Dieselgate : information judiciaire à l’encontre de PSA

Publié le par .

Après Volkswagen, Renault et Fiat-Chrysler, le groupe PSA est à son tour touché par une enquête des juges d’instruction. Des soupçons de « tromperie » pèsent sur les dispositifs servant à contrôler les émissions polluantes de ses véhicules diesel.

Le PSA est à son tour dans la tourmente pour une affaire de tromperie sur les émissions de ses véhicules diesel.
Le PSA est à son tour dans la tourmente pour une affaire de tromperie sur les émissions de ses véhicules diesel.

Malgré sa volonté de transparence de ces derniers mois – avec notamment la publication sur le site de ses marques des consommations en usage réel de 1 000 versions Peugeot, Citroën et DS –, le groupe PSA a été touché le 7 avril par une information judiciaire pour « tromperie sur la qualité substantielle et les contrôles effectués avec cette circonstance que les faits ont eu pour conséquence de rendre les marchandises dangereuses pour la santé de l’homme ou de l’animal ». C’est le parquet de Paris qui est en charge de ce dossier de justice.

L’enquête, confiée à trois juges d’instruction du pôle santé publique, fait suite à un rapport de la Direction de la répression des fraudes (DGCCRF) transmis au parquet de Versailles.

« Éviter les amalgames »

Le groupe français a réagi en assurant à l’AFP « éviter tout amalgame et défendre ses intérêts ». Il garantit « respecter les réglementations dans tous les pays où il opère » et affirme que ses véhicules « n’ont jamais été équipés de logiciel ou de dispositif » permettant de fausser les tests d’homologation de certains moteurs.

Mots clefs associés à cet article : Groupe PSA, Environnement

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Pièces de réemploi : PSA se tourne vers Indra
    Pièces de réemploi : PSA se tourne vers Indra
  • Questions à : Jacques-Édouard Daubresse, directeur pièces et services de PSA France
    Questions à : Jacques-Édouard Daubresse, directeur pièces et services de PSA France
  • Un budget moyen de 22 900 euros pour l’achat d’un véhicule neuf
    Un budget moyen de 22 900 euros pour l’achat d’un véhicule neuf
  • Véhicules neufs : + 3 % en 2018
    Véhicules neufs : + 3 % en 2018
  • Électrique : 9 % de part de marché en 2022 ?
    Électrique : 9 % de part de marché en 2022 ?
  • Le marché de l’occasion en baisse en 2018
    Le marché de l’occasion en baisse en 2018
  • Achat neuf ou occasion : le diesel reste toujours majoritaire
    Achat neuf ou occasion : le diesel reste toujours majoritaire
  • Leads Awards : Toyota, Hyundai et Peugeot sur le podium 2018
    Leads Awards : Toyota, Hyundai et Peugeot sur le podium 2018
  • Baisse des immatriculations de véhicules neufs
    Baisse des immatriculations de véhicules neufs
  • PSA investit de nouveau dans la distribution chinoise
    PSA investit de nouveau dans la distribution chinoise
  • [Vidéo] Volkswagen lance sa solution de connectivité automobile
    [Vidéo] Volkswagen lance sa solution de connectivité automobile
  • La dernière Ford Focus décroche 5 étoiles EuroNCAP
    La dernière Ford Focus décroche 5 étoiles EuroNCAP
  • Toyota poursuit son objectif de zéro accident
    Toyota poursuit son objectif de zéro accident
  • PSA met en compétition ses techniciens d’atelier
    PSA met en compétition ses techniciens d’atelier
  • Wyz Group signe avec Ford
    Wyz Group signe avec Ford

Newsletter
Recherche