Continental propose un nouveau concept de roue

Publié le par .

Dans le cadre de ses recherches sur le véhicule électrique, Continental propose un nouveau concept de roue au freinage particulièrement adapté.

Continental propose un nouveau concept de roue

Selon Continental, le véhicule électrique va nécessiter de repenser le système de freinage. D’une part parce que les constructeurs ont tendance à équiper ce type de véhicule avec un diamètre de roue plus grand, et d’autre part parce que le système de freinage participe à la recharge des batteries par récupération de l’énergie cinétique.

C’est dans ce contexte que l’équipementier propose un nouveau concept de roue au freinage optimisé appelé New Wheel. Dans cette nouvelle conception, le disque de frein en forme d’anneau, d’un grand diamètre et en aluminium, est directement fixé sur les branches de la jante. L’étrier, plus petit que de coutume (et donc plus léger), est fixé à l’intérieure du disque (le pincement s’opère de l’intérieur). Le changement de l’ensemble pneu-jante s’opère en dévissant le haut périphérique de la jante de ses branches.

Les disques pourraient faire la durée de vie du véhicule

La récupération de l’énergie lors d’un freinage léger, combinée à un freinage plus performant (dû au diamètre du disque plus grand), fait que l’usure des plaquettes comme celle du disque sont moindres. Continental avance que les disques pourraient faire la durée de vie du véhicule et que le remplacement des plaquettes est moins fréquent. De plus, comme le disque est en aluminium et qu’il ne rouille pas, le freinage est plus efficace, et son échauffement se trouve divisé par deux.

« Dans le cas des véhicules électriques, il est crucial que le conducteur consomme le moins d’énergie possible au niveau du freinage » explique Paul Linhoff, responsable du pré-développement des freins dans la division châssis et sécurité de Continental. Et de poursuivre : « Lors d’une décélération, l’élan du véhicule est converti en électricité pour en augmenter l’autonomie. C’est pourquoi le conducteur continue d’actionner la pédale de frein. Mais cela ne signifie pas nécessairement que les freins sont entièrement actifs. » Lorsque le couple de décélération du moteur électrique (contre-force comme dans le cas d’une dynamo) ne suffit plus à ralentir le véhicule, en cas de fort freinage par exemple, c’est le freinage mécanique qui prend totalement le relais.

Dans la même rubrique :

  • Toyota réduit le néodyme dans ses moteurs électriques
    Toyota réduit le néodyme dans ses moteurs électriques
  • Renault investit dans la vision artificielle
    Renault investit dans la vision artificielle
  • PSA et Qualcomm aux portes de la 5G
    PSA et Qualcomm aux portes de la 5G
  • Renault booste le moteur de la Zoe
    Renault booste le moteur de la Zoe
  • Volvo adopte un trois-cylindres inédit
    Volvo adopte un trois-cylindres inédit
  • Actia présente la version 2 de son boîtier iCan
    Actia présente la version 2 de son boîtier iCan
  • BorgWarner propose ses modules P2 pour véhicules hybrides et électriques
    BorgWarner propose ses modules P2 pour véhicules hybrides et électriques
  • BorgWarner fournit le coupleur de transmission du nouveau Crafter
    BorgWarner fournit le coupleur de transmission du nouveau Crafter
  • La téléphonie mobile au service de la conduite automatisée
    La téléphonie mobile au service de la conduite automatisée
  • Bugatti fabrique ses étriers de frein sur une imprimante 3D
    Bugatti fabrique ses étriers de frein sur une imprimante 3D
  • Valeo XtraVue, voir l’au-delà !
    Valeo XtraVue, voir l’au-delà !
  • Osram avance sur les phares intelligents
    Osram avance sur les phares intelligents
  • Moteur Skyactiv-X de Mazda, entre diesel et essence !
    Moteur Skyactiv-X de Mazda, entre diesel et essence !
  • ZF allège l’enrouleur de ceinture de sécurité
    ZF allège l’enrouleur de ceinture de sécurité
  • Valeo dévoile ses dernières innovations au CES
    Valeo dévoile ses dernières innovations au CES

Newsletter
Recherche