Abonnez-vous

Au sommaire du numéro en cours

Enquête : Multimarquisme, le coming out des constructeurs
Interview : Olivier Legrand, Federal-Mogul
Astuce : L’hydrogène au service du décalaminage
Pièces : Bougie, le retour de l’essence !
Comparatif : Les crédits locatifs
Pannes : Le bilan du contrôle technique 2013

Toute l’information pour l’univers du garage

Délais de paiement : les professionnels très inquiets

par le

Dans le cadre de la LME (loi de modernisation de l’économie), votée en août dernier, un texte fixe désormais les délais de paiement dans la sous-traitance industrielle. Ce texte, applicable en mars 2009, réduit les délais de paiement de 90 à 45 jours. Les pouvoirs publics autoriseraient un aménagement de cette loi dans le cadre de négociations interprofessionnelles. Il semblerait toutefois que le contact ne soit pas facile à établir entre les indépendants et la FIEV, qui représente les équipementiers... Pour rappel, ce passage brutal à un délai de paiement de 45 jours pourraient fragiliser un grand nombre d’entreprises de la distribution qui n’auraient pas les moyens de trouver un tel fonds de roulement.

Lors d’une conférence de presse, le “ coup de gueule ” de Jean-Jacques Lafont, P-DG de Group Auto Union, a relancé le débat sur cette fameuse loi de modernisation de l’économie : « Notre profession est menacée par cette loi. Nous allons devoir sortir près de 525 millions d’euros de liquidités pour faire face à ce besoin en fonds de roulement. C’est carrément impossible tandis que la crise financière bloque tout accès au crédit pour les PME. »

L’appel à la FIEV sera-t-il entendu ?

Ce coup de gueule de GAU est doublé d’un appel au syndicat des équipementiers, la FIEV, avec lequel les professionnels doivent entamer des négociations afin de présenter un éventuel aménagement de cette réduction des délais de paiement aux pouvoirs publics. On croit comprendre à cette occasion que la FIEV traînerait un peu les pieds et ne serait pas pressée d’entamer ces négociations. Malgré l’importante mobilisation de la FEDA et des syndicats de grossistes sur le sujet depuis plusieurs mois, les pouvoirs publics restent pour l’heure inflexibles quant à la stricte application de cette mesure. La situation exceptionnelle provoquée par la crise financière et économique pourrait néanmoins faire reculer l’État sur ce sujet, les PME n’ayant plus le même accès aux crédits qu’auparavant.

L'info en continu

Équip Auto 2009 : vers un Salon plus "business" 22 octobre 2008 par Christophe CARIGNANO Secteur États généraux de l’après-vente : un futur règlement en pointillés 22 octobre 2008 par Christophe CARIGNANO Secteur

- Voir tous les articles

Abonnez-vous à notre magazine Décision Atelier :

Inscrivez-vous :

  Notre newsletter

Notre newsletter hebdomadaire est diffusée auprès des acteurs des filières automobiles.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

  Nos flux RSS

Abonnez-vous à notre flux RSS pour suivre l’actualités de Décision Atelier en cliquant sur le bouton ci-dessous :