Distributeurs : des marges à récupérer

Publié le par .

Les distributeurs de pièces détachées ont dû faire face depuis quelques années à une baisse de leur marge due à une guerre des prix lancée par des acteurs dont ce n’est pas le cœur d’activité. Comment ont-ils fait pour améliorer leur profitabilité et pallier le manque à gagner ?

"Les stocks sont reconstitués" explique Bernard Bruneaux, vice-président de la FEDA, ce qui indique selon lui une confiance dans le secteur

Les distributeurs ont dû faire face ces dernières à de nombreux acteurs dont l’activité de pièces détachées n’étaient leur cœur d’activité : historique, Internet, constructeur, centre auto, pneumaticiens qui se mettent à la pièce… Dans ce contexte, difficile de maintenir les marges auparavant pratiquées et pourtant, ils ont réussi à se maintenir plus ou moins à flot grâce à diverses pratiques. C’était justement l’objet de la table ronde du dernier CDA (Club de la distribution automobile) de la Feda. « Comment trouver des gains de production ? ».

Volume et fidélisation

« On a fait une veille tarifaire sur Internet pour s’aligner sur les prix  » explique Thierry Michel, P-DG d’Autodistribution Fradis. Selon ce dernier et ses confrères, en deux ans les distributeurs ont dû réduire drastiquement leur marge et récupérer, leur profit grâce aux volumes. « Il est indispensable d’adhérer à un grand groupement désormais pour jouer sur les volumes pour compenser les marges  » ajoute Jean-Philippe Gobert, adhérent Précisium. « De notre côté, on a compensé les marges avant par les RFA fournisseurs  » détaille Thierry Michel. « Effectivement, en ce qui concerne les RFA fournisseurs, ce qu’on perd d’un côté, on le récupère de l’autre mais au-delà pour accompagner la nécessité d’avoir d’importants volumes d’achat, il faut aussi jouer sur le service  » renchérit Romain Potron adhérent de Groupauto.

Ainsi les distributeurs ont égrené les solutions mises en place pour continuer à réaliser des profits : baisse de la masse salariale, contrats d’engagement de commande, toucher de nouvelles gammes de produits, diminution du stock sur les petites structures pour s’appuyer sur les grandes plate-formes de groupement, etc.

« On a subi sur les 5 dernières années une baisse constante de nos marges mais cela tend à se stabiliser depuis un ou deux ans  » constate Romain Potron. Et les chiffres de l’industrie et pièces automobiles sont plutôt optimistes. « Les stocks sont reconstitués cela montre une confiance certaine des acteurs de ce secteur d’activité. Par ailleurs l’on relève une légère amélioration des trésoreries  » note Bernard Bruneaux, vice-président de la FEDA. Ainsi au troisième trimestre l’activité des pièces automobiles a augmenté de 2 %.

Mots clefs associés à cet article : Feda, Distribution pièces

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Gilets Jaunes : 12 % de baisse d’activité pour les distributeurs pièces
    Gilets Jaunes : 12 % de baisse d’activité pour les distributeurs pièces
  • Alliance Automotive lance Gamotech’, un portail dédié à la technique
    Alliance Automotive lance Gamotech’, un portail dédié à la technique
  • Du rififi chez Distrigo
    Du rififi chez Distrigo
  • 3 questions à Eric Girot, directeur général France d’Alliance Automotive Group
    3 questions à Eric Girot, directeur général France d’Alliance Automotive Group
  • Boston Consulting Group temporairement à la tête d’Oscaro
    Boston Consulting Group temporairement à la tête d’Oscaro
  • Nouveau départ pour Oscaro
    Nouveau départ pour Oscaro
  • Flauraud revient sur la réussite de son dernier Salon Inotech
    Flauraud revient sur la réussite de son dernier Salon Inotech
  • [Vidéo] Groupauto : 4 000 personnes au Rendez-Vous ce samedi
    [Vidéo] Groupauto : 4 000 personnes au Rendez-Vous ce samedi
  • Doyen Auto rachète un de ses distributeurs en Belgique
    Doyen Auto rachète un de ses distributeurs en Belgique
  • ACR Group : Didier Delangle, nouveau directeur commercial
    ACR Group : Didier Delangle, nouveau directeur commercial
  • Autodistribution : Maurice Caillard, nouveau directeur du développement des ventes (B2B)
    Autodistribution : Maurice Caillard, nouveau directeur du développement des ventes (B2B)
  • L’inexorable baisse du marché des lubrifiants automobile
    L’inexorable baisse du marché des lubrifiants automobile
  • Précisium fait peau neuve
    Précisium fait peau neuve
  • Le distributeur Rigal inaugure sa nouvelle plate-forme
    Le distributeur Rigal inaugure sa nouvelle plate-forme
  • OTOP : opération fidélisation
    OTOP : opération fidélisation

Newsletter
Recherche