En 2018, ZF TRW produira à grande échelle son IBC

Publié le par .

L'IBC est compatible avec toutes les gammes de véhicules.
L'IBC est compatible avec toutes les gammes de véhicules.

La division technologie sécurité active et passive de ZF a reçu sa première commande de production pour son système de contrôle de freinage intégré (IBC). Ce système équipera à grande échelle les véhicules d’un constructeur automobile majeur. Il s’agit d’une technologie indépendante de la dépression qui simplifie l’architecture du système de freinage tout en offrant des performances améliorées.

Il associe les composants de freinage traditionnels et ceux du contrôle de trajectoire dans une unité unique offrant des performances améliorées sur toute une gamme de véhicules légers. L’IBC remplace en un seul élément intégré le système de contrôle électronique de trajectoire (ESC), le servofrein à dépression ainsi que tous les organes associés (câbles, capteurs, contacteurs, boîtiers électroniques et pompes à vide), là où ils sont nécessaires dans les configurations fonctionnant sans dépression ou à faible dépression. Il s’agit d’une solution très modulable et compatible avec les exigences du système de freinage équipant toutes les gammes de véhicules, du segment A jusqu’aux larges SUV.

De plus, l’IBC offre des avantages en termes d’encombrement et de poids, car il pèse en moyenne 25 à 30 % de moins qu’un système de freinage traditionnel comparable. Il permet ainsi de réaliser des économies de carburant et aux constructeurs de gagner de la place.

« Le système de contrôle de freinage intégré représente l’avenir de la technologie de freinage et permet de répondre aux tendances mondiales du secteur en termes de limitation des émissions de CO2, de sécurité et de conduite automatisée. Il est compatible avec toutes les configurations de transmission et est en mesure d’intégrer une technologie de freinage récupératif pour les véhicules hybrides et électriques. Il contribue à améliorer la sécurité par une augmentation rapide de la pression de freinage pour des demandes très dynamiques comme le freinage automatique d’urgence et il couvrira toutes les exigences en matière de distance d’arrêt et de contrôle de freinage du véhicule pour les fonctions de conduite partiellement ou entièrement automatisées » explique Manfred Meyer, vice-président de ZF TRW en charge des systèmes de freinage.

Mots clefs associés à cet article : TRW, ZF

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Ford reconstruit les routes… virtuellement
    Ford reconstruit les routes… virtuellement
  • Ford investit dans l’intelligence artificielle
    Ford investit dans l’intelligence artificielle
  • BorgWarner fournit des chaînes silencieuses pour Suzuki
    BorgWarner fournit des chaînes silencieuses pour Suzuki
  • Nokian Tyres : des pneus plus résistants avec Aramid
    Nokian Tyres : des pneus plus résistants avec Aramid
  • Graisse anti-faux brinelling chez SKF
    Graisse anti-faux brinelling chez SKF
  • ZF dévoile son châssis tournant intelligent pour les véhicules électriques urbains
    ZF dévoile son châssis tournant intelligent pour les véhicules électriques urbains
  • Bosch innove au Salon automobile de Detroit
    Bosch innove au Salon automobile de Detroit
  • Voiture autonome : Continental s’allie à Nexteer
    Voiture autonome : Continental s’allie à Nexteer
  • CES 2017 : BMW introduit les commandes de bord holographiques
    CES 2017 : BMW introduit les commandes de bord holographiques
  • Gestion de flotte : Openmatics s’ouvre aux véhicules de tourisme avec Dashboard
    Gestion de flotte : Openmatics s’ouvre aux véhicules de tourisme avec Dashboard
  • Ford et Toyota lancent le consortium SmartDeviceLink
    Ford et Toyota lancent le consortium SmartDeviceLink
  • Voiture connectée : PSA s’allie à Ericsson et Orange
    Voiture connectée : PSA s’allie à Ericsson et Orange
  • ZF développe de nouveaux concepts d’airbag
    ZF développe de nouveaux concepts d’airbag
  • ZF : l’algorithme X2Safe présenté au CES de Las Vegas
    ZF : l’algorithme X2Safe présenté au CES de Las Vegas
  • Hyundai développe sur son propre système d’exploitation
    Hyundai développe sur son propre système d’exploitation

Newsletter
Recherche