Contrôle technique : une nouvelle solution de cloud conçue par Genilink

Publié le par .

Pour répondre aux nouveaux besoins des centres de contrôle technique, l’éditeur Genilink, filiale du groupe SGS, innove avec une solution de cloud privé spécifiquement développée pour ces professionnels.

Avec son cloud, Genilink promet plus de services pour les centres de contrôle technique.
Avec son cloud, Genilink promet plus de services pour les centres de contrôle technique.

Mobilité optimale, accès à l’information en permanence et connexion à distance : l’environnement de travail des contrôleurs technique a fortement évolué depuis quelques années. En particulier depuis l’application en juillet dernier du protocole OTC Lan, qui contraint tout appareil installé dans un centre à envoyer ses mesures par voie informatique. Dans ce contexte, Genilink filiale informatique du groupe SGS, qui exploite les enseignes Auto Sécurité et Sécuritest, entend simplifier le quotidien des contrôleurs avec une nouvelle solution de cloud privé.

Objectif : offrir au gérant et aux collaborateurs d’un centre de contrôle technique deux modes d’accès distincts permettant de garantir 100 % de productivité en local et la réalisation à distance d’autres tâches (suivi d’activité, accès aux données métiers et au logiciel de comptabilité, édition de rapports, etc.) depuis n’importe quel équipement (tablette, smartphone, ordinateur personnel, etc.). Apportant plus de services et de flexibilité, ce cloud privé présente en outre l’avantage d’être accessible en permanence et met l’accent sur la sécurisation des données.

Une offre locative pour des frais réduits

Quant aux investissements nécessaires à la mise en place de cette solution, ils se veulent relativement limités selon Genilink grâce à une formule locative comprenant le déploiement d’un serveur ainsi que la mise à jour du client léger (ou l’implémentation d’un nouveau client léger). « Toujours proposée en gestion locative, la solution logicielle et matérielle revient à une cinquantaine d’euros par mois, sans augmentation de tarif par rapport à l’ancien système. En outre, le client a la possibilité d’ajouter de nouveaux clients légers » précise Jérémie Becker, responsable des achats et des services matériels de Genilink.

Déjà opérationnelle, la solution de cloud est testée depuis plus d’un mois dans le centre Sécuritest de Bourgoin-Jallieu, l’un des plus importants de la région Rhône-Alpes. D’ici à la fin d’année, SGS espère déployer son dispositif dans 300 centres des réseaux Auto Sécurité et Sécuritest. Compte tenu des échéances des contrats en cours, Genilink estime que la totalité de son parc client (2 000 sites) devrait avoir migré avant 2020.

Mots clefs associés à cet article : Auto Sécurité, Sécuritest

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Le CNPA salue l’ambition du Gouvernement à promouvoir une mobilité plus propre
    Le CNPA salue l’ambition du Gouvernement à promouvoir une mobilité plus propre
  • Mobilité propre : les nouvelles mesures phares du Gouvernement
    Mobilité propre : les nouvelles mesures phares du Gouvernement
  • Pannes mécaniques : C2A Garantie optimise ses souscriptions en ligne
    Pannes mécaniques : C2A Garantie optimise ses souscriptions en ligne
  • GT Motive lance les modules GT Global
    GT Motive lance les modules GT Global
  • Dekra va s’occuper des installations des carrossiers de la FRCI
    Dekra va s’occuper des installations des carrossiers de la FRCI
  • L’ANFA dresse son bilan remarquable pour la formation
    L’ANFA dresse son bilan remarquable pour la formation
  • Coyote nomme un nouveau directeur commercial
    Coyote nomme un nouveau directeur commercial
  • [Edito] Et HOP !
    [Edito] Et HOP !
  • Entretien et réparation : les prix moyens des prestations stagnent
    Entretien et réparation : les prix moyens des prestations stagnent
  • Suivideflotte.net développe un tableau de bord virtuel
    Suivideflotte.net développe un tableau de bord virtuel
  • Nouveau président pour l’ASAV
    Nouveau président pour l’ASAV
  • 80 km/h sur les routes : quelles conséquences pour la mécanique ?
    80 km/h sur les routes : quelles conséquences pour la mécanique ?
  • Carburant : c’est l’État qui vous pompe !
    Carburant : c’est l’État qui vous pompe !
  • Equip Auto 2019 : Salon de la première monte et de l’après-vente
    Equip Auto 2019 : Salon de la première monte et de l’après-vente
  • Shell propose une carte multi-énergie
    Shell propose une carte multi-énergie

Newsletter
Recherche