Chéreau présente la première semi-remorque multiplexée

Publié le par .

Chéreau va introduire sur le marché en novembre la première semi-remorque à l’architecture électronique multiplexée. Cette technologie devrait offrir de nouvelles fonctionnalités inédites à l’ensemble roulant pour plus de confort, de productivité et de sécurité.

Grâce au multiplexage, les tracteurs peuvent recevoir au tableau de bord les informations clés venant de la semi-remorque.
Grâce au multiplexage, les tracteurs peuvent recevoir au tableau de bord les informations clés venant de la semi-remorque.

Chéreau dévoilera au prochain Salon Solutrans la première semi-remorque multiplexée. Cette innovation devrait apporter un ensemble de nouvelles fonctionnalités concernant la remorque elle-même mais aussi l’ensemble roulant. Par programmation logicielle, le multiplexage offre des dizaines de fonctionnalités inédites qui permettront aux clients d’exploiter leur matériel encore plus efficacement et avec davantage de productivité et de sécurité.

Le carrossier travaille depuis plus de trois ans sur ce projet. Après la phase de prototypage et les préséries mises à disposition de clients tests, cette nouvelle génération de semi-remorque sera commercialisée en novembre.

Un ensemble tracteur et semi-remorque plus homogène

Concrètement, le multiplexage consiste en une mise en réseau des équipements clés du véhicule, permettant ainsi de rassembler en un nœud unique toutes les informations liées à leur utilisation et, à partir de là, de faire interagir ces éléments. Si en apparence le véhicule ne change pas, son architecture électronique est bien différente.

Le tracteur et la semi-remorque forment un ensemble plus homogène. Grâce au multiplexage, les tracteurs peuvent recevoir au tableau de bord les informations clés venant de la semi-remorque comme la température, les alarmes groupe, le niveau de carburant, l’information porte ouverte...

En instrumentant certains éléments comme les portes arrière, de manière à les relier au réseau multiplexé, il est possible de créer des automatismes, favorisant l’ergonomie. Par exemple : à la montée du hayon, la porte arrière s’ouvre automatiquement, l’éclairage intérieur du véhicule s’allume, le groupe frigorifique se coupe et le rideau d’air s’active. Le multiplexage permet aussi une commande groupée de toutes les fonctions du véhicule depuis l’intérieur de la carrosserie, un avantage majeur pour toute opération à quai.

Sécurité et diagnostic renforcés

Le couplage des fonctions permet d’accroître très sensiblement le niveau de sécurité. Par exemple, la porte arrière en cours de fermeture va faire clignoter l’éclairage intérieur afin de prévenir une personne qui serait dans le véhicule. Il est également possible d’alerter le conducteur et d’empêcher le démarrage du véhicule si le hayon est déployé ou la porte de coffre ouverte.

Le fait de rassembler en un point l’ensemble des informations des équipements présents sur le réseau offre une richesse d’informations qui peuvent être transmises via tout système télématique avec un principe de « plug and connect », c’est-à-dire sans avoir à ajouter de capteurs ou à reprendre un réseau de câblage sur le véhicule.

La semi-remorque multiplexée dispose d’une prise diagnostic permettant d’identifier les éventuels codes défauts, facilitant la maintenance comme cela se pratique sur les véhicules moteurs. Le nombre de cycles d’un équipement, comme l’ouverture/fermeture de la porte arrière, est par exemple indiqué afin de permettre une maintenance préventive efficace.

Mots clefs associés à cet article : Chéreau, Connectivité

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Total investit dans le transport routier de marchandise avec OnTruck
    Total investit dans le transport routier de marchandise avec OnTruck
  • Renault Trucks vise 13 % d’économie avec son projet Falcon
    Renault Trucks vise 13 % d’économie avec son projet Falcon
  • MAN développe la motorisation hybride
    MAN développe la motorisation hybride
  • ZF et e.GO Mobile AG s’associent pour les transports de demain
    ZF et e.GO Mobile AG s’associent pour les transports de demain
  • Volvo Trucks teste la collecte autonome des ordures
    Volvo Trucks teste la collecte autonome des ordures
  • Volvo Trucks entretient la vigilance
    Volvo Trucks entretient la vigilance
  • Les motoristes de Renault Trucks séduits par l’impression 3D Métal
    Les motoristes de Renault Trucks séduits par l’impression 3D Métal
  • Toyota veut concevoir un camion à hydrogène
    Toyota veut concevoir un camion à hydrogène
  • Un véhicule de protection sans chauffeur pour les autoroutes
    Un véhicule de protection sans chauffeur pour les autoroutes
  • Dhollandia pousse encore plus loin la protection de ses équipements
    Dhollandia pousse encore plus loin la protection de ses équipements
  • Scania partenaire de la première route électrique en Suède
    Scania partenaire de la première route électrique en Suède
  • Scania avance sur la conduite autonome
    Scania avance sur la conduite autonome
  • Adgero s’allie à Skeleton Technologies pour son système de récupération d’énergie
    Adgero s’allie à Skeleton Technologies pour son système de récupération d’énergie
  • Le carburant diesel paraffinique désormais standardisé
    Le carburant diesel paraffinique désormais standardisé
  • Hella équipe la cabine high tech Genius Cab
    Hella équipe la cabine high tech Genius Cab

Newsletter
Recherche