Crit’Air s’applique désormais à Lille

Publié le par .

En application à Paris depuis le 16 janvier 2017, la vignette Crit’Air permettant de rouler (ou pas) dans la capitale allait faire vraisemblablement des émules dans d’autres métropoles françaises. Cela se vérifie par l’annonce du préfet du Nord, le 18 juillet, d’appliquer ce dispositif de restriction de circulation routière aux douze communes de la métropole lilloise.

Après Paris, Lille adopte les mesures restrictives de circulation en cas de pollution de l'air.
Après Paris, Lille adopte les mesures restrictives de circulation en cas de pollution de l'air.

Rappelons que ce dispositif facilite l’identification des véhicules les moins polluants par le biais d’une vignette sécurisée de couleur apposée sur le véhicule et intitulée certificat qualité de l’air (Crit’Air). Elle permet aux véhicules les plus propres de pouvoir circuler dans les agglomérations où ont été instaurées des restrictions de circulation pour lutter contre la pollution.

La capitale est la première zone de circulation restreinte (ZCR) de ce dispositif, qui empêche les véhicules les plus polluants (dits « non classés ») de pouvoir rouler dans Paris intra muros de 8 h 00 à 20 h 00, du lundi au vendredi.

Mise en place du ticket pollution

Désormais, au prochain pic de pollution, Lille mais aussi Hellemmes, Lomme, Lambersart, La Madeleine, Lezennes, Marcq-en-Baroeul, Marquette-lez-Lille, Mons-en-Baroeul, Ronchin, Saint-André-lez-Lille, Sequedin, en dehors des axes routiers A1, A25, A22, N227 et D652, pourront être concernés par cette mesure. À la demande des autorités, seuls seront autoriser à circuler sur le périmètre restreint des douze communes les voitures, véhicules utilitaires légers et deux-roues disposant d’une vignette Crit’Air 0, 1, 2, 3 et 4.

Les contrevenants s’exposeront à une amende de 68 euros. L’alternative sera les transports en commun avec la mise en place du ticket pollution. Il permet aux non- abonnés d’effectuer un trajet par jour dans l’ensemble du réseau bus, métro, tramway.

Mots clefs associés à cet article : Environnement

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Autoeco se colle au « décret 5 flux »
    Autoeco se colle au « décret 5 flux »
  • KG Protech forme les techniciens à distance
    KG Protech forme les techniciens à distance
  •  Claude Cham nouveau président de la Fiev
    Claude Cham nouveau président de la Fiev
  • [Vidéo] Au sommaire du Décision Atelier de mars 2019
    [Vidéo] Au sommaire du Décision Atelier de mars 2019
  • WeProov adapte sa solution aux gestionnaires de flotte
    WeProov adapte sa solution aux gestionnaires de flotte
  • ETAI Iberica expose à Motortec Automechanika
    ETAI Iberica expose à Motortec Automechanika
  • Stéphane Rivière est le nouveau président de l’Anfa
    Stéphane Rivière est le nouveau président de l’Anfa
  • Attention aux fluides frigorigènes non réglementaires
    Attention aux fluides frigorigènes non réglementaires
  • + 36% de véhicules électriques en février 2019
    + 36% de véhicules électriques en février 2019
  • Solware Auto va développer son DMS Winmotor Next en Europe
    Solware Auto va développer son DMS Winmotor Next en Europe
  • L’Apam plaide pour une mobilité abordable, pérenne et équitable
    L’Apam plaide pour une mobilité abordable, pérenne et équitable
  • Flexfuel confirme sa troisième homologation
    Flexfuel confirme sa troisième homologation
  • L’éco-maintenance s’invite dans les ateliers
    L’éco-maintenance s’invite dans les ateliers
  • Daf Conseil forme à la dépollution moteur
    Daf Conseil forme à la dépollution moteur
  • Le projet Lowbrasys propose un freinage propre
    Le projet Lowbrasys propose un freinage propre

Newsletter
Recherche