Diéséliste de France lance ses 10 commandements du diesel

Publié le par .

L'équipe de Diésélise de France.
L'équipe de Diésélise de France.

« Ségolène Royal propose des pastilles pour favoriser les véhicules peu polluants, Diéséliste de France lance ses vignettes pour le diesel. » À l’occasion du Salon Equip Auto 2015, Fabrice Godefroy, président de l’association qui défend les intérêts des professionnels de la filière diesel, a dévoilé sa nouvelle campagne d’information présentant les dix raisons prouvant que la motorisation Diesel n’est pas morte.

« Meilleur compromis écologique et économique », « indispensable pour répondre aux objectifs CO2 de l’Union européenne », « meilleure longévité qu’un moteur essence », etc. Selon l’association, il était important de répondre au « matraquage politico-médiatique » que subit la filière depuis quelques mois, en particulier avec le scandale Volkswagen. « Ce qui est insupportable, c’est la stigmatisation des millions d’automobilistes roulant au diesel » précise Fabrice Godefroy, qui dirige le groupe IDLP.

Rétrofit, une solution d’avenir ?

C’est dans ce contexte chahuté que Diéséliste de France organisera le 16 octobre les deuxièmes États généraux du diesel, à Equip Auto. Ce nouveau rassemblement aura pour objectif de rassurer les automobilistes mais également les professionnels, dont les préoccupations sont de plus en plus nombreuses. À cette occasion, l’association fera d’ailleurs appel à plusieurs experts pour revenir sur les différentes solutions qu’elle promeut pour dépolluer le parc roulant. Parmi ses propositions, celle-ci vante toujours les mérites du rétrofit qui s’applique sur les véhicules du parc ne répondant pas aux normes Euro 5 et 6. La procédure consiste à installer en post-équipement un FAP sur la ligne d’échappement du véhicule, permettant ainsi de réduire les émissions de particules, en particulier sur les longs trajets.

Cette solution, dont le coût est compris entre 400 et 500 euros, pourrait concerner les 11 millions de véhicules diesel aux normes Euro 3 et 4 du parc roulant. « Nous voulons proposer aux pouvoirs publics d’augmenter la taxation du diesel pour aider les ménages à financer ce rétrofit », confie Fabrice Godefroy. Ce n’est pas tout : ce dernier entend également soutenir le programme Eco-Entretien, avec la mesure des émissions polluantes au contrôle technique dès le 1er janvier 2017.

Mots clefs associés à cet article : Equip Auto, IDLP

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Pièces recyclées : que faire en attendant l’arrêté d’application ?
    Pièces recyclées : que faire en attendant l’arrêté d’application ?
  • Aliapur : gel de l’éco-contribution en 2017
    Aliapur : gel de l’éco-contribution en 2017
  • Véhicule connecté : la Feda rejoint la coalition européenne
    Véhicule connecté : la Feda rejoint la coalition européenne
  • Véhicule connecté : le combat européen s’engage pour l’accès aux données
    Véhicule connecté : le combat européen s’engage pour l’accès aux données
  • La Feda lance son tour de France du diesel
    La Feda lance son tour de France du diesel
  • L’assurance automobile fait encore trop d’insatisfaits
    L’assurance automobile fait encore trop d’insatisfaits
  • Le CNPA édite un guide pour évaluer la pénibilité
    Le CNPA édite un guide pour évaluer la pénibilité
  • Autodata passe dans le giron de Solera
    Autodata passe dans le giron de Solera
  • Traqueur partenaire de l’assisteur ARC Europe Group
    Traqueur partenaire de l’assisteur ARC Europe Group
  • Deux nouveaux présidents de branches métier à la FNAA
    Deux nouveaux présidents de branches métier à la FNAA
  • Les véhicules les plus entretenus de l’année 2016
    Les véhicules les plus entretenus de l’année 2016
  • Décision Atelier dévoile le palmarès des Prix de l’Équipement de Garage
    Décision Atelier dévoile le palmarès des Prix de l’Équipement de Garage
  • Bessé Motors et +Simple.fr créent une solution d’assurance dédiée aux garages
    Bessé Motors et +Simple.fr créent une solution d’assurance dédiée aux garages
  • Automobile : la satisfaction client plafonne à 64 %
    Automobile : la satisfaction client plafonne à 64 %
  • Constructeurs et équipementiers s’accordent sur l’ouverture aux données embarquées
    Constructeurs et équipementiers s’accordent sur l’ouverture aux données embarquées

Newsletter
Recherche