Controletechniquegratuit.com, l’apporteur d’affaires d’un nouveau genre

Publié le par .

Controletechniquegratuit.com, l’apporteur d’affaires d’un nouveau genre

La nouvelle économie digitale fait naître des services inédits comme celui que proposera dès le 28 mars controletechniquegratuit.com.

Ce site fondé par l’ancien responsable de Fog, Jonathan Habersztrau, repose sur un modèle économique comme les aime le Web : offrir le contrôle technique à tout conducteur qui s’engage contractuellement à faire réparer son véhicule dans un atelier partenaire en cas de contre-visite. Controletechniquegratuit.com touche au passage une commission : un pourcentage du montant des travaux, dont le prix moyen tourne autour de 350 euros. C’est controletechniquegratuit.com qui paye alors le contrôleur, qui de son côté s’engage à lui faire une remise.

Lancé uniquement sur la région Nord-Pas-de-Calais pendant les quatre mois d’une phase de test, le site collabore à ce stade avec 30 contrôleurs techniques et 100 concessionnaires et agents, pour qui la cotisation est gratuite. Le site propose tout un dispositif de prise de rendez-vous géolocalisés.

Controletechniquegratuit.com pourvoyeur de leads

Reste que les contre-visites ne touchent que 19 % des véhicules. Dans une large majorité des cas, le site devra payer le contrôle à l’opérateur sans percevoir de commission sur la remise en état. Pour être rémunérateur, le modèle économique repose en fait davantage sur la construction d’une base de données de conducteurs. Celle-ci sera exploitée pour identifier, selon différents critères, les automobilistes en phase d’achat d’un nouveau véhicule.

Rappelons que 25 % des contrôles sont effectués dans le cadre d’une revente. Le site sera alors en mesure de leur faire une offre d’achat à partir des véhicules proposés à la vente par ses réseaux de marques partenaires. En tant qu’apporteur d’affaires, controletechniquegratuit.com touchera, une fois la vente réalisée, là encore une commission dont Jonathan Habersztrau ne souhaite pas communiquer le montant. Cette base pourra aussi servir à la vente de produits de garantie ou d’assurance.

Le fondateur table sur 2 000 conducteurs inscrits sur son site (0,6 % de part de marché de la région) d’ici à juillet. Pour motiver les inscriptions, il compte dans un premier temps exploiter les fichiers des cartes crises.

Dans la même rubrique :

  • Le Salon Autopromotec 2017 affiche complet !
    Le Salon Autopromotec 2017 affiche complet !
  • Le Garac avance la période de ses portes ouvertes
    Le Garac avance la période de ses portes ouvertes
  • DAF Conseil fête ses 10 ans de succès
    DAF Conseil fête ses 10 ans de succès
  • ReviserSaVoiture révise son positionnement
    ReviserSaVoiture révise son positionnement
  • Delticom acquiert les actifs d’AutoPink
    Delticom acquiert les actifs d’AutoPink
  • TomTom chiffre le coût du trafic en France
    TomTom chiffre le coût du trafic en France
  • Eurecar 2016 ouvrira ses portes le 3 décembre
    Eurecar 2016 ouvrira ses portes le 3 décembre
  • Europ Assistance, RAC et VHD jouent la carte de l’alliance
    Europ Assistance, RAC et VHD jouent la carte de l’alliance
  • Stéphane Grilhé en appui commercial d’Afcodma
    Stéphane Grilhé en appui commercial d’Afcodma
  • Le CNPA lance une activité pour les véhicules historiques
    Le CNPA lance une activité pour les véhicules historiques
  • La FNAA réagit au rapport parlementaire sur le contrôle technique
    La FNAA réagit au rapport parlementaire sur le contrôle technique
  • Meyle se dote d’un nouvel outil de communication
    Meyle se dote d’un nouvel outil de communication
  • Prix de l’Équipement de Garage : le jury constitué
    Prix de l’Équipement de Garage : le jury constitué
  • Autopromotec accélère son internationalisation
    Autopromotec accélère son internationalisation
  • La mobilité en chiffres : le nouveau baromètre annuel du CNPA
    La mobilité en chiffres : le nouveau baromètre annuel du CNPA

Newsletter
Recherche