Climatisation : SNDC met en garde contre l’utilisation du Deepcool et du Duracool

Publié le par .

Alors que les fluides frigorigènes homologués sont coûteux, les professionnels sont toujours plus enclins à utiliser des produits de substitution comme le Deepcool ou le Duracool. Une situation que dénonce la société SNDC, spécialiste de la climatisation.

Alors que les fluides frigorigènes homologués sont coûteux, les professionnels sont toujours plus enclins à utiliser des produits de substitution comme le Deepcool ou le Duracool.
Alors que les fluides frigorigènes homologués sont coûteux, les professionnels sont toujours plus enclins à utiliser des produits de substitution comme le Deepcool ou le Duracool.

Deux types de gaz sont principalement utilisés de manière conforme dans les systèmes de climatisation automobile. Il y a majoritairement le R134a et plus récemment le 1234yf. On le retrouve depuis 2013 dans les nouveaux modèles de véhicules et depuis 2017 dans la totalité des véhicules neufs.

Or depuis quelques temps, à en croire les propos du fabricant de systèmes de climatisation SNDC – qui s’appuie sur les remontées de son réseau de maintenance Ecoclim –, des gaz de substitution seraient utilisés par certains professionnels. On parle ici de réfrigérants à base d’hydrocarbure, vendus sous les marques canadiennes Deepcool ou Duracool.

Ces derniers, non homologués par les constructeurs, seraient toujours plus utilisés face à la forte hausse de prix du R134a, en voie de disparition. Non soumis réglementairement, contrairement au R134a et au 1234yf, ces produits sont en vente libre sur Internet à des prix défiant toute concurrence.

« Ces fluides sont dangereux car hautement inflammables »

« Malgré leurs qualités, les produits Duracool et Deepcool cachent bien leur jeu. En effet, il faut bien connaître et comprendre les risques liés à leur utilisation. Ces fluides sont dangereux car hautement inflammables » prévient Chloé Tocanier, chargée de communication chez SNDC. Une position que contestent les revendeurs de ces produits comme Freeze Europe, qui vante les caractéristiques de ces gaz bien plus efficaces selon eux.

Mais le principal souci pour la responsable est que le Deepcool comme le Duracool viennent polluer les centrales de récupération de son réseau lors des opérations de recyclage réglementaire. Ce sont ainsi une grande quantité de fluides conformes qui sont alors contaminés et bons à mettre à la poubelle.

« Nous recommandons aux réparateurs de notre réseau Ecoclim, à l’ensemble de sa clientèle et à tous les ateliers intervenant sur des systèmes au R134a et au 1234yf la plus grande prudence afin de se prémunir de tout risque », conclut la responsable.

Mots clefs associés à cet article : Climatisation, Règlementation

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • [video] Salon Rétromobile 2019
    [video] Salon Rétromobile 2019
  • Le Salon automobile de Lyon s’annonce
    Le Salon automobile de Lyon s’annonce
  • Les voyants au vert pour l’essence bio
    Les voyants au vert pour l’essence bio
  • 76 % des actifs français vont travailler en voiture
    76 % des actifs français vont travailler en voiture
  • Le site en ligne First Class fait peau neuve
    Le site en ligne First Class fait peau neuve
  • Tchek automatise l’inspection automobile
    Tchek automatise l’inspection automobile
  • L’éditeur ETAI de retour à Rétromobile
    L’éditeur ETAI de retour à Rétromobile
  • Fernando Lopez nommé directeur général du GiPA
    Fernando Lopez nommé directeur général du GiPA
  • 76 % des Français utilisent la voiture dans le cadre professionnel
    76 % des Français utilisent la voiture dans le cadre professionnel
  • Bioéthanol : Flexfuel décroche de nouvelles homologations
    Bioéthanol : Flexfuel décroche de nouvelles homologations
  • Connectivité : des conducteurs divisés
    Connectivité : des conducteurs divisés
  • Gil Warembourg nommé directeur France de CarGarantie
    Gil Warembourg nommé directeur France de CarGarantie
  • Autopromotec 2019 sur de bons rails
    Autopromotec 2019 sur de bons rails
  • 12 % des entrées en atelier sont refusées
    12 % des entrées en atelier sont refusées
  • L’Anfa lance monjobauto.fr
    L’Anfa lance monjobauto.fr

Newsletter
Recherche