Dekra : un meilleur entretien des PL mais plus de défauts mineurs

Publié le par .

Au-delà du contrôle technique, les centres développent de nouveaux services pour les transporteurs.
Au-delà du contrôle technique, les centres développent de nouveaux services pour les transporteurs.

Des véhicules mieux entretenus mais des défauts liés au freinage et à l’éclairage en augmentation ! C’est en substance la tendance observée par Dekra Automotive à partir d’une étude réalisée sur les dix dernières années, depuis l’externalisation du contrôle technique depuis les DRIRE vers les réseaux de contrôles privés et opérateurs indépendants.

Ce rapport met en évidence une amélioration globale de l’état des poids lourds puisque, en dix ans de contrôle, le taux de contre-visites est passé de 16 % à 2005 à environ 11 % en 2015. Selon Dekra Automotive, ce repli est le fruit de plusieurs phénomènes : la baisse de 15 % des véhicules de plus de 15ans dans les véhicules contrôlés, la prise en compte des points de contrôle dans les pratiques d’entretien des poids lourds et la montée en compétence des contrôleurs, qui apprécient mieux la criticité des certains défauts.

Le freinage et l’éclairage pointés du doigt

Si le nombre de contre-visites recule, l’étude met toutefois en lumière une hausse significative du nombre de défauts dit mineurs. Deux fonctions sont plus particulièrement concernées : le freinage (+ 73 %) et l’éclairage (+ 26 %). Rien qu’en 2015, plus de 55 % des contrôles techniques ont fait apparaître au moins un défaut relatif au freinage et plus de 40 % à l’éclairage ou à la signalisation.

Dekra explique ce phénomène par un durcissement régulier du contrôle technique. Le relèvement de seuils réglementaires (dès 2008 pour le freinage), la modification du mode de calcul du banc de freinage (2011) et l’introduction d’un nouveau dispositif de contrôle (régle-phare dès 2010) ont en effet rendu les contrôles de plus en plus sévères au fil des années. Les défauts liés aux autres points de contrôle (liaisons au sol, identification du véhicule, direction…) sont toutefois restés stables au cours des dix dernières années.

Dernier grande tendance dévoilée par l’étude : l’essor du nombre de centres de contrôle technique PL qui a plus que doublé. Si en 2005, le marché comptait 171 centres, il en dénombre cette année 363, répartis entre les réseaux et centres indépendants. Avec 142 centres à son actif, Dekra affiche une part de marché d’environ 36 %, détenant le plus grand réseau de centres de contrôle poids lourds en France.

Mots clefs associés à cet article : Poids lourd, Dekra-Norisko

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Euromaster déploie son concept Satellite Stores
    Euromaster déploie son concept Satellite Stores
  • Alliance se mobilise pour la formation des jeunes
    Alliance se mobilise pour la formation des jeunes
  • Point S ouvre deux nouveaux centres dans l’Ouest
    Point S ouvre deux nouveaux centres dans l’Ouest
  • AD Poids Lourds récupère une partie des activités du Groupe Laurent
    AD Poids Lourds récupère une partie des activités du Groupe Laurent
  • G-Truck et MPTruck s’allient à Koni
    G-Truck et MPTruck s’allient à Koni
  • TVI renforce son maillage
    TVI renforce son maillage
  • AD Fichou : 500ème adhérent Alltrucks
    AD Fichou : 500ème adhérent Alltrucks
  • Alliance Automotive s’installe au Castellet
    Alliance Automotive s’installe au Castellet
  • TVI : la logistique comme moteur
    TVI : la logistique comme moteur
  • Vulco, au service des flottes
    Vulco, au service des flottes
  • Profil+ veut faire rouler les camions avec Track+
    Profil+ veut faire rouler les camions avec Track+
  • Fraikin teste le porteur recycleur de déchets
    Fraikin teste le porteur recycleur de déchets
  • Autodistribution redynamise son activité VI
    Autodistribution redynamise son activité VI
  • Vulco professionnalise son approche flotte
    Vulco professionnalise son approche flotte
  • Hydroparts lance ses magasins mobiles
    Hydroparts lance ses magasins mobiles

Newsletter
Recherche