E-call : les assisteurs en pole position pour l’agrément de délégation

Publié le par .

Les assisteurs bien placés dans la course à l'agrément e-call.
Les assisteurs bien placés dans la course à l'agrément e-call.

Alors que le dispositif e-call devrait – sauf nouveau report – entrer en application le 31 mars 2018, les assisteurs mènent une importante campagne de lobbying auprès du gouvernement pour décrocher la gestion de cette mission de service public.

Selon L’Argus de l’Assurance, ces derniers auraient même les faveurs du ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, qui sélectionnera le prestataire chargé de réceptionner les appels d’urgence émis par les automobilistes français.

Confirmant les discussions entamées par les fédérations d’assisteurs (SNSA, FFSA et Gema), Nicolas Gusdorf, président du Syndicat national des sociétés d’assistance (SNSA), estime que les sociétés d’assurance sont aujourd’hui les mieux placées pour remporter cet agrément. « Nous souhaitons continuer à jouer pleinement notre rôle de filtrage des appels, que nous pratiquons depuis plus de dix ans pour certains constructeurs automobiles. […] En tant qu’assisteurs, nous avons des plates-formes déjà équipées pour les recevoir en termes d’infrastructures et de réseaux », a-t-il souligné.

Initialement prévu pour 2015, l’e-call a finalement été reporté à 2018 pour laisser le temps aux États membres d’organiser et de déployer les infrastructures de réception et de traitement de ces appels d’urgence. Depuis, un bras de fer s’est engagé entre les différents acteurs concernés par ce sujet pour la gestion de cette mission.

La rechange indépendante entend notamment faire valoir ses droits, craignant une appropriation du flux généré par ces appels par les constructeurs, assureurs et assisteurs.

Mots clefs associés à cet article : Carrosserie, Règlementation

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • BNP Paribas et la Matmut créent une coentreprise
    BNP Paribas et la Matmut créent une coentreprise
  • Les assureurs et le défi de la transition digitale
    Les assureurs et le défi de la transition digitale
  • Assurance automobile connectée : 12 % des contrats en France d’ici à quatre ans
    Assurance automobile connectée : 12 % des contrats en France d’ici à quatre ans
  • Covéa propose le suivi de la gestion de sinistre sur smartphone
    Covéa propose le suivi de la gestion de sinistre sur smartphone
  • Prix des assurances : une hausse de 2 % pour 2017
    Prix des assurances : une hausse de 2 % pour 2017
  • La Macif lourdement condamnée pour ne pas avoir respecté la cession de créance
    La Macif lourdement condamnée pour ne pas avoir respecté la cession de créance
  • Quels sont les véhicules les plus volés en 2015 ?
    Quels sont les véhicules les plus volés en 2015 ?
  • L’assurance auto au ralenti
    L’assurance auto au ralenti
  • Libre choix : les assureurs toujours à la limite !
    Libre choix : les assureurs toujours à la limite !
  • Assurance auto : une possible hausse de 1,5 % des tarifs l’an prochain
    Assurance auto : une possible hausse de 1,5 % des tarifs l’an prochain
  • Assurances : la loi Hamon fait pression sur les prix
    Assurances : la loi Hamon fait pression sur les prix
  • Assureurs, qui sont les mauvais payeurs ?
    Assureurs, qui sont les mauvais payeurs ?
  • La Macif assure en 2015
    La Macif assure en 2015
  • La non-assurance, un phénomène en hausse
    La non-assurance, un phénomène en hausse
  • Assercar se réorganise avec de nouvelles directions régionales
    Assercar se réorganise avec de nouvelles directions régionales

Newsletter
Recherche