Delphi présente ses innovations « moteur »

Publié le par .

Désactivation de cylindres, hybridation 48 volts et surtout injection directe essence sans bougie, Delphi redéfinit les moteurs à venir.

Les laboratoires de Delphi tournent à plein régime !
Les laboratoires de Delphi tournent à plein régime !

À l’occasion de la 37e édition du Symposium automobile international de Vienne, Delphi a présenté un ensemble de technologies dont un dispositif de désactivation dynamique des cylindres (Dynamic Skip Fire - DSF). Le système développé en partenariat avec Tula Technology décide à chaque cycle les cylindres les plus appropriés à allumer. Les tests ont confirmé qu’une réduction de CO2 proche de 20 % était possible sur un moteur V8, et de près de 10 % sur un moteur quatre cylindres. Contrairement aux systèmes de désactivation conventionnels, le DSF gère l’agrément de conduite afin que les désactivations passent inaperçues auprès des passagers.

Le Symposium a aussi été l’occasion pour l’équipementier de présenter un système hybride léger 48 volts programmé pour une production en série dans les dix-huit mois. Par rapport à des hybrides à plus haute tension, il sera capable de délivrer 70 % des performances pour seulement 30 % du coût de l’hybridation classique. Le dispositif intègre un Stop & Start (12 kW) et un récupérateur de l’énergie de freinage à hauteur de 85 %. Un compresseur électrique fait office de booster (+ 25 % de couple à bas régime). L’ensemble du système permet d’atteindre une réduction de 10 % des émissions de CO2.

Injection directe essence à allumage par compression

Enfin, Delphi a exposé un système d’injection directe essence à allumage par compression (Gasoline Direct Injection Compression Ignition - GDCI), qui permet une combustion du carburant sans utiliser de bougie. Bénéfice : une réduction de la consommation de carburant entre 13 et 18 % par rapport à un moteur à injection directe essence turbocompressée. « Le GDCI ne nécessite pas de modifications complexes. Il peut être appliqué à des moteurs existants tout en s’adaptant au besoin d’optimiser l’utilisation de composants déjà éprouvés et capitalisés » affirme John Fuerst, vice-président de l’ingénierie de Delphi Systèmes Powertrain.

Mots clefs associés à cet article : Delphi

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Ford accompagne les malvoyants
    Ford accompagne les malvoyants
  • Nauto : la conduite sous haute surveillance
    Nauto : la conduite sous haute surveillance
  • Schaeffler se projette dans l’avenir avec le 48 volts
    Schaeffler se projette dans l’avenir avec le 48 volts
  • Bosch et e.GO s’accordent sur un service de voiturier automatique
    Bosch et e.GO s’accordent sur un service de voiturier automatique
  • [Vidéo] Nexteer paré pour la conduite autonome
    [Vidéo] Nexteer paré pour la conduite autonome
  • Brevets : l’automobile toujours en tête de l’innovation
    Brevets : l’automobile toujours en tête de l’innovation
  • BASF souhaite mieux maîtriser la densité de la mousse des volants
    BASF souhaite mieux maîtriser la densité de la mousse des volants
  • BASF anticipe les déformations des thermoplastiques
    BASF anticipe les déformations des thermoplastiques
  • Continental au service de la voiture autonome
    Continental au service de la voiture autonome
  • ZF travaille sur un concept d’airbag de genoux allégé
    ZF travaille sur un concept d’airbag de genoux allégé
  • Dürr développe l’étuve de demain
    Dürr développe l’étuve de demain
  • Pierburg et son injection d’air s’impose dans la réduction des émissions
    Pierburg et son injection d’air s’impose dans la réduction des émissions
  • Audi produit 60 litres d’essence de synthèse
    Audi produit 60 litres d’essence de synthèse
  • Continental, une vision du pneumatique de demain
    Continental, une vision du pneumatique de demain
  • [Vidéo] Goodyear Oxygène, le pneu concept qui produit de l’air pur !
    [Vidéo] Goodyear Oxygène, le pneu concept qui produit de l’air pur !

Newsletter
Recherche