De l’eCall au Business Call, la FNAA s’inquiète

Publié le par .

Alors que s’approche la mise en place du système eCall, la FNAA multiplie les actions pour défendre les intérêts des professionnels de l’auto contre un potentiel détournement de clientèle.

La FNAA alerte sur un détournement possible de clientèle avec la mise en place de l'eCall.
La FNAA alerte sur un détournement possible de clientèle avec la mise en place de l'eCall.

Cela fait près de six ans que la FNAA tire la sonnette d’alarme sur les risques anticoncurrentiels que pourrait engendrer la généralisation en mars 2018 du système eCall. Car, d’après elle, ce dispositif automatique d’alerte collision pourrait bien devenir le « Business Call » des constructeurs, des compagnies d’assurance et des assisteurs.

En effet, la fédération pointe, en cas de déclenchement de l’eCall, le risque de voir des constructeurs privilégier leurs réseaux après-vente ou des assureurs favoriser leurs réseaux agréés de réparation-collision.

Contrairement à d’autres pays, la France a choisi de déléguer la gestion des appels d’urgence à une plate-forme privée des sociétés d’assistance (SNSA). « Il se dessine de fait une mainmise sur ce système eCall par les assisteurs et leurs donneurs d’ordre », regrette la FNAA.

Face au risque potentiel, le syndicat mène des actions au niveau national comme européen pour que la concurrence reste saine et ouverte. Elle devrait faire entendre sa voix le 9 juin prochain lors d’une rencontre avec le SNSA en présence de professionnels du dépannage-remorquage.

Libre choix et qualité de service

Au service de ces derniers, la FNAA demande que soit respectée la liberté de choix de l’automobiliste en matière de dépannage, d’entretien et de réparation. Elle demande également que les interventions faites dans le cadre de l’eCall soient réalisées par des professionnels sélectionnés grâce à un cahier des charges précis, dans le respect des réglementations qui encadrent la profession, afin d’offrir la même qualité de service sur l’ensemble du territoire.

Aujourd’hui, et à moins d’un an d’une mise en œuvre concrète de ce dispositif, la FNAA souhaite faire bloc. Elle se félicite d’avoir ainsi vu le CNPA rejoindre ses positions.

Mots clefs associés à cet article : FNAA, Assistance

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Réparation : quel est le prix moyen d’une prestation ?
    Réparation : quel est le prix moyen d’une prestation ?
  • Congés d’été obligent, nos newsletters reprendront le 28 août
    Congés d’été obligent, nos newsletters reprendront le 28 août
  • CarStudio, booster d’innovations
    CarStudio, booster d’innovations
  • Alphabet France : + 11 % sur le premier semestre
    Alphabet France : + 11 % sur le premier semestre
  • La Feda s’inquiète de voir la prise EOBD disparaître
    La Feda s’inquiète de voir la prise EOBD disparaître
  • Precepta publie une nouvelle étude sur les enjeux du véhicule autonome et connecté
    Precepta publie une nouvelle étude sur les enjeux du véhicule autonome et connecté
  • Crit’Air s’applique désormais à Lille
    Crit’Air s’applique désormais à Lille
  • Éléphant Bleu revendique sa maîtrise de la consommation d’eau
    Éléphant Bleu revendique sa maîtrise de la consommation d’eau
  • Mondial Assistance bat des records de prise en charge
    Mondial Assistance bat des records de prise en charge
  • DriiveMe fête la location entre particulier et professionnel
    DriiveMe fête la location entre particulier et professionnel
  • Albalogic se lance sur le secteur auto avec Autoprecision
    Albalogic se lance sur le secteur auto avec Autoprecision
  • BCA Expertise nomme un nouveau P-DG
    BCA Expertise nomme un nouveau P-DG
  • Bilan 2016 de l’ANFA : un accompagnement en hausse
    Bilan 2016 de l’ANFA : un accompagnement en hausse
  • Les Français, des conducteurs occasionnels
    Les Français, des conducteurs occasionnels
  • Pilotage atelier, bien suivre son chiffre d’affaires
    Pilotage atelier, bien suivre son chiffre d’affaires

Newsletter
Recherche