Daf Conseil et Repair Suite digitalisent l’atelier à 360°

Publié le par .

JPEG - 187.1 ko
Jacques de Leissègues, président de Daf Conseil
Le CRM « Cap Services », lancé il y a deux ans par Daf Conseil, est sans contexte un succès commercial. Adaptée pour servir les intérêts des réseaux de garages, la solution a séduit à ce stade quatre enseignes qui cumulent 2 500 utilisateurs. « D’ici à dix-huit mois, Cap Services sera présent chez plus de 5 000 réparateurs en France et 2 000 hors de France » indique Jacques de Leissègues, président de Daf Conseil. Il promet d’ailleurs qu’une seconde version fera son apparition en fin d’année ; elle proposera un module plus perfectionné de statistiques des campagnes de relance clients ainsi que la possibilité de gérer, jusqu’à l’impression, les publipostages.

Planning on line…

Cap Services n’est en fait que la première pierre de la stratégie digitale que développe la société, davantage connue à l’origine pour ses formations et sa hot line technique. Une stratégie que les visiteurs d’Equip Auto ont pu découvrir avec le lancement de Network Portal et de Repair Suite, cette suite de sept applications web complémentaires et paramétrables permettant de gérer l’intégralité du parcours client. Cela va de la prise de rendez-vous en ligne jusqu’à la restitution du véhicule, qui peut être suivie d’une enquête de satisfaction et de relances sur les prochaines interventions à prévoir.

La force de Repair Suite est de permettre un traitement unique de l’information, une centralisation des données quel que soit le module utilisé. L’ensemble des différents composants est abrité dans le « Network Portal », qui offre une connectivité totale, montante et descendante, entre les têtes de réseau, les distributeurs, les garages et les clients.

Dans la liste des applications, on trouve le très récent Booking, module de prise de rendez-vous et de devis en ligne. L’outil est conçu de sorte que le garage puisse de son côté prédéfinir les plages horaires qu’il souhaite ouvrir aux internautes ou le nombre de rendez-vous internet qu’il peut prendre chaque jour. Interfacé avec le planning, le réparateur peut, s’il le souhaite, totalement automatiser la gestion des rendez-vous avec un envoi de confirmation automatique par mail ou sms. Selon la formule retenue, le professionnel a également la possibilité de gérer son planning en fonction de la durée réelle de la réparation et de ses disponibilités en atelier. À partir de la réparation à prévoir, l’application calcule les temps d’intervention en se basant sur les temps barème constructeur ou sur une table de forfaits affectés aux opérations. L’intervention s’insère ainsi automatiquement dans le planning de l’atelier.

… et réception active

Autre révélation du Salon : le module Check-in/Check-out, basé sur l’utilisation d’une tablette de réception active connectée au garage. L’ensemble permet au réceptionnaire de faire un tour efficace du véhicule. Elle lui permet de déceler et de répertorier les éventuels problèmes et de proposer immédiatement des réparations complémentaires ou de noter les interventions à programmer ultérieurement. Les promotions en cours ainsi que tous les prix et barèmes de ces produits et services, qui se prêtent typiquement à la vente additionnelle, y sont indiqués. La tablette de réception active permet, outre une traçabilité des informations, de générer immédiatement un OR digital modifiable à tout moment selon les souhaits du client. Ce dernier donne son accord pour l’intervention via une signature digitalisée. La restitution du véhicule gérée via Check-out permet de procéder de la même façon et de digitaliser les informations.

À noter que Repair Suite intégrera très prochainement un module DMS, nommé Webgest, développé en partenariat avec GTAPRO. La boucle sera ainsi bouclée si l’on considère en outre les modules Drivecool (carnet d’entretien sur smartphone à destination des automobilistes) et Ticket, l’assistance technique on line avec réalité augmentée. Deux modules qui seront proposés courant 2016.

Cette solution globale a demandé cinq ans de travail à Daf Conseil, qui emploie 5 développeurs et investit chaque année 300 000 euros dans le digital. Daf Conseil réalise un chiffre d’affaires de 4,5 millions d’euros, dont 15 % avec ses solutions numériques. « Un taux qui atteindra 30 % d’ici à deux ou trois ans » projette Jacques de Leissègues.

Mots clefs associés à cet article : Equip Auto

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Chimirec et la collecte d’huiles usagées : l’équilibre fincanier retrouvé
    Chimirec et la collecte d’huiles usagées : l’équilibre fincanier retrouvé
  • Réparation : quel est le prix moyen d’une prestation ?
    Réparation : quel est le prix moyen d’une prestation ?
  • Congés d’été obligent, nos newsletters reprendront le 28 août
    Congés d’été obligent, nos newsletters reprendront le 28 août
  • CarStudio, booster d’innovations
    CarStudio, booster d’innovations
  • Alphabet France : + 11 % sur le premier semestre
    Alphabet France : + 11 % sur le premier semestre
  • La Feda s’inquiète de voir la prise EOBD disparaître
    La Feda s’inquiète de voir la prise EOBD disparaître
  • Precepta publie une nouvelle étude sur les enjeux du véhicule autonome et connecté
    Precepta publie une nouvelle étude sur les enjeux du véhicule autonome et connecté
  • Crit’Air s’applique désormais à Lille
    Crit’Air s’applique désormais à Lille
  • Éléphant Bleu revendique sa maîtrise de la consommation d’eau
    Éléphant Bleu revendique sa maîtrise de la consommation d’eau
  • Mondial Assistance bat des records de prise en charge
    Mondial Assistance bat des records de prise en charge
  • DriiveMe fête la location entre particulier et professionnel
    DriiveMe fête la location entre particulier et professionnel
  • Albalogic se lance sur le secteur auto avec Autoprecision
    Albalogic se lance sur le secteur auto avec Autoprecision
  • BCA Expertise nomme un nouveau P-DG
    BCA Expertise nomme un nouveau P-DG
  • Bilan 2016 de l’ANFA : un accompagnement en hausse
    Bilan 2016 de l’ANFA : un accompagnement en hausse
  • Les Français, des conducteurs occasionnels
    Les Français, des conducteurs occasionnels

Newsletter
Recherche