Covéa travaille à la mise en place d’une centrale de référencement

Publié le par .

Interpellé par la hausse des prix des pièces, l’assureur Covéa souhaite mettre en place sa propre centrale de référencement pour mieux contrôler les coûts.

Interpellé par la hausse des prix des pièces, l'assureur Covéa souhaite mettre en place sa propre centrale de référencement pour mieux contrôler les coûts.
Interpellé par la hausse des prix des pièces, l'assureur Covéa souhaite mettre en place sa propre centrale de référencement pour mieux contrôler les coûts.

Les pièces pèsent pour plus de 50 % dans une facture de réparation. Inutile de préciser que les assureurs restent très regardants sur les hausses de prix. Si les compagnies s’expriment très rarement sur le sujet, Laurent Decelle, directeur des réseaux et des partenariats chez Covéa (MMA, MAAF et GMF), a dernièrement exprimé son inquiétude face à la dérive des prix des pièces.

Une inflation irrationnelle que l’organisme SRA n’arrête pas de dénoncer. « La dérive du poste pièces interpelle. Le développement technologique des aides à la conduite n’est pas la seule raison à ces hausses », estime le responsable. L’ancien salarié de PGA n’en dira pas plus et ne souhaite pas non plus commenter la récente affaire Renault/PSA.

Bientôt la mise en place d’une centrale de référencement

Pour contrer ces hausses, Covéa a annoncé comme projet 2018 son intention de mettre en place une centrale de référencement de pièces de carrosserie et de produits de parapeinture, comme l’a déjà fait il y a deux ans Axa avec sa filiale Nobilas. Ce hub, comme le nomme Laurent Decelle, proposera aux réparateurs des pièces constructeurs comme équipementiers, mais aussi des pièces de réemploi, à des prix négociés. Il devrait aussi contenir des informations techniques. Pour rappel, Covéa a déjà des accords de référencement avec Cora (filiale d’Autodistribution), en forte progression, concernant les pièces et avec Axalta et PPG pour les produits de mise en peinture.

Pousser raisonnablement la pièce d’occasion et réparer davantage

La facture sera aussi abaissée par un usage plus important des pièces de réemploi, que la compagnie destine aux véhicules de 5 ans et plus. À ce stade, 11 % des réparations dans le réseau Covéa sont réalisées avec au moins une pièce d’occasion. Ce taux sera porté à 15 % « mais toujours dans le souci de préserver la rentabilité et la marge en euros des carrossiers », souligne Laurent Decelle. La majeure partie des pièces d’occasion utilisées dans le réseau provient des 90 recycleurs partenaires de l’assureur et des 80 000 épaves qu’il envoie chaque année dans les centres de déconstruction. La maîtrise du poste pièces passe aussi par un meilleur contrôle de la réparabilité de la part des carrossiers.

Covéa travaille avec un réseau de 1 800 réparateurs de niveau 1 et 2 300 de niveau 2. Le coût moyen de réparation est de 1 500 euros ; c’est 350 euros moins cher que ce que pratiquent les ateliers non agréés mentionne Laurent Decelle, dont l’organisation atteint 70 % de taux d’orientation.

Mots clefs associés à cet article : Carrosserie, Covéa

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Covéa pousse le digital dans le cadre de la gestion de sinistre
    Covéa pousse le digital dans le cadre de la gestion de sinistre
  • Le Prix de l’Auto Environnement MAAF remporté par la Suzuki Swift
    Le Prix de l’Auto Environnement MAAF remporté par la Suzuki Swift
  • ContrôleTechniqueGratuit partenaire de Leocare
    ContrôleTechniqueGratuit partenaire de Leocare
  • [Vidéo] Matmut et Michelin notent les conducteurs
    [Vidéo] Matmut et Michelin notent les conducteurs
  • Le marché de l’assurance reste stable en 2017
    Le marché de l’assurance reste stable en 2017
  • [Infographie] Assurance auto : une augmentation de +2,6 % en 2017
    [Infographie] Assurance auto : une augmentation de +2,6 % en 2017
  • Nomination de Claude Sarcia à la présidence du SNSA
    Nomination de Claude Sarcia à la présidence du SNSA
  • L’e-constat, trois ans après
    L’e-constat, trois ans après
  • Pour la FNA, PixAuto bafoue l’indispensable expertise contradictoire
    Pour la FNA, PixAuto bafoue l’indispensable expertise contradictoire
  • Quand l’assurance auto connectée réduit l’accidentologie
    Quand l’assurance auto connectée réduit l’accidentologie
  • Les 4 assureurs de Karéo déploient une plate-forme de rééquipement automobile
    Les 4 assureurs de Karéo déploient une plate-forme de rééquipement automobile
  • SRA confirme l’augmentation du coût de la réparation-carrosserie en 2016
    SRA confirme l’augmentation du coût de la réparation-carrosserie en 2016
  • Les assisteurs deviennent maîtres de l’eCAll
    Les assisteurs deviennent maîtres de l’eCAll
  • Covéa lance Illi’cars, un service de livraison de véhicules de remplacement
    Covéa lance Illi’cars, un service de livraison de véhicules de remplacement
  • MMA Self Car(e), quand l’assuré devient acteur dans le processus de réparation
    MMA Self Car(e), quand l’assuré devient acteur dans le processus de réparation

Newsletter
Recherche