De l’eCall au Business Call, la FNAA s’inquiète

Publié le par .

Alors que s’approche la mise en place du système eCall, la FNAA multiplie les actions pour défendre les intérêts des professionnels de l’auto contre un potentiel détournement de clientèle.

La FNAA alerte sur un détournement possible de clientèle avec la mise en place de l'eCall.
La FNAA alerte sur un détournement possible de clientèle avec la mise en place de l'eCall.

Cela fait près de six ans que la FNAA tire la sonnette d’alarme sur les risques anticoncurrentiels que pourrait engendrer la généralisation en mars 2018 du système eCall. Car, d’après elle, ce dispositif automatique d’alerte collision pourrait bien devenir le « Business Call » des constructeurs, des compagnies d’assurance et des assisteurs.

En effet, la fédération pointe, en cas de déclenchement de l’eCall, le risque de voir des constructeurs privilégier leurs réseaux après-vente ou des assureurs favoriser leurs réseaux agréés de réparation-collision.

Contrairement à d’autres pays, la France a choisi de déléguer la gestion des appels d’urgence à une plate-forme privée des sociétés d’assistance (SNSA). « Il se dessine de fait une mainmise sur ce système eCall par les assisteurs et leurs donneurs d’ordre », regrette la FNAA.

Face au risque potentiel, le syndicat mène des actions au niveau national comme européen pour que la concurrence reste saine et ouverte. Elle devrait faire entendre sa voix le 9 juin prochain lors d’une rencontre avec le SNSA en présence de professionnels du dépannage-remorquage.

Libre choix et qualité de service

Au service de ces derniers, la FNAA demande que soit respectée la liberté de choix de l’automobiliste en matière de dépannage, d’entretien et de réparation. Elle demande également que les interventions faites dans le cadre de l’eCall soient réalisées par des professionnels sélectionnés grâce à un cahier des charges précis, dans le respect des réglementations qui encadrent la profession, afin d’offrir la même qualité de service sur l’ensemble du territoire.

Aujourd’hui, et à moins d’un an d’une mise en œuvre concrète de ce dispositif, la FNAA souhaite faire bloc. Elle se félicite d’avoir ainsi vu le CNPA rejoindre ses positions.

Mots clefs associés à cet article : FNAA, Assistance

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Equip Auto dévoile les innovations « Coup de cœur » du salon
    Equip Auto dévoile les innovations « Coup de cœur » du salon
  • Equip Auto 2017 : de nécessaires adaptations
    Equip Auto 2017 : de nécessaires adaptations
  • Equip Auto : le Paris 2017 du SAV
    Equip Auto : le Paris 2017 du SAV
  • Le CNPA adhère à l’Éco Entretien
    Le CNPA adhère à l’Éco Entretien
  • Shell investit dans les solutions électriques
    Shell investit dans les solutions électriques
  • Évolution du contrôle technique, démêler le vrai du faux
    Évolution du contrôle technique, démêler le vrai du faux
  • Le taux d’insertion professionnelle de la branche s’améliore
    Le taux d’insertion professionnelle de la branche s’améliore
  • Assistance : naissance du géant européen ERA Automotive
    Assistance : naissance du géant européen ERA Automotive
  • Batterie électrique : l’Europe veut combler son retard
    Batterie électrique : l’Europe veut combler son retard
  • Primagaz et Avia inaugurent la première station GNV publique
    Primagaz et Avia inaugurent la première station GNV publique
  • Carte grise : fin de la manne financière ?
    Carte grise : fin de la manne financière ?
  • La FNA engage sa refondation
    La FNA engage sa refondation
  • La FIEV adhère à l’Association Eco Entretien
    La FIEV adhère à l’Association Eco Entretien
  • ATR International rejoint la plate-forme Caruso
    ATR International rejoint la plate-forme Caruso
  • Hertz : nouvelles nominations à la présidence européenne
    Hertz : nouvelles nominations à la présidence européenne

Newsletter
Recherche