Constructeurs et équipementiers s’accordent sur l’ouverture aux données embarquées

Publié le par .

L’association des constructeurs et celle des équipementiers s’accordent sur le partage des données embarquées dans les véhicules dans un esprit de libre concurrence. La FNAA reste vigilante et souhaite saisir la Direction générale de la concurrence européenne.

Les constructeurs proposent de transférer les données issues des véhicules vers un serveur qu'ils géreraient.
Les constructeurs proposent de transférer les données issues des véhicules vers un serveur qu'ils géreraient.

Les deux associations européennes, ACEA, pour les constructeurs automobile et CLEPA, pour les équipementiers ont conclu un accord qui stipule leur disposition à vouloir partager avec des tiers des données générées par le véhicule à condition que cela se fasse dans le but d’améliorer la sécurité et dans un cadre de sécurisation des données. Cette disposition doit contribuer à faire jouer la concurrence et fournir le libre choix aux automobilistes.

Pour éviter les cyber-attaques et mieux sécuriser l’accès aux données, constructeurs et équipementiers expliquent que l’ouverture ne peut avoir lieu directement dans le véhicule. Les constructeurs proposent donc de transférer les données vers un serveur qu’ils géreraient et auquel les réparateurs pourraient accéder. Parallèlement à ce dispositif, un ou plusieurs autres serveurs neutres seraient mis en place. Cette option garantirait aux réparateurs et à leurs clients la protection de leurs données personnelles, puisqu’ils n’auraient pas à les communiquer aux constructeurs. Les serveurs seraient « neutres » dans la mesure où les constructeurs automobiles n’en seraient ni propriétaires, ni gestionnaires, ni financeurs.

La FNAA cherche des garanties auprès de la Direction générale de la concurrence

La FNAA, soucieuse de l’intérêt des acteurs indépendants, va saisir la Direction générale de la concurrence à la Commission européenne sur les modalités concrètes de l’accord conclu afin de s’assurer que l’accès aux données générées par le véhicule soit effectif sur le terrain.

« Cela aurait le mérite de rendre officielles et contraignantes les propositions d’ouverture actuellement affichées », souligne la fédération.

Dans la même rubrique :

  • 9 premiers mois 2018 profitables pour la filière indépendante
    9 premiers mois 2018 profitables pour la filière indépendante
  • Nouvelle direction chez CarGarantie
    Nouvelle direction chez CarGarantie
  • L’ONDA fête 15 ans de collecte des déchets automobiles
    L’ONDA fête 15 ans de collecte des déchets automobiles
  • Suivideflotte.net séduit Seris
    Suivideflotte.net séduit Seris
  • Eco-Entretien : questions à Jacques Rifflart
    Eco-Entretien : questions à Jacques Rifflart
  • Opteven rachète MAPFRE Warranty France
    Opteven rachète MAPFRE Warranty France
  • Autopromotec, un espace optimisé
    Autopromotec, un espace optimisé
  • Contrôle technique : le CNPA à Matignon
    Contrôle technique : le CNPA à Matignon
  • Le recyclage des VHU à l’honneur aux Trophées Auto Recyclage
    Le recyclage des VHU à l’honneur aux Trophées Auto Recyclage
  • Ino’Check, augmente le panier moyen
    Ino’Check, augmente le panier moyen
  • Infopro Digital Automotive expose au Maroc
    Infopro Digital Automotive expose au Maroc
  • Contrôle Technique : le coup de massue
    Contrôle Technique : le coup de massue
  • Daf Conseil investit dans un nouveau siège social
    Daf Conseil investit dans un nouveau siège social
  • [Vidéo] PSA : Free2Move lance son service d’autopartage à Paris
    [Vidéo] PSA : Free2Move lance son service d’autopartage à Paris
  • La FNA défend les dépanneurs auprès de l’Administration
    La FNA défend les dépanneurs auprès de l’Administration

Newsletter
Recherche