français
  • Les réparateurs voguent à vue
    Les réparateurs voguent à vue
  • Benoit Tanguy nommé directeur général d’Aniel
    Benoit Tanguy nommé directeur général d’Aniel
  • Turbo sur M6 : l’ANEA dénonce les allégations calomnieuses d’un expert
    Turbo sur M6 : l’ANEA dénonce les allégations calomnieuses d’un expert
  • Pièces de réemploi : la CFEA consulte ses experts
    Pièces de réemploi : la CFEA consulte ses experts
  • Aniel : 140 % de croissance en cinq ans
    Aniel : 140 % de croissance en cinq ans
  • Frédéric Richard rejoint la FFC en tant que directeur de la communication
    Frédéric Richard rejoint la FFC en tant que directeur de la communication
  • La carrosserie en croissance de 2 % en 2016
    La carrosserie en croissance de 2 % en 2016
  • La FFC Réparateurs s’élève contre le forcing fait autour des pièces d’occasion
    La FFC Réparateurs s’élève contre le forcing fait autour des pièces d’occasion
  • Rôle économique de l’expert : les menaces de la FFC Réparateurs
    Rôle économique de l’expert : les menaces de la FFC Réparateurs
  • Leaseway et Five Star : nouveau service de véhicules de remplacement en cas d’assistance
    Leaseway et Five Star : nouveau service de véhicules de remplacement en cas d’assistance
  • Rôle économique de l’expert : la FNAA incrédule
    Rôle économique de l’expert : la FNAA incrédule
  • Rôle économique de l’expert : un arrêt non réglementaire selon le CNPA
    Rôle économique de l’expert : un arrêt non réglementaire selon le CNPA

Newsletter
Recherche