De l’eCall au Business Call, la FNAA s’inquiète

Publié le par .

Alors que s’approche la mise en place du système eCall, la FNAA multiplie les actions pour défendre les intérêts des professionnels de l’auto contre un potentiel détournement de clientèle.

La FNAA alerte sur un détournement possible de clientèle avec la mise en place de l'eCall.
La FNAA alerte sur un détournement possible de clientèle avec la mise en place de l'eCall.

Cela fait près de six ans que la FNAA tire la sonnette d’alarme sur les risques anticoncurrentiels que pourrait engendrer la généralisation en mars 2018 du système eCall. Car, d’après elle, ce dispositif automatique d’alerte collision pourrait bien devenir le « Business Call » des constructeurs, des compagnies d’assurance et des assisteurs.

En effet, la fédération pointe, en cas de déclenchement de l’eCall, le risque de voir des constructeurs privilégier leurs réseaux après-vente ou des assureurs favoriser leurs réseaux agréés de réparation-collision.

Contrairement à d’autres pays, la France a choisi de déléguer la gestion des appels d’urgence à une plate-forme privée des sociétés d’assistance (SNSA). « Il se dessine de fait une mainmise sur ce système eCall par les assisteurs et leurs donneurs d’ordre », regrette la FNAA.

Face au risque potentiel, le syndicat mène des actions au niveau national comme européen pour que la concurrence reste saine et ouverte. Elle devrait faire entendre sa voix le 9 juin prochain lors d’une rencontre avec le SNSA en présence de professionnels du dépannage-remorquage.

Libre choix et qualité de service

Au service de ces derniers, la FNAA demande que soit respectée la liberté de choix de l’automobiliste en matière de dépannage, d’entretien et de réparation. Elle demande également que les interventions faites dans le cadre de l’eCall soient réalisées par des professionnels sélectionnés grâce à un cahier des charges précis, dans le respect des réglementations qui encadrent la profession, afin d’offrir la même qualité de service sur l’ensemble du territoire.

Aujourd’hui, et à moins d’un an d’une mise en œuvre concrète de ce dispositif, la FNAA souhaite faire bloc. Elle se félicite d’avoir ainsi vu le CNPA rejoindre ses positions.

Mots clefs associés à cet article : FNAA, Assistance

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Pannes mécaniques : C2A Garantie optimise ses souscriptions en ligne
    Pannes mécaniques : C2A Garantie optimise ses souscriptions en ligne
  • GT Motive lance les modules GT Global
    GT Motive lance les modules GT Global
  • Dekra va s’occuper des installations des carrossiers de la FRCI
    Dekra va s’occuper des installations des carrossiers de la FRCI
  • L’ANFA dresse son bilan remarquable pour la formation
    L’ANFA dresse son bilan remarquable pour la formation
  • Coyote nomme un nouveau directeur commercial
    Coyote nomme un nouveau directeur commercial
  • [Edito] Et HOP !
    [Edito] Et HOP !
  • Entretien et réparation : les prix moyens des prestations stagnent
    Entretien et réparation : les prix moyens des prestations stagnent
  • Suivideflotte.net développe un tableau de bord virtuel
    Suivideflotte.net développe un tableau de bord virtuel
  • Nouveau président pour l’ASAV
    Nouveau président pour l’ASAV
  • 80 km/h sur les routes : quelles conséquences pour la mécanique ?
    80 km/h sur les routes : quelles conséquences pour la mécanique ?
  • Carburant : c’est l’État qui vous pompe !
    Carburant : c’est l’État qui vous pompe !
  • Equip Auto 2019 : Salon de la première monte et de l’après-vente
    Equip Auto 2019 : Salon de la première monte et de l’après-vente
  • Shell propose une carte multi-énergie
    Shell propose une carte multi-énergie
  • BP achète Chargemaster et ses 6 500 bornes de recharge
    BP achète Chargemaster et ses 6 500 bornes de recharge
  • FFC Réparateurs devient FFC Mobilité, Réparation et Services
    FFC Réparateurs devient FFC Mobilité, Réparation et Services

Newsletter
Recherche