Daimler, BMW, Volkswagen : les petits arrangements de l’industrie allemande qui pourraient coûter cher

Publié le par .

À la suite des révélations du journal Der Spiegel, qui accuse les constructeurs allemands de s’être accordés sur des solutions technologiques, leur prix et leurs fournisseurs, la Commission européenne se penche sur le dossier.

Au coeur de la polémique figure notamment la taille des réservoirs d'AdBlue, jugée trop petite.
Au coeur de la polémique figure notamment la taille des réservoirs d'AdBlue, jugée trop petite.

Voilà une nouvelle affaire dont l’industrie automobile allemande, déjà fortement mise à mal par l’affaire des moteurs Diesel truqués, se serait bien passée. La Commission européenne a annoncé examiner une éventuelle entente entre les constructeurs Daimler, BMW, Volkswagen, Audi et Porsche à la suite d’un article accusateur paru ce vendredi dans l’hebdomadaire allemand d’investigation Der Spiegel.

Le journal, qui a épluché un document datant de juillet 2016 d’auto-dénonciation de Volkswagen auprès de la Commission européenne et de l’Office allemand anti-cartel, évoque plus de mille réunions clandestines depuis 1990 entre les marques pour cadrer certaines technologies.

Der Spiegel rapporte en effet qu’une soixantaine de groupes de travail, ayant rassemblé plus de 200 salariés, se seraient penchés sur les moteurs, les freins, l’embrayage, la transmission tout en discutant du choix des sous-traitants et des prix. À titre d’exemple, de nombreux médias citent celui de la détermination de la taille des réservoirs d’AdBlue, choisis volontairement petits pour réduire les coûts au détriment de leur efficacité.

Premières réactions de BMW

Dans un communiqué, BMW réagit en affirmant que ses véhicules ne sont pas manipulés et sont conformes aux exigences légales. Le constructeur rejette catégoriquement les accusations selon lesquelles les véhicules diesel Euro 6 vendus par l’entreprise ne fournissent pas un traitement adéquat des gaz d’échappement en raison de la trop petite taille des réservoirs d’AdBlue.

« La technologie utilisée par le groupe BMW est clairement différenciée des autres systèmes sur le marché », se défend la marque. Cette dernière reconnaît cependant des discussions avec les autres constructeurs mais seulement autour d’une architecture commune européenne pour les réservoirs.

Mots clefs associés à cet article : Volkswagen, Daimler, BMW

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Leads Awards : Peugeot, Ford et Renault sur le podium 2017
    Leads Awards : Peugeot, Ford et Renault sur le podium 2017
  • PSA récompense ses responsables après-vente
    PSA récompense ses responsables après-vente
  • Audi s’essaie à la consigne 2.0
    Audi s’essaie à la consigne 2.0
  • PSA élabore un tricycle hybride
    PSA élabore un tricycle hybride
  • Automobile, la fidélité en question
    Automobile, la fidélité en question
  • PSA s’associe avec Nidec pour produire les moteurs électriques en France
    PSA s’associe avec Nidec pour produire les moteurs électriques en France
  • Ventes VN : Peugeot tient le haut du pavé
    Ventes VN : Peugeot tient le haut du pavé
  • Bruno Poher, nouveau directeur de PSA Retail
    Bruno Poher, nouveau directeur de PSA Retail
  • Pascal Luchetti, nouveau directeur après-vente France de PSA
    Pascal Luchetti, nouveau directeur après-vente France de PSA
  • Volvo aimé de ses distributeurs. Citroën boudé
    Volvo aimé de ses distributeurs. Citroën boudé
  • PSA Retail lance son Black Friday
    PSA Retail lance son Black Friday
  • Ford se lance dans la pièce multimarque avec Omnicraft
    Ford se lance dans la pièce multimarque avec Omnicraft
  • Véhicules connectés : PSA choisit Huawei
    Véhicules connectés : PSA choisit Huawei
  • Castrol et Volvo renouvellent leur partenariat
    Castrol et Volvo renouvellent leur partenariat
  • Véhicules électriques : les marques peu connues des Français
    Véhicules électriques : les marques peu connues des Français

Newsletter
Recherche